07/07/2024 reseauinternational.net  5min #252055

Dire que la démocratie est en danger en Amérique revient à prétendre que les plages du Wyoming le sont aussi

par Caitlin Johnstone

L'issue de la course à la présidence n'aura pas d'impact sur le caractère meurtrier & la tyrannie de la machine de guerre impériale à l'étranger. S'opposer à l'empire lui-même serait plus judicieux.

Les libéraux diront souvent que ne pas se soucier du vainqueur de l'élection américaine est synonyme de privilège.

En fait, c'est s'en préoccuper qui est un privilège. Pensez-vous que les habitants de Gaza se soucient de savoir qui, de Biden ou Trump, les massacre ? Pensez-vous que l'empire américain sera moins meurtrier et tyrannique avec un (D) ou un (R) à sa tête ?

Dire que la démocratie est en danger en Amérique, revient à dire que les propriétés en front de mer sont en danger dans le Wyoming. Votre pays est dirigé par quelques milliardaires et agences gouvernementales. On ne vote pas vraiment, et même si c'était le cas, on est de toute façon victime de manipulation. Ce n'est pas vraiment réel.

En fait, c'est assez pénible de vivre au cœur de l'empire et de consacrer la majeure partie de son énergie politique à une course à la présidence dont le résultat n'aura aucun impact sur le caractère meurtrier et la tyrannie de la machine de guerre impériale à l'étranger. Se concentrer sur l'opposition à l'empire lui-même, voilà qui serait plus judicieux.

La «politique étrangère» est traitée comme une question parmi d'autres dans la politique du pouvoir impérial, mais en réalité, elle englobe la quasi-totalité des questions. L'écrasante majorité des exactions de l'empire se produisent en dehors des frontières des États-Unis et de leurs alliés blancs de peau.

Notez la date du tweet ci-dessous. Des gens normaux parlaient de cette merde il y a cinq ans déjà.

Biden's Brain Is Swiss Cheese And It's Creepy That We're Not Talking About It

"I've typed out transcript of what Biden actually said, verbatim... Try to read through it slowly, resisting the instinct to mentally re-frame it into something more coherent:" t.co

- Caitlin Johnstone (@caitoz)

Biden’s Brain Is Swiss Cheese And It’s Creepy That We’re Not Talking About It
"I’ve typed out transcript of what Biden actually said, verbatim... Try to read through it slowly, resisting the instinct to mentally re-frame it into something more coherent:"
Biden's Brain Is Swiss Cheese And It's Creepy That We're Not Talking About It
I didn't watch the last Democratic presidential primary debates because I figured that without Tulsi Gabbard in there shaking things up it would be a boring, vapid parade of insubstantial verbal...
 voir

Israël a  approuvé la plus grande saisie de terres en Cisjordanie occupée depuis plus de trois décennies, selon le groupe d'activistes Peace Now.

Daniella Weiss, l'une des dirigeantes du mouvement de colonisation israélien, a expliqué la volonté d'étendre les colonies de Cisjordanie dans un langage remarquablement direct lors d' une interview accordée au  New Yorker en novembre dernier :

«En Israël, on soutient beaucoup les colonies, ce qui explique la présence de gouvernements de droite depuis tant d'années. Le monde, en particulier les États-Unis, pense que la création d'un État palestinien est possible et que si nous continuons à implanter des communautés, nous bloquons la création d'un État palestinien. Nous voulons clore le dossier de l'État palestinien, et le monde cherche à maintenir ce choix possible. C'est quand même simple à comprendre».

Ce seul paragraphe vous en apprend plus sur les réalités actuelles d'Israël et de la Palestine qu'une année entière passée à regarder CNN. C'est horrible, et c'est choquant à entendre de manière si décomplexée... mais c'est la réalité.

La «solution à deux États» dont les libéraux occidentaux ne cessent de parler n'est qu'un pur mensonge. Il n'y a pas de solution à deux États viable tant que l'entité connue sous le nom d'Israël continue d'exister de la manière dont elle existe. Tant qu'il n'y a pas eu de refonte totale de tout ce que l'entité sioniste est et a toujours été, dire que l'on soutient un État palestinien n'est pas plus une «solution» que de dire que les Palestiniens peuvent se laisser pousser des ailes et s'envoler vers Narnia.

Les principaux arguments de soutien aux démocrates ces jours-ci consistent à prétendre vraiment bruyamment que la tyrannie écocidaire belliciste capitaliste du libéralisme dominant est significativement différente de la tyrannie écocidaire belliciste capitaliste du Trumpisme.

Être un démocrate en 2024, c'est passer la moitié de son temps à prier pour que le mois de novembre arrive avant qu'Israël ne déclenche une guerre totale avec le Liban, et l'autre moitié à prier pour que le mois de novembre arrive avant que le cerveau du président ne se mette à fuir ostensiblement par les oreilles.

L'argument politique principal des soi-disant «modérés» est que nous pouvons résoudre nos problèmes en collaborant avec les multinationales, les banques et les intérêts impérialistes qui sont à l'origine de tous nos problèmes.

Songez au comportement frénétique et obsessionnel des politiciens, des experts et des célébrités de l'Ouest qui se sont concentrés sur les prétendus viols - non avérés - du 7 octobre, et à leur manque total d'intérêt pour tous les témoignages faisant état du recours au viol comme instrument de torture par Israël.

Pourquoi ce décalage ? S'agit-il simplement d'un parti pris politique ou d'un phénomène plus grave encore ? Les apologistes d'Israël se focalisent-ils peut-être sur une série d'allégations de viol avec autant d'intensité parce qu'elle fait écho à des générations de paranoïa superstitieuse dans les sociétés blanches à propos d'hommes à la peau mate désireux de violer des femmes blanches ? Ces allégations renvoient à des conceptions profondément racistes et xénophobes selon lesquelles des étrangers à la peau mate vont venir dans nos villes et se mettre à violer nos femmes si on ne les arrête pas, ou si on ne les extermine pas.

L'hystérie braillarde et choquante dont les apologistes d'Israël ont fait preuve vis-à-vis des allégations de viol tout en ignorant celles, bien plus étayées, perpétrées par Israël, suggère que les choses ne se limitent pas à un récit plus favorable à un camp qu'à l'autre. Cela dénote quelque chose de profondément malsain, tapi juste sous le vernis de notre société, dont la propagation et l'exploitation par les soutiens d'Israël témoignent de leur vertigineuse dépravation.

source :  Caitlin Johnstone via  Spirit of Free Speech

 reseauinternational.net

 Commenter