08/06/2024 reseauinternational.net  3 min #250089

Liban : le Hezbollah affirme avoir repoussé des avions de chasse israéliens

Une première : Le Hezbollah repousse des avions de chasse israéliens. Israël redoute les conséquences d'une nouvelle attaque contre le Liban

par Al Manar

La Résistance islamique au Liban, branche armée du Hezbollah, a tiré, le jeudi 6 juin, des missiles de défense aérienne sur les avions de guerre d'occupation, qui avaient brisé le mur du son, les contraignant à rebrousser chemin.

La Résistance a en outre détruit l'équipement d'espionnage installé sur le site Al-Raheb, à la frontière libano-palestinienne.

Dans le cadre de la riposte aux agressions israéliennes contre les villages du sud, dont la dernière a visé la localité d'Aitaroun, la Résistance a pris pour cible avec des missiles Falaq le quartier général de la 91e division dans la caserne de Branit ainsi que les attroupements de l'occupation entrainant des dommages et des pertes confirmées.

De leur côté, les médias israéliens ont rapporté que des sirènes ont retenti à Ayalon, Gorn, Hanita, Yarah, Hileh, Hawsan, Ma'onah, Kfar Vardim, Ma'alot, Tarshiha et Arab Al-Aramsheh.

En soutien au peuple palestinien inébranlable dans la bande de Gaza et à sa résistance courageuse, et en riposte aux agressions de l'occupation israélienne contre les villages du sud, la Résistance islamique a également ciblé un attroupement des soldats d'occupation à proximité de la caserne de Zarit avec des obus d'artillerie qui ont atteint leur cible avec précision.

La Résistance a en outre ciblé le site d'Al-Baghdadi avec des missiles lourds Burkan, entrainant des pertes confirmées, ainsi que le matériel d'espionnage sur le site de Metulla qui a été détruit.

Israël redoute les conséquences d'une nouvelle attaque contre le Liban

Entre-temps, un général israélien a averti que la destruction des colonies israéliennes dans le nord n'est rien, comparée à la destruction qui se produira lors d'une guerre régionale à part entière sur six fronts.

Isaac Brik, le général de réserve de l'armée sioniste, a critiqué le cabinet de Netanyahou pour son silence sur la «catastrophe» qui a frappé les colonies du nord et pour son incapacité à trouver une solution pour les colons fuyant les missiles du Hezbollah.

«Quelqu'un doit dire la vérité au «peuple israélien» sur un autre désastre qui lui arrivera si une nouvelle guerre est ouverte dans le nord (frontalier avec le Liban)», a affirmé Brik.

Il a déclaré : «Le Hezbollah libanais lancera chaque jour plus de 3000 missiles et drones sur le front intérieur d'Israël et utilisera toute sa puissance pour frapper les infrastructures et les bases militaires».

Et de renchérir : «La destruction de nos colonies dans le nord n'est rien comparée à la destruction qui se produira lors d'une guerre régionale à part entière sur six fronts».

Brik a souligné que «ceux qui suivent les destructions dans les colonies du nord se rendent compte que le gouvernement n'a aucune véritable défense contre les missiles, roquettes et drones du Hezbollah».

«Nous n'avons aucune réponse au lancement de missiles dans une guerre régionale à grande échelle au Moyen-Orient», a-t-il dit avant d'interroger : «Comment le gouvernement de Netanyahu, qui a échoué dans la guerre contre le Hamas, peut-il lutter à la fois sur six fronts avec les forces terrestres affaiblies au cours des décennies ?»

Soulignant que le front intérieur sera la cible principale des missiles du Hezbollah, ce général sioniste a déclaré : «Toute attaque de l'armée contre le Hezbollah peut entraîner de terribles destructions dans tout Israël. Gallant et Halevy ne sont pas prêts à admettre la faiblesse et l'incapacité de l'armée».

source :  Al Manar

 reseauinternational.net

 Commenter