05/07/2024 logic.ovh  3min #251958

Prie pour ton père

La jeunesse a ceci de stimulant qu'elle représente une promesse, pour l'humanité. Les gens sont gentils, bien intentionnés, lucides, attentionnés envers les autres. Ils boivent l'information, le monde, l'information avec une curiosité simple et saine. Leur énergie est claire et ils sont équilibrés et paisibles. Ils survolent les problèmes avec des réponses évidentes, et ne cherchent qu'à faire du bien, humblement.

Que se passe-t-il quand ils deviennent adultes ? Quand leurs frustrations se décalent sur de mauvaises cibles ? Quand leur subconscient les pousse à s'obstiner sur des solutions inopérantes ? Quand se cristallise petit à petit des certitudes qui s'avèrent dès le début fortement incompatibles avec à peu près tout ?

Je lui dit à celui-là : veux-tu être médiocre ? Tu représentais la lumière pour moi. Je m'endormais heureux de savoir que l'humanité était désormais entre les mains de filles et de garçons clairvoyants et dynamiques.Et maintenant quoi ? On te doit tout ? Et tu ne doit rien à personne ?

Tu t'inspires de tes idoles qui sont de foutres fainéants vaniteux qui sonnent comme des briques. Tu voudrais, comme eux, avoir tout à tes pieds sans rien donner en échange ? Que ta simple existence suffise à les soumettre ? Que ton refus de tout ce qui t'irrite soit gravé dans le marbre de la loi ?

T'ai-je trop aimé ? Ai-je trop craint de saborder ta si belle naïveté ? Ai-je été injuste, partial, ai-je fait du favoritisme à ton égard ? T'ai-je induit en erreur, malheureusement, et sans le savoir ? N'avais-je point le droit de t'aimer, te cajoler, te conforter, et te donner un peu d'assurance ? Tu as bu et tu as tout bu et vois ce que tu es devenu !

Tu dois faire un choix. Il y a deux voies qui s'offrent à toi. Soit l'aiguille de ta boussole reste coincée dons son extrémité et te ne sauras jamais où est le nord, soit tu fermes les yeux et ouvres tes oreilles, tes sensations, pour sentir d'où vient l'énergie, et comment tu dois répondre.

Pose-toi franchement la question : veux-tu devenir médiocre ? Comme tous ces gens qui font partie de la masse, auxquels on ne confie aucun secret, tant ils ont déjà beaucoup à faire avec leurs fausses-croyances ?Veux-tu être de ceux à qui il faut dire ce qu'ils doivent faire, et qui par fierté le refusent, alors qu'on agissait pour leur bien, les sachant médiocres ?

Ou veux-tu être celui qui suit un chemin que nul n'a suivi avant, suivant son étoile et sa propre foi, bravant les éléments et les difficultés, avant de découvrir un jour, après s'être retourné, qu'il a été suivi par toute une population ? Qu'il les a aidés, en s'aidant lui-même, et en n'ayant de pensée que pour eux.

Si tu veux trouver ta voie, ne reproche pas aux autres de ne pas t'y conduire, car elle n'existe pas encore. Toi seul doit l'ouvrir, toi seul peut innover. Il y a des choses qui te reviennent et ne reviennent qu'à toi. C'est de celles-là que tu es responsable devant Dieu. Les autres choses, dont les autres sont responsables, laisse-les leur ! Qu'ils se débrouillent avec. Mais garde dans ton cœur ceux qui veillent sur toi et s'attendrissent à chacun de tes pas, que bien avant déjà, ils ont empruntés.

 open.substack.com

 logic.ovh

 Commenter