05/06/2024 francesoir.fr  2 min #249913

Une étude finlandaise confirme les effets positifs du jardinage sur la santé

France-Soir

Pratiqué par des millions de Français, le jardinage démontre aujourd'hui ses effets positifs sur la santé

Unsplash

Pratiqué par des millions de Français, le jardinage démontre aujourd'hui ses effets positifs sur la santé selon une nouvelle étude finlandaise relayé par Franceinfo. En effet, l'activité permet de renforcer le système immunitaire, diminue le stress et brûle des calories. De quoi encourager à se mettre au potager.

Les chercheurs de l'université d'Helsinki ont constaté une corrélation entre le contact de la terre et la stimulation des bactéries de notre peau. Le simple fait de manipuler du terreau vient impacter le taux de cytokine anti-inflammatoire dans le sang. Ces effets sont d'ailleurs rapidement observables. Au bout d'un mois seulement, les scientifiques constatent l'effet positif. Que ceux qui n'ont pas de jardin se rassurent, il y aurait même des effets démontrés lorsque l'on jardine à l'intérieur ou sur notre balcon.

Des chercheurs de l'université du Colorado ont également publié dans le revue The Lancet le lien entre la santé mentale et physique et le temps passé dans un jardin. Sur la base d'un panel de 150 personnes adultes, non jardiniers, ils ont observé les bénéfices apportés à ces personnes lorsqu'on leur demandait de se rendre deux à trois fois par semaine dans un potager partagé de leur quartier. Après un an, le groupe a observé de manière significative une augmentation de son activité physique, avec une heure supplémentaire par semaine. Une meilleure alimentation a aussi pu être constatée, avec une consommation plus importante de légumes et 7% de fibres supplémentaires. De quoi permettre de lutter contre le risque de diabète et de cancer. Une observation a également été faite de la réduction des marqueurs de stress et d'anxiété face à l'autre groupe témoin qui n'a pas jardiné pendant l'étude.

D'autres travaux venus de l'université de Washington ont permis de démontrer les bienfaits du jardinage dès l'enfance. Dans une école primaire, les enfants étaient plus à même de consommer des fruits et des légumes frais par la suite en devenant adultes après avoir été initiés plus jeunes. Enfin, une autre étude, quant à elle britannique, permet de démontrer le lien entre jardinage et image de soi. En effet, avec deux heures et demi de jardinage par semaine tel que le bêchage, les calories brûlées sont équivalentes à celles correspondant à une heure de jogging à 10km/h. De quoi inciter à délaisser les baskets pour préférer une paire de gants et des bottes.

 francesoir.fr

 Commenter