21/06/2024 reseauinternational.net  2min #250913

 Une nouvelle campagne électorale démarre en France pour les législatives anticipées

Dissolution : le revirement spectaculaire de macron à deux semaines d'intervalle

par Aguelid

Voici la démonstration factuelle que ce n'est pas Emmanuel macron qui prend les décisions à la tête de l'État. À peine 15 jours avant la dissolution il affirmait avec morgue et suffisance qu'il n'était pas question de dissoudre l'Assemblée nationale quel que soit le résultat des élections européennes car, selon lui, ça n'avait aucun rapport. Pourtant, depuis plus d'un mois il connaissait les sondages donnant à Bardella un score très élevé, le double de celui de sa candidate. Il était donc conscient du risque et de la gravité des enjeux, il avait une idée plus ou moins précise du résultat final. Pire encore, la dissolution a été réalisée contre l'avis de son cercle proche qui le prend très mal.

Le dimanche soir des résultats il a pris une décision qui n'est pas la sienne, c'est une évidence. Emmanuel macron n'est rien d'autre qu'un pantin désarticulé téléguidé par une puissance supérieure. Tout le monde a compris qu'il s'agit de la finance internationale.

source :  Le Libre Penseur

 reseauinternational.net

 Commenter