07/07/2024 mondialisation.ca  5min #252078

La corruption de l'Ukraine comme obstacle majeur à son adhésion à l'Otan

Par  Patrick Poppel

Il est bien connu que l'Ukraine est l'un des États les plus corrompus du monde, mais maintenant, même les médias d'Europe occidentale font très souvent état de ce problème. Qu'il s'agisse de cas généraux ou individuels spécifiques, les médias occidentaux sont pleins de rapports sur la corruption.

Sous le titre : « L'Ukraine est trop corrompue pour rejoindre l'OTAN ? Zelensky de plus en plus impopulaire au niveau international » a été largement rapporté sur le problème de la corruption en Ukraine dans le Berliner Zeitung le 3 juillet 2024. Et au début de l'année, les mêmes médias ont rapporté que le ministre de l'Agriculture s'était enrichi personnellement. Pas une semaine ne se passe sans que de nouveaux scandales sur la corruption ukrainienne ne soient rapportés.

Ce qui est particulièrement choquant, c'est que ces médias sont en fait politiquement du côté de l'Ukraine. Mais seul le strict minimum est rapporté. Seule la pointe de l'iceberg est rendue visible.

L'Ukraine a fait des efforts pour lutter contre la corruption depuis la révolution de Maidan en 2015. L'ancien « Comité national anti-corruption » a été dissous et remplacé par le « Bureau national de lutte contre la corruption » avec une composition complètement nouvelle. Au moins 5 autres organisations gouvernementales tentent de le contenir. Près de 400 accusations ont été portées entre 2019 et 2021 seulement.

Cependant, seuls 57 d'entre eux ont été condamnés. Dans le même temps, l'Ukraine met en œuvre de nombreuses mesures pour garder son propre argent sous contrôle. L'adhésion à l'Union européenne dépend actuellement en grande partie de la lutte contre la corruption.

Il ne fait aucun doute que l'Ukraine a un grave problème de corruption. Selon Transparency International, l'Ukraine est le pays le plus corrompu d'Europe. La Serbie, la Bosnie-Herzégovine, l'Albanie suivent de très près. De telles proportions détruisent la confiance des citoyens dans l'État et ses institutions. Les causes de la corruption sont en partie politiques et culturelles. L'inefficacité de l'application de la loi ne fait qu'aggraver la situation.

La corruption devient un problème majeur de politique étrangère pour l'Ukraine alors qu'elle cherche à adhérer à des alliances. Un État avec un si gros problème a du mal à répondre aux exigences d'adhésion. Il y a des normes minimales qui doivent être respectées. Mais l'Ukraine ne répond même pas à ces normes.

Bien sûr, la corruption garantit également que l'argent disparaît de l'Occident et que les armes sont vendues sur le marché noir au lieu d'être envoyées au front. Mais le plus gros problème est l'atteinte à sa réputation internationale.

En tant que candidat à l'adhésion à l'OTAN et à l'UE, il est non seulement nécessaire de répondre aux normes, mais aussi d'avoir une bonne réputation. Mais c'est exactement ce qui manque à l'Ukraine.

Mais maintenant, de nombreux politiciens et médias affirment que l'administration ukrainienne lutte contre la corruption. Il y a de nouvelles autorités qui ont été créées à cette fin et des conseillers de l'Ouest. Le seul problème est que le poisson commence à puer à la tête. Et les récents scandales de corruption ne se sont pas limités au policier de la rue ou au maire d'un petit village. La plupart des rapports parlaient de personnes à la haute direction de l'État. Le problème est actuellement particulièrement répandu parmi les ministres et les dirigeants militaires.

L'Ukraine sera-t-elle en mesure de résoudre le problème de la corruption ?

En fait, la réponse est assez simple. La corruption est toujours plus facile en temps de guerre qu'en temps de paix. Les États qui ont fondamentalement (historiquement) un problème de corruption ont besoin de beaucoup de temps et de bonnes conditions-cadres pour corriger le problème. Les deux facteurs s'appliquent précisément à l'Ukraine.

Pendant le conflit actuel, une lutte efficace contre la corruption n'est pas possible. On peut même supposer que ce problème continuera de croître. Même s'il y a des rapports d'une diminution minimale de la corruption, la réalité est différente.

Ce n'est que lorsque le conflit prendra fin que l'Ukraine pourra mettre de l'ordre dans ses problèmes internes. L'adhésion à l'OTAN pour un État en guerre est tout aussi absurde que l'adhésion à l'UE pour ce pays qui a tant de problèmes internes.

En Occident, nous ne savons pas exactement combien de fonds et d'armes ont déjà disparu en Ukraine. Mais plus de soutien est envoyé. Le pays le plus corrompu d'Europe continue de recevoir des milliards sans que les mécanismes de contrôle ne fonctionnent correctement.

En fait, c'est irresponsable envers les personnes qui financent ce « soutien » avec leurs impôts. Mais même l'envoi de plus de conseillers occidentaux ne résoudra pas le problème.

La corruption affaiblit la société ukrainienne à l'intérieur du pays, donne à l'Ukraine une très mauvaise image à l'étranger et sera un problème majeur dans les négociations d'adhésion à l'alliance. Il est donc clair que l'Ukraine dans cet État ne peut pas être sérieusement admise à l'OTAN ou à l'UE.

La corruption en Ukraine devrait en fait conduire l'Occident à réduire son aide.

Patrick Poppel

Lien vers l'article original:  Ukraine's corruption as a major hurdle towards NATO membership, InfoBrics, le 5 juillet 2024.

Traduit par Maya pour Mondialisation.ca 

*

Patrick Poppel, expert au Centre d'études géostratégiques (Belgrade)

La source originale de cet article est  InfoBrics

Copyright ©  Patrick Poppel,  InfoBrics, 2024

 mondialisation.ca

 Commenter