06/06/2024 reseauinternational.net  2 min #249968

Bernard-Henri Lévy et la philosophie du génocide : une énigme à résoudre

par Rorik Dupuis Valder

Étude de cas :

Monsieur Lévy, philosophe-milliardaire adulé des journalistes-courtisans mais exécré du reste de la population, se distingue publiquement, depuis trois décennies, par un appel systématique au meurtre, à la destruction et à l'intervention armée dans des pays souverains.

La presse écrite et audiovisuelle ayant complaisamment relayé, sans contradiction manifeste, ses falsifications et ses incitations répétées à la violence - dont les populations civiles sont les premières victimes - aux occasions suivantes : guerre en Bosnie, 1992 ; guerres en Afghanistan et en Irak, 2002 ; guerres en Libye et en Syrie, 2011 ; Kurdistan et Donbass depuis 2015 ; Israël «depuis la nuit des temps».

Questions :

1. Rappelez l'étymologie du terme «philosophe». Selon vous, peut-on qualifier Monsieur Lévy de philosophe ?

2. D'après les articles 23 à 24 bis de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse condamnant l'apologie de crime de guerre et de crime contre l'humanité, et l'article 27 condamnant la diffusion de fausse nouvelle, comment expliquer que ni Monsieur Lévy ni les différents directeurs de publication concernés n'aient jamais été inquiétés ?

3. Monsieur Lévy doit-il son impunité à son patronyme ou à ses milliards ? Justifiez.

Note : le «lobby juif», tel que présenté par la complosphère antisémite comme étant un puissant réseau organisé à l'origine du dysfonctionnement des institutions, n'existe pas.

 reseauinternational.net

 Commenter
newsnet 2024-06-06 #14138

encore un qu'il suffit d'ignorer