05/07/2024 reseauinternational.net  4min #251928

«Gaza, c'est compliqué !» Mais non, pas du tout. Il faut juste accepter de grandir

par Caitlin Johnstone

Les bombes larguées sur un camp de concentration géant, le recours systématique du viol comme pratique de torture & affamer délibérément la population civile, c'est bien trop compliqué à comprendre ?

Dire que les conflits au Moyen-Orient sont difficiles à comprendre est faux. Ils ne le sont pas. Ce qui peut à l'inverse être ardu, c'est d'ouvrir son esprit à l'éventualité que tout ce que l'on nous a raconté sur notre monde n'est qu'un mensonge, et que tous ceux que vous côtoyez et respectez ont subi un lavage de cerveau à coup de propagande.

Lorsque c'est fait, comprendre les conflits au Moyen-Orient est plus simple, car tout ce qu'on nous a enseigné à penser n'est que mensonge.

Tant de bobards abusifs se cachent derrière la pseudo humilité de «Cette affaire bien trop compliquée pour moi». On le voit à Gaza, où les Occidentaux se comportent comme si les bombes larguées par une force militaire soutenue par un empire sur un camp de concentration géant, le recours systématique au viol comme pratique de torture et affamer délibérément des populations civiles, c'était bien trop compliqué à comprendre pour un pauvre bébé niais comme moi, glouglou glou glouglou.

Les gens se prétendent humbles quant à leur propre intellect et leur capacité de compréhension, mais en réalité ils ne font que mentir et escamoter une réalité pourtant évidente. Ce n'est pas de l'humilité, c'est juste une autre forme de malhonnêteté.

Cet acte malhonnête se retrouve en permanence dans l'incurie générale de l'Occidental moyen face aux agissements de son gouvernement et de ses alliés dans le monde entier. «Oh, moi je suis bien trop nul pour m'y retrouver en politique étrangère, je laisse ça aux experts». Non, en fait, vous ne faites que dissimuler la dissonance cognitive qui, autrement, détruirait votre vision dominante du monde si vous examiniez réellement les informations accessibles à tous sur ce que votre gouvernement et ses alliés font subir aux habitants d'autres pays.

Idem pour ceux qui, dans le fond, savent que le couple avec lequel ils sont amis vit des phases de violence et savent très bien lequel des deux est l'agresseur, mais qui refusent de prendre parti après une rupture parce qu'il y a toujours deux versions de l'histoire et que, de toute façon, qui somment-nous pour en juger ? Les dynamiques abusives sont omniprésentes dans notre société et les gens refusent de les regarder en face. Ils rassurent cette voix intérieure dérangeante avec des réflexions comme «Nul n'est sûr de rien» et «Dieu en décidera, la la la». Tous les scandales d'abus sexuels de l'Église catholique se sont retranchés derrière cette dynamique pendant des générations, jusqu'à ce que ce ne soit plus tenable.

Il est tout à fait louable de faire preuve d'humilité quant aux limites de son propre entendement et de comprendre que, sous un certain angle, tout ce qui a trait à cette étrange réalité dans laquelle nous avons vu le jour est à la fois mystérieux et insaisissable. Mais la lâcheté et la malhonnêteté consistent à profiter de cet état de fait pour se soustraire à sa propre responsabilité dans la compréhension de son monde, de la société dans laquelle on vit et des rapports humains. Se contenter de ce système pour fuir la réalité revient à se mentir.

En reconnaissant la nécessité d'agir de manière éthique, il faut accepter de développer une meilleure perception de notre monde et de notre environnement, car c'est de cette perception que naissent nos actions. Ce ne sera pas toujours facile ou plaisant, tout comme il n'est pas non plus toujours facile ou plaisant de se comporter de manière éthique, mais voilà ce que devrait être un adulte responsable. Et sans un regard lucide sur le monde, comment agir de manière responsable ?

Le cas de Gaza n'est pas compliqué. Ceux qui prétendent le contraire tentent juste de mettre de côté leur condition d'adulte intelligent. Arrêtez de fuir vos responsabilités, renseignez-vous bien, prenez position, et grandissez !

source :  Caitlin Johnstone via  Spirit of Free Speech

 reseauinternational.net

 Commenter