11/06/2024 chroniquepalestine.com  5 min #250245

Abdallah Aljamal (1987-2024) - Journaliste de renom assassiné à Gaza

Le journaliste palestinien Abdallah Aljamal - Photo : fournie

Par  Palestine Chronicle

Chronique de Palestine a appris avec tristesse qu' Abdallah Aljamal, l'un de ses collaborateurs dans la bande de Gaza, a été tué lors du dernier massacre israélien dans le camp de réfugiés de Nuseirat.

Il est particulièrement tragique que la  dernière contribution d'Aljamal à Palestine Chronicle ait couvert un massacre antérieur, qui a tué plus de 40 civils palestiniens dans une école de l' UNRWA dans le camp de réfugiés.

Les médias israéliens ont prétendu qu'il y aurait un lien entre la famille d'Aljamal et les captifs israéliens, affirmant que le père d'Abdallah, le Dr Ahmed, et d'autres membres de la famille ont été tués au cours de la sanglante mission de sauvetage.

Ces affirmations ont été réfutées par des commentateurs et des journalistes en ligne respectés, qui ont souligné les  incohérences du récit officiel israélien.

« L'immeuble où vivait Abdallah était l'une des sept maisons qui auraient fait l'objet d'un raid par les FDI le 8 juin. Les captifs n'étaient détenus que dans deux de ces bâtiments, mais on ne sait pas encore lesquels », a  écrit l'écrivain et analyste gazaoui Muhammad Shehada sur X.

La nouvelle tragique du massacre de la famille d'Aljamal a été transmise par  EuroMed Monitor, une organisation de défense des droits basée à Genève.

« Dans une enquête préliminaire sur les meurtres sur le terrain par l'armée israélienne dans le camp de réfugiés de Nusseirat hier, @EuroMedHR a déclaré que les soldats ont utilisé une échelle pour pénétrer dans la résidence du Dr Ahmed Al-Jamal », indique le communiqué.

« Lorsqu'ils ont rencontré Fatima Al-Jamal, 36 ans, dans l'escalier, ils l'ont immédiatement abattue. Les troupes ont ensuite pris d'assaut la maison et tué son mari, le journaliste Abdullah Al-Jamal, âgé de 36 ans, et son père, le Dr Ahmed Al-Jamal, âgé de 74 ans, devant ses petits-enfants. En outre, leur fille de 27 ans, Zainab, a été grièvement blessée par balle », ajoute le communiqué.

L'attaque israélienne, qui, selon Axios et d'autres médias, a bénéficié du soutien direct et indirect des États-Unis et du Royaume-Uni, a entraîné la  mort de 274 Palestiniens et en a blessé des centaines d'autres.

« Les rapports d'Abdallah Aljamal se sont entièrement concentrés sur la situation humanitaire à Gaza, en particulier dans la partie centrale de la bande, et ce dès le premier jour de la guerre », a déclaré The Palestine Chronicle dans un communiqué.

« Ses contributions sont devenues fréquentes lorsqu'Israël a délibérément commencé à tuer des journalistes, rendant presque impossible pour la voix palestinienne de s'affranchir du siège de Gaza », a ajouté le journal.

La relation d'Aljamal avec le Palestine Chronicle était celle d'un collaborateur indépendant. Il n'était ni rédacteur ni contractuel. Aljamal a offert ses services au Palestine Chronicle à titre bénévole.

Cependant, la valeur de son travail était très importante, car il était l'un des rares journalistes à se concentrer entièrement sur les réfugiés palestiniens déplacés, les familles des victimes du génocide israélien et d'autres faits qui n'étaient pas rapportés par d'autres journalistes ou organes de presse.

 D'anciens prisonniers torturés dans les prisons israéliennes témoignent
chroniquepalestine.com

Les rapports quotidiens d'Abdallah étaient à l'origine rédigés et publiés en arabe. Palestine Chronical a traduit et republié un certain nombre de ces reportages tout au long de la guerre.

Toute l'équipe de Palestine Chronicle présente ses condoléances aux habitants de Nuseirat et à toutes les familles des  journalistes assassinés à Gaza au cours de cette guerre génocidaire.

Auteur :  Palestine Chronicle

* The Palestine Chronicle est une organisation à but non lucratif dont la mission est d'instruire le grand public en assurant un forum qui s'efforce de mettre en évidence les questions relatives aux droits de l'homme, aux luttes nationales, à la liberté et à la démocratie sous la forme de nouvelles quotidiennes, commentaires, reportages, critiques de livres, photos, œuvres d'art, etc. L' équipe de Palestine Chronicle est composée de journalistes professionnels et d'écrivains et d'auteurs respectés qui ne parlent au nom d'aucun parti politique ni ne défendent un programme politique spécifique. Le site Web  Palestine Chronicle a été créé en septembre 1999 et a gagné en importance et en portée, principalement grâce au soutien qu'il a reçu d'universitaires, d'écrivains, d'activistes, de lecteurs et de communautés socialement conscients et progressistes du monde entier.
Le compte  Twitter.

9 juin 2024 -  Palestine Chronicle - Traduction :  Chronique de Palestine - Lotfallah

 chroniquepalestine.com

 Commenter