06/06/2024 euro-synergies.hautetfort.com  2 min #249978

Claudia Sheinbaum devient la première femme présidente du Mexique

Mexique, continuité ou changement ?

Mexique, continuité ou changement?

Enrico Toselli

Source:  electomagazine.it

Claudia Sheinbaum est désormais la présidente du Mexique. Après Andrés Manuel López Obrador, abrégé en Amlo, le Mexique s'est choisi un nouveau président au nom difficile à retenir (ndlr: pour les hispanophones et les italophones). Rien à voir avec des origines précolombiennes, comme le rival de centre-droit Xóchitl Gálvez, puisque la nouvelle présidente est la descendante d'une famille juive de Lituanie. Et il lui appartiendra de poursuivre la politique d'Amlo, populiste et de gauche, mais d'un réalisme évident. Ou peut-être Sheinbaum décidera-t-elle sereinement de modifier les choix de son prédécesseur.

Car Amlo a toujours fait savoir qu'il était profondément opposé au turbo-capitalisme de son incommode voisin nord-américain. Mais il a largement profité de la guerre commerciale déclenchée par Washington contre Pékin. Et du capitalisme américain qui investit dans des usines au Mexique pour réduire le coût de la main-d'œuvre.

Ensuite, Amlo a fait un clin d'œil aux pays des Brics, tout en faisant des affaires avec les Yankees. Et il n'a pas fait beaucoup d'efforts pour endiguer le flux de migrants illégaux qui partent d'Amérique latine vers les États-Unis. Car plus la population hispanophone augmente en Amérique du Nord, mieux c'est, non seulement en termes d'économie, mais aussi et surtout en termes de vision géopolitique globale. Après tout, l'âme mexicaine n'a jamais oublié les guerres menées par Washington pour s'approprier d'immenses territoires, du Texas à la Californie.

Cela ne fait pas forcément partie du bagage culturel politique de Sheinbaum. Qui, à première vue, semble plus raffinée qu'Amlo et, par conséquent, moins dangereuse pour Washington. Et même si, dans un premier temps, Obrador exercera une certaine influence sur la nouvelle présidente, le désir d'autonomie de Sheinbaum émergera rapidement. Et l'on verra si elle ne voudra traiter qu'avec le Mexique, avec ses graves problèmes de narcotiques, ou si elle conduira son pays à être le leader d'une Amérique latine qui reste un nain politique en manque de leadership crédible.

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter