13/05/2024 chroniquepalestine.com  5 min #248520

Front nord Palestine occupée : la peur a définitivement changé de camp

11 mai 2024 - Les médias militaires du Hezbollah ont publié des scènes de l'opération de la Résistance islamique au Liban contre la colonie de Kiryat Shmona, dans le nord de la Palestine occupée, avec des missiles Katyusha et Falaq - Médias résistance

Par  Al-Mayadeen

Le Hezbollah grave l'image de la défaite dans la conscience israélienne, les Israéliens ne faisant rien d'autre que de rester prostrés et d'en parler, ont déclaré les médias israéliens citant un officier de réserve de l'armée d'occupation.

Le major général de réserve Eitan Dangote, ancien coordinateur des affaires palestiniennes dans l'entité d'occupation, a déclaré à la chaîne israélienne Channel 12 que les colonies du nord, comme Metulla, ont subi des destructions d'infrastructures, et que de plus en plus d'unités de logement deviennent inhabitables chaque jour.

Il a déclaré aussi que la prochaine cible était Kiryat Shmona. À l'inverse, il a noté que le Sud-Liban était « fortifié en termes d'infrastructures ».

La déclaration de M. Dangote s'inscrit dans un contexte plus large de déclarations et d'analyses quotidiennes répandues dans les médias israéliens, qui expriment constamment une  profonde déception à l'égard des performances de l'armée d'occupation contre le Hezbollah sur le front nord.

Ces mêmes médias discutent également de la capacité du parti de la résistance libanaise à contrôler le cours de la bataille et à façonner une nouvelle réalité des deux côtés de la frontière.

11 mai 2024 - Tirs de missiles contre des rassemblements des soldats israéliens dans la colonie de Chtoula - Médias résistance.

Dans ce contexte, la chaîne israélienne Kan affirme que la survie de quiconque dans le nord de la Palestine occupée est suspendue aux décisions du  Hezbollah, car la Résistance libanaise surveille constamment chaque mouvement le long de la frontière.

« Tous les regards sont tournés vers le Nord »

Dans un reportage sur la situation dans le nord de la Palestine occupée, le correspondant de la chaîne dans le nord, Robbie Hammarschlag, a déclaré : « Il y a des dégâts considérables à Metulla.Ce n'est qu'une fois sur place que l'on saisit l'ampleur de la vulnérabilité ».

Il a ajouté que l'ensemble de la colonie est surveillée par le Hezbollah et a été la cible de nombreux missiles ces derniers jours, soulignant que « les  dégâts sont considérables ».

Le correspondant de la chaîne israélienne a ajouté : « Si je suis ici en train de faire un reportage, c'est uniquement parce que le Hezbollah a choisi de ne pas me tuer. C'est la réalité à laquelle nous sommes confrontés dans le nord. Ceux qui sont en vie le doivent  aux choix du Hezbollah, qui surveille tous les mouvements le long de la frontière nord ».

S'exprimant sur les raisons de cette situation, les médias israéliens ont affirmé que les règles d'engagement « d'Israël » dans le nord ont abouti à une impasse. En même temps, ils reconnaissent qu' « Israël a opté pour le moindre des deux maux afin d'éviter d'exposer les colons du centre au risque d'attaques de missiles ».

11 mai 2024 - Les équipements d'espionnage de l'armée d'occupation dans le site de Hadab al-Boustane visés par la Résistance - Médias résistance.

Selon le commentateur politique Amnon Lord dans le journal israélien Israel Hayom, David Azoulay, le chef du Conseil de  Metulla, a décrit la vie dans les colonies abandonnées à la frontière libanaise comme un « mode de vie honteux » lors d'une conférence à Ashkelon en avril dernier.

M. Azoulay a été frappé par des funérailles auxquelles assistaient des centaines de Libanais, dont de nombreux membres du Hezbollah, à quelques mètres de la frontière. En revanche, les funérailles se déroulaient discrètement, au cœur de la nuit, dans les colonies situées du côté israélien de la frontière, en présence d'une poignée de personnes seulement.

Après l'importante couverture médiatique et l'examen public de la colonie abandonnée de Metulla dans le nord, qui a servi de symbole à la fois de l'incertitude de l'occupation et de la force du Hezbollah, les récents assauts persistants et précis contre Kiryat Shmona l'ont placée sous les feux de la rampe.

Cela a non seulement renforcé son importance dans les médias israéliens, mais aussi intensifié ce que l'on appelle communément la « terreur dans le nord » au sein de l'occupation.

Le Hezbollah introduit la roquette lourde « Jihad Mughniyeh » dans la bataille d'Al-Aqsa

Dans une  évolution tactique importante, la Résistance a utilisé des vidéos postées par des colons israéliens pour identifier et cibler les plateformes du système Iron Dome nouvellement déployées ou repositionnées par les forces d'occupation israéliennes.

La Résistance islamique au Liban - le mouvement Hezbollah - a annoncé dimanche qu'elle avait pris pour cible plusieurs sites d'occupation israéliens le long de la frontière avec la Palestine occupée, révélant l'utilisation d'une nouvelle roquette lourde dans le cadre de ses opérations baptisée « Jihad Mughniyeh », en référence au martyr Jihad Mughniyeh, fils du célèbre leader martyr  Imad Mughniyeh.

 chroniquepalestine.com

 Commenter