14/05/2024 reseauinternational.net  6 min #248542

Délires médiatiques et gouvernementaux

par Patrick Reymond

Enfin, de tous ceux qui ne sont pas élus, où élus par des pétochards désinformés et lobotomisés par un usage intensif de la télé et d'une éducation, qui, comme dirait le film et Raimu, n'éduque plus. Le pétrin en moins.

Revenons aux réalités. Diverses.

 Ségolène Royale a fait parler d'elle : «Un concours de laideur et de vulgarité» : Ségolène Royal se lâche et tacle violemment l'Eurovision 2024... On se demande où elle va chercher tout ça. Le gagnant, un «non binaire», fait partie de ces gens décérébrés et qui ne se pose pas la bonne question ; Est ce que la nature l'a pourvu d'un pénis, ou d'un utérus. Il aura sa réponse. S'il persiste, c'est que son crétinisme est irrévocable.

Effectivement, l'Eurovision fut grandement un ramassis de tarés parce qu'on se veut «inclusif». Quant à Slimane, je ne juge pas sa prestation et lui-même, je juge son caractère intouchable, sous peine d'accusation de rââââciiiiismmmme... Bien qu'il fût loin d'être le pire. Il ne pouvait gagner n'étant pas LGBTQI++++ affiché... Hétérosexuel ? Beeuuuurrrk. Il aurait pu faire un effort, se proclamer bi ou PD, se droguer, venir avec un balai dans le cul, ou à poil, ou quelque chose de mauvais goût qui l'aurait forcément distingué et fait gagner... Pour Marie Myriam, la dernière lauréate Française, c'est même pas de la musique, c'est du bruit, « cris et gens qui râlaient». Une mascarade...

Une chose de bien  à l'Eurovision, pas de drapeau européen, ceci entrainant un caca nerveux à Bruxelles, qui en est réduit à ce torche cul pour espérer ne pas prendre une déculottée le 9 juin...

On ne peut que comprendre les Russes qui nous trouvent dégénérés. C'est largement mérité pour notre classe médiatique et politique, ainsi que pour la gôche. Il n'y a que les drag queens qui approuvent l'Eurovision...

Délire journalistique un peu orienté. On n'ose pas parler de crimes israéliens à Gaza. Pourtant, même si le 7 octobre, les Palestiniens avaient fait tout ce qu'on a dit (ce dont je doute fortement, même s'il y a sans doute eu des exactions), il n'y a qu'à voir le bilan. 1200 morts d'un côté, enfin, plutôt réduit à 1000, certains des cadavres étant ceux des Palestiniens, 300 militaires et policiers israéliens tués, et on ne parle même pas de l'application de la doctrine Annibal (tirer dans le tas, Dieu reconnaitra les siens)...

De l'autre sans doute 35 000 morts, plus 15 000 disparus sous les décombres, sans doute morts aussi, plus 80 000 blessés. Pour l'armée israélienne, c'est sans doute 700 morts et 3500 blessés.

Dans ces pertes palestiniennes, forcément, dans un espace si densément peuplé, c'est forcément les civils, femmes et enfants qui ont payé un lourd tribut. Quand les enfants font 70% de la population, il font aussi 70% des victimes, et les combattants palestiniens n'étaient pas sans doute, au départ, plus de 20 000. Donc, le carnage les dépasse vraiment. En plus, fortement retranchés, ils sont difficilement atteignables et peuvent contre-attaquer sans peine.

Un élément que je n'avais pas pris en compte. Si l'armée d'Israël a une forte puissance de feu, on ne peut pas dire qu'elle ait un allant féroce au combat. Elle craint les pertes, surtout humaines, et il est à noter qu'une bonne partie de la population juive, sans doute 500 000 personnes, les plus riches, ont déjà foutu le camp, et abandonné la partie.

Ce ratio de perte de 50/1, c'est le ratio de «clearing», décrété par Hitler. Pour chaque soldat allemand tué, par des «terroristes», les représailles devaient tuer 50 personnes. On a reproché au gouvernement de «l'État français», Vichy, de faire son possible pour réduire les représailles...

De plus, de tous temps, les troupes qui massacrent les civils perdent vite toute valeur combative et toute tenue morale.

France, Macron, nous dit on a augmenté les avoirs en $. Je ne voudrais pas me montrer esprit chagrin, mais il y a de quoi rire. Prendre 80 milliards en plus ou 100, alors que la dette US atteint et dépasse les 34 000 milliards, ça fait quand même un peu petit bras et totalement ridicule... D'ailleurs, pourquoi le gouvernement américain, et les notre émettent de la dette alors qu'ils ont la possibilité d'émettre de la monnaie ??? Question qu'aucun journaliste ne pose !

 Encore une Brunolemairie : «La France réussit, sa politique économique marche... le chômage de masse est derrière nous et le plein-emploi devant nous !».

« Choose France», crétinerie sans appel. Déjà, rien que le terme est risible, totalement... Léchage de culs des enrichis de la Finance, par la dette publique ? Oui. Là aussi, 15 milliards d'investissements, c'est l'ordre du ridicule et du trait du crayon... Là aussi, silence médiatique...

Silence radio total sur la «mère de toutes les crises», la crise énergétique.

Fil rouge ; l'armée rouge continue à défoncer allégrement l'armée ukrainienne et l'OTAN, et les couilles otanesque ont rétréci quand le maitre du Kremlin a haussé le ton... Mais le chien retournant à son vomi, les traineurs de sabre et les matamores continuent à pérorer. Offensive russe sur Kharkov, et fil rouge de nouveau, Maskirovka aidant, personne en oxydent oxydé ne comprend l'axe de l'offensive...

Grand espoir les anti-missiles français. Comme d'hab, grosse déception en vue. En effet, ils peuvent être détruit par des géraniums très lents, ou s'ils les détruisent, ils coûtent 100 fois plus cher, et sont en nombre ridicule...

L'oxydent a excommunié le Reste du monde «ROW», minoritaire de 7 milliards d'habitants, qui n'approuvent ni la dégénérescence, font de la peine à Netanyahou et à l'AIPAC, ne sont pas dans le «culte névrotique de l'holocauste», ni la prépondérance monétaire de l'oxydent...

Bien entendu, le monde anciennement colonisé a oublié aussi que s'il a été colonisé, c'est que les envahisseurs ont largement utilisé à leur profit la barbarie de leurs gouvernements anciens, et que les collaborateurs ne manquaient pas. C'étaient les survivants des massacres qui voulaient rendre la monnaie de leur pièce à leurs gouvernants. Dans beaucoup d'épisodes historiques, d'ailleurs, les puissances européennes ont eu plus de soldats indigènes que leurs adversaires... Dans beaucoup d'affrontements coloniaux d'ailleurs, les indépendantistes ont passés plus de temps à combattre et massacrer leurs «frères» que les colonisateurs...

source :  La Chute

 reseauinternational.net

 Commenter