16/05/2024 reseauinternational.net  2 min #248699

Les États-Unis se monopolisent l'acheminement de l'aide humanitaire à Gaza ?

par Gilbert Guingant

Un port artificiel à 320 millions de dollars contre l'aide terrestre ? Découvrir les remous inattendus qu'une telle initiative génère. Est-ce une «ingérence étrangère» dans un pays souverain ? N'y a-t-il pas de but autre que l'aide ? Fusent les questions. Les réponses aussi...

 Le port artificiel états-unien devrait être opérationnel dans les prochains jours

«Un port artificiel construit par l'armée américaine pour faciliter la livraison d'aide humanitaire à Gaza sera opérationnel «dans les prochains jours» après des retards dus aux conditions météorologiques, a fait savoir ce mardi 14 avril le Pentagone.

Le port, d'un coût de 320 millions de dollars environ, est achevé  mais le Pentagone a annoncé la semaine dernière que la houle empêchait que la structure ne soit arrimée au rivage de Gaza et qu'elle restait pour l'heure dans le port israélien d'Ashdod».

Et ensuite ce port «artificiel» va demeurer tel un clair abus d'ingérence étrangère dans un pays souverain reconnu massivement par l'ONU ? Ou bien le «but réel des USA, qui serait de voler les richesses naturelles de Gaza serait atteint» par la bande des tricheries ? On se pose utilement la question.

Toutefois le bon sens demeure.

Pas tous les œufs dans le même panier ???

«La communauté internationale et les ONG soulignent que ce couloir maritime,  ainsi que les parachutages d'aides par des avions de plusieurs pays sur Gaza, ne peuvent se substituer à l'acheminement d'aide par voie terrestre.»

Cela grince ce «ne peuvent se substituer»..

... mais fait mouche ?

D'après vous ?

source :  Imagiter

 reseauinternational.net

 Commenter