07/07/2024 francais.rt.com  3min #252075

«Journée de perturbation» en Israël : des milliers de personnes réclament un accord sur les otages

© Yonatan Sindel - Flash90

Les manifestants appellant à un accord sur les otages et à des élections se battent avec la police à Jérusalem, le 7 juillet 2024.

Depuis quelques semaines les manifestations des Israéliens réclamant un accord sur les otages et la tenue des élections anticipées se poursuivent sans relâche.

Ce 7 juillet, des milliers d'Israéliens se sont rassemblés pour aller rue Kaplan, rendez-vous des manifestations à Tel Aviv depuis le octobre, dans le cadre d'une journée nationale de protestation pour exiger la conclusion d'un accord sur les otages et l'établissement de nouvelles élections.

Plusieurs rues et artères de circulation ont été bloquées par la foule dans la ville, alors que 150 entreprises ont annoncé autoriser leurs employés à participer à la manifestation nationale, rapporte le Times of Israël. Dimanche est journée ordinaire de travail dans le pays.

צומת קפלן תל אביב.
את כולם - עכשיו!

צילום: יפעת יוגב  pic.twitter.com/BhhRFvpmeq

- אחים לנשק 🎗️ (@ahimlaneshek1)

צומת קפלן תל אביב.
את כולם - עכשיו!
צילום: יפעת יוגב

170 000 manifestants à travers tout le pays hier

170 000 personnes, selon les médias locaux, ont défilé dans tout le pays le 6 juillet au soir pour réclamer la libération des otages.

Des manifestations qui s'inscrivent dans le contexte d'une reprise des négociations avec le Hamas par l'entremise du Qatar. Le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant a déclaré le 4 juillet à des familles d'otages qu'Israël était «plus proche que jamais» de conclure un accord pour leur libération, selon des propos rapportés par le média israélien 12.

Après le retour en Israël, le 5 juillet au soir, du chef des services de renseignement israéliens David Barnea de Doha où il s'est entretenu avec des responsables qataris, le bureau cabinet de Benjamin Netanyahu a annoncé qu'une «équipe partira la semaine prochaine pour poursuivre les négociations» au Qatar. «Il y a toujours des écarts entre les parties», souligne-t-il.

Plusieurs manifestants se sont également rassemblés ce 7 juillet matin devant le domicile du chef de l'organisation syndicale Histadrout, Arnon Bar-David, l'exhortant à décréter une grève générale en vue d'obtenir la tenue d'élections législatives anticipées.

Échauffourées à Jérusalem

À Jérusalem, des dizaines d'Israéliens ont également manifesté ce 7 juillet devant les résidences de 18 responsables pour exiger un accord immédiat d'échange de prisonniers avec le Hamas. Des Israéliens se sont rassemblés durant la matinée devant les domiciles du ministre de la Défense Yoav Gallant, de la ministre des Transports Miri Regev et du ministre des Affaires étrangères Israël Katz.

לאחר הפגנה הבוקר בירושלים, שוטרים עוצרים פעילה של משנים כיוון שעמדה על המדרכה ברחוב יפו ודוחפים באלימות מפגינה אחרת שנפצעה ופונתה לטיפול רפואי.
ללק  pic.twitter.com/cZwqMiWHil

- Hili Brook Blum (@HiliBrook)

לאחר הפגנה הבוקר בירושלים, שוטרים עוצרים פעילה של משנים כיוון שעמדה על המדרכה ברחוב יפו ודוחפים באלימות מפגינה אחרת שנפצעה ופונתה לטיפול רפואי.
ללק

Des échauffourées, qualifiées de « mineures » par le Times of Israël, ont eu lieu à Jérusalem quand les forces de l'ordre ont tenté de disperser des manifestants qui cherchaient à bloquer le tramway.

La « journée de perturbation » de ce 7 juillet qui a débuté à 6h29, heure exacte de l'attaque du 7 octobre, devrait culminer par des protestations massives devant les sièges de l'armée à Kirya, Tel Aviv et près du domicile du Premier ministre Benjamin Netanyahou à Jérusalem.

 francais.rt.com

 Commenter