10/06/2024 reseauinternational.net  2 min #250192

Le Yémen frappe un navire de guerre britannique en réponse au massacre de Nuseirat par Israël

Yémen : Le navire de guerre britannique «Hms Diamond» directement touché par des missiles balistiques

Ansarullah, le nom du groupe se faisant appeler Houthis, qui dirige le pays du Yémen, a annoncé ce matin que le destroyer britannique «HMS DIAMOND» a été directement touché lors d'une attaque aujourd'hui. Le porte-parole des Houthis, Saree, a annoncé que cette dernière opération était une réponse au massacre américano-israélien de Nuseirat.

Selon les informations des services de renseignement, les forces américaines et israéliennes ont débarqué à Gaza via la jetée installée par les États-Unis. Les troupes ont ensuite pris/volé un camion humanitaire et l'ont utilisé pour se rendre à Nuseirat, où elles ont ouvert le feu sur des Palestiniens pour un prétendu sauvetage d'otages.

Des photos circulant sur les réseaux sociaux montrent des soldats de Tsahal, accompagnés de soldats portant des uniformes différents, entreprenant l'opération. Des allégations circulant sur les réseaux sociaux parlent de troupes américaines.

Note : selon la chaîne libanaise Al-Mayadeen, généralement bien informée, le «sauvetage des otages» est un montage hollywoodien concocté par Tsahal pour le compte de Netanyahou, pour calmer les manifestations quotidiennes israéliennes.

H. Genséric

*

Les Houthis du Yémen ont annoncé dimanche qu'ils avaient lancé des frappes contre un destroyer de la marine britannique et deux navires commerciaux du Royaume-Uni en mer Rouge et en mer d'Arabie.

Dans une déclaration diffusée sur la chaîne du groupe Al-Masirah, le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Sarea, a déclaré que leurs forces avaient lancé une opération contre le navire de guerre britannique HMS Diamond en mer Rouge, le frappant «avec précision» avec un certain nombre de missiles balistiques.

Sarea a ajouté que les Houthis avaient effectué une attaque combinée de missiles et de drones pour cibler directement deux navires commerciaux en mer d'Arabie, le Norderney et le MSC Tavvishi, au motif que les deux navires auraient violé l'interdiction du groupe sur les livraisons maritimes à des ports israéliens.

Il a affirmé que les «opérations (des Houthis) ne cesseront pas jusqu'à la fin de l'agression et la levée du siège contre les Palestiniens dans la bande de Gaza».

source :  French.china.org via  La Cause du Peuple

 reseauinternational.net

 Commenter