14/05/2024 logic.ovh  3 min #248554

Le retard accumulé de sommeil

J'ai passé une journée de vingt heure, voyage en avion inclut (ce qui suppose deux fois la durée u trajet à squatter à l'aéroport), puis additionné de conversations très intéressantes. Le lendemain j'avais une présentation à faire, avec les slides, en plusieurs langues, et répondre aux question et rajouter des éléments de dernière minute.

Aucun problème. Pourquoi ? Parce que je peux gérer la fatigue, en suivant un plan. J'avais un peu anticipé en me couchant tôt la semaine précédente, mais surtout si j'ai six heures de sommeil en moins, je peux les déplacer en gardant une heure de sommeil en plus les six jours suivants. Ensuite de cela, je retrouve une pleine capacité.

Pour moi c'est un compte à tenir, de sorte à se sentir libre à n'importe quel moment de répondre à toutes les situations. C'est comme de travailler avec précipitation toute la journée, si on fait cela, c'est pour pouvoir accorder du temps, tout le temps qu'ils veulent ou dont on a besoin, à ceux qui en ont besoin.

Je me la pète comme si j'étais parfait mais je n'ai pas de travail, et je vis à l'écart de la société. Peut-être que c'est plus facile. Mais ce que je constate est que le manque de sommeil peut s'accumuler, et la dette devenir tellement folle qu'elle est irrécupérable. Bien sûr les gens s'offrent des vacances, pour régler un peu de cette dette, mais ils peuvent continuer à vivre dans une certaine confusion mentale.

Principalement le critère le plus flagrant pour constater cette dette de santé mentale est le caractère obsessionnel et autocentré des propos qui sont tenus. Quand un propos est auto-centré, tautologique, ou borné par des obsessions oppressantes qui semblent venir de partout, jusqu'à ne plus être qu'une agrégat d'idées abstraites qui n'ont de sens que pour ceux qui sont dans le même délire, on sait tout de suite que la personne a besoin de vacances, de prendre du recul, de se changer les idées. Il ne faut plus l'écouter, ou la relancer.

L'image que je me fabrique est celle d'une dette de santé mentale qui prend une forme de plus en plus complexe à résoudre, comme un carré multidimensionnel (un cube, un hypercube, un pentacube - qui forme des étoiles et des rythmes - etc.) jusqu'à former des nœuds boroméens, c'est à dire qui ne peuvent être résolus l'un sans l'autre. Détricoter tout cela prend du temps, et parfois il faut des années.

J'ai pris six ans une fois, pour tout remettre à neuf. Ensuite j'ai tenté de gardé un contrôle sur tout cela, de garder un esprit clair et propre. Le conseiller religieux de Poutine, pendant sa consécration, lui a préconisé de prendre du temps pour la méditation afin de garder un esprit saint. Il a dit que "si on ne faisait que lutter, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, non seulement votre organisme peut s'affaiblir, mais votre âme peut faiblir aussi. Il est important [d'avoir] la paix du cœur, et pour cela de garder un moment pour la méditation. C'est ce qui vous permettra d'avoir la force, et physique, et spirituelle [de prendre des décisions parfois difficiles]".

 logic.ovh

 Commenter

Se réfère à :

1 article