11/06/2024 legrandsoir.info  4 min #250298

Une nouvelle campagne électorale démarre en France pour les législatives anticipées

Communiqué du Secrétariat national du Pôle de Renaissance communiste en France (Prcf) et des Jeunes (Jrcf

Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF)

9 juin 2024 - 22h Comme n'a cessé de l'annoncer le Pôle de Renaissance communiste en France, le scrutin européiste a débouché sur la « victoire » du Rassemblement lépeno-bardelliste. Avec plus de 30% des suffrages exprimés, ce dernier a bénéficié de l'« appel à voter » lancé par le RN lui-même, mais aussi par la Macronie, l'ensemble des médias aux ordres et la « gauche » établie. Et sans surprise, cette mobilisation électoraliste a servi le RN, montrant une nouvelle fois que la meilleure arme actuelle contre le RN est l'abstention des classes populaires, qui se détachent de plus en plus de la droite réactionnaire et de la « gauche » établie euro-atlantique.

Grande est la responsabilité de toutes ces formations qui, des LR et de Macron aux états-majors euro-atlantiques de la « gauche » établie, ont fait silence sur le véritable enjeu du scrutin européiste : le SAUT FEDERAL EUROPEEN accélérant la marche vers la guerre et vers la fascisation en Europe. Une Europe où l'extrême droite pavoise ce soir, à hauteur de 20% (Le Pen, Zemmour, Philippot...) de l'électorat total en France où, fort heureusement, près d'un électeur sur deux a refusé de participer à la mascarade.

Contraint de prendre en compte la réalité annoncée depuis des années par le PRCF que la France est devenue INGOUVERNABLE, l'archi-minoritaire Macron, sévèrement désavoué par le scrutin européiste (avec à peine plus de 7% de l'électorat !), a décidé de dissoudre l'Assemblée nationale, une première depuis 1997. Cette décision marque un échec pitoyable pour celui qui aura été présenté comme un prétendu « barrage antifasciste » au second tour des élections présidentielles de 2017 et de 2022 - y compris par des « communistes » - et dont la politique de destruction des retraites, des services publics, du Code du travail, de la laïcité, et même de l'indépendance et de la souveraineté nationales, aura constitué le meilleur carburant de l'extrême droite.

Cette décision ravit déjà le RN, meilleur « ennemi » de Macron qui, en annonçant la dissolution de l'Assemblée nationale, construit un véritable boulevard à un RN déjà prêt à se lancer à la conquête du pouvoir. Ne doutons pas que Macron joue son va-tout « tactique » pour mettre le RN euro-atlantique au pied du mur en cas de succès déjà annoncé et, assurément, vouloir apparaître une énième fois comme l'ultime faux « rempart républicain ».

Plus généralement, la vague brune est la conséquence de plus en plus inévitable des politiques menées par les euro-gouvernements de droite et de la « gauche » établie depuis quatre décennies, à savoir celle de la dissolution de la France des travailleurs dans l'Axe UE-OTAN auquel se soumettra tout autant l'extrême droite en cas de victoire déjà annoncée. Lourde est aussi la responsabilité du P« C »F euro-muté réduit au misérabilisme électoraliste, ainsi que de LFI pour avoir abandonné la ligne de 2017 « l'UE, on la change ou on la quitte ». Une ligne qui ouvrait la perspective de la SEULE alternative politique pour les classes populaires et les travailleurs : celle du Frexit progressiste, donc de la rupture totale et définitive avec l'euro, l'UE, l'OTAN ET le capitalisme.

Dans les tous prochains jours, au-delà d'une analyse précise de ce scrutin au résultat confirmant TOUTES LES ANALYSES menée depuis des années, le PRCF annoncera son attitude pour les élections législatives à venir les dimanches 30 juin et 7 juillet prochains. D'ores et déjà, fidèle à sa ligne politique, le PRCF militera pour des candidatures porteuses d'une Alternative Rouge et Tricolore, refusant la dissolution de la France dans l'Axe UE-OTAN. Il est désormais VITAL que les forces progressistes, patriotiques, républicaines, pacifiques et anti-impérialistes de France se retrouvent avec le seul projet en mesure de vaincre l'extrême droite et d'empêcher le funeste « saut fédéral européen » qui broiera la France des travailleurs.

 initiative-communiste.fr

 legrandsoir.info

 Commenter