12/05/2024 reseauinternational.net  4 min #248410

Les auteurs de l'attaque contre le Qg de l'Unrwa à Jérusalem doivent répondre de leurs actes, dit Josep Borrell

par Rasha Khalaf

Le Haut Représentant pour les Affaires étrangères de l'Union européenne a déclaré que l'UE condamne l'incendie du siège de l'agence des Nations unies à Jérusalem par des colons israéliens.

Le chef de la diplomatie de l'Union européenne (UE), Josep Borrell, a déclaré que les auteurs de l'attaque contre le siège de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) à Jérusalem-Est doivent répondre de leurs actes [devant la justice].

Borrell a indiqué ce vendredi dans un post sur X que l'UE exige que les auteurs responsables de l'attaque contre les bâtiments de l'UNRWA à Jérusalem-Est doivent rendre des comptes.

Il a ajouté que l'UE condamne fermement l'incendie du siège de l'UNRWA à Jérusalem-Est par des colons israéliens.

Il a souligné qu'«Il est de la responsabilité d'Israël d'assurer la sécurité des travailleurs humanitaires».

Le haut responsable européen a conclu son message en affirmant que «L'UNRWA est une bouée de sauvetage irremplaçable pour des millions de personnes à Gaza et dans la région».

Le commissaire général de l'UNRWA, Philippe Lazzarini, a déclaré jeudi sur X que «des résidents israéliens ont incendié à deux reprises le périmètre du siège de l'UNRWA à Jérusalem-Est occupée».

Lazzarini a qualifié cette attaque d'«évolution scandaleuse», ajoutant qu'«Une fois de plus, la vie du personnel de l'ONU était gravement menacée».

L'ONU et l'Allemagne ont aussi condamné, ce vendredi, les attaques de colons contre l'UNRWA à Jérusalem-Est, appelant Israël à assurer la protection de ses locaux suite à la tentative d'incendier ses bureaux, jeudi.

Des colons israéliens ont attaqué, mardi, le portail du siège de l'UNRWA dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, et ont tenté de la prendre d'assaut, exigeant sa fermeture ainsi que la fermeture de tous les sièges de l'agence dans la ville.

Depuis deux mois, les colons israéliens ont organisé de violentes manifestations devant le siège de l'UNRWA à Jérusalem occupée, ponctuées par des jets des pierres contre les employés et les bâtiments et des tentatives de fermer ses bureaux.

Les attaques contre le siège de l'UNRWA ont eu lieu suite à l'appel d'Aryeh King, maire adjoint de la municipalité israélienne de Jérusalem-Ouest, qui a exhorté à poursuivre les manifestations jusqu'à ce que tous les locaux de l'UNRWA à Jérusalem-Est soient fermés.

Dans le contexte de sa guerre contre la bande de Gaza, qui en est à son septième mois, Israël mène une campagne contre l'UNRWA, entravant grandement ses activités dans l'enclave palestinienne. L'État hébreu reproche à l'agence onusienne son «manque de neutralité» et «l'implication» de ses employés dans l'attaque menée par les factions palestiniennes contre des colonies israéliennes adjacentes à la bande de Gaza, le 7 octobre 2023.

Malgré ses affirmations de neutralité et l'ouverture d'une enquête sur les allégations d'Israël, 18 pays occidentaux et l'Union européenne ont rapidement suspendu leur financement à l'UNRWA, le 26 janvier 2024.

Depuis le mois de mars dernier, plusieurs pays et agences donateurs ont revu leurs décisions à l'égard de l'agence, lui octroyant des fonds vitaux pour sa mission.

Le 22 avril, une enquête menée par un comité international indépendant, à la demande du secrétaire général de l'ONU, António Guterres, sur les performances de l'UNRWA, a conclu qu'«Israël n'a fourni aucune preuve» de ses allégations concernant le manque d'impartialité de l'agence, soulignant «l'importance de son rôle humanitaire».

L'UNRWA a été créé par une décision de l'Assemblée générale des Nations unies en 1949 et a été mandaté pour fournir assistance et protection aux réfugiés palestiniens dans ses cinq zones d'opérations : Jordanie, Syrie, Liban, Cisjordanie et bande de Gaza.

source :  Agence Anadolu

 reseauinternational.net

 Commenter