08/07/2024 reseauinternational.net  3min #252125

 Sommet de l'Ocs à Astana : le monde se désoccidentalise plus que jamais

L'expansion des Brics et de l'Ocs, le chemin vers la coopération Sud-Sud

part TeleSur

La 24e réunion du conseil des chefs d'État de l'OCS a eu lieu au Kazakhstan les 3 et 4 juillet.

L'OCS devient un partenariat de plus en plus important pour les économies en développement d'Eurasie. Avec le nombre croissant de pays qui rejoignent l'OCS, la tendance à une plus grande intégration Sud-Sud s'accentue.

Ces dernières années, l'expansion de l'OCS a suivi celle des BRICS. En 2023 et 2024, les Émirats arabes unis et l'Iran sont devenus membres des BRICS et, dans le même temps, le niveau de coopération de ces pays avec l'OCS a augmenté.

Yaroslav Lissovolik estime que cela offre de nouvelles possibilités de coordination entre l'OCS et les BRICS à l'avenir. La Russie, qui préside les BRICS cette année, soutient une intégration étroite entre l'Union économique eurasiatique (EAEU), l'OCS et les BRICS.

La création d'une plateforme unique reliant les principaux groupements d'intégration régionale en Eurasie constituera la base du développement du format «intégration des intégrations» de la coopération Sud-Sud.

Rôle clé de l'OCS dans le développement des infrastructures eurasiennes

L'expert du CGTN estime que les pays de l'OCS ont la possibilité d'unir leurs forces pour financer de grands projets d'infrastructure en Eurasie.

La question du financement des projets liés aux corridors de transport est particulièrement urgente. Les pays enclavés d'Asie centrale tels que le Kazakhstan, le Kirghizstan et l'Ouzbékistan sont très demandeurs. La région bénéficie déjà de l'initiative chinoise «Une ceinture, une route».

L'OCS pourrait devenir une plateforme pour les banques de développement nationales et régionales afin de financer conjointement des projets d'infrastructure. Une autre fusion possible est la création d'une banque de développement de l'OCS pour compléter les efforts d'autres institutions de développement afin de combler le «déficit d'infrastructures» en Eurasie.

*

Note de Bolivar Infos

L'OCS est l'une des nombreuses organisations intergouvernementales à caractère politique et économique actives en Asie.

Succédant au «groupe de Shanghai», elle est instituée en 2001 par la Chine, la Russie et quatre États d'Asie centrale : le Kazakhstan, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Elle s'élargit à l'Inde et au Pakistan en 2016, puis à l'Iran en 2021 et enfin au Bélarus en 2024.

L'OCS vise d'abord à répondre aux bouleversements géopolitiques en Asie centrale consécutifs à l'effondrement de l'URSS en 1991 et à l'instabilité que cela entraîne dans la région. Le groupe de Shanghai puis l'Organisation institutionnalisent peu à peu une coopération visant à assurer la sécurité collective de ses adhérents face aux menaces «du terrorisme, de l'extrémisme et du séparatisme». La Chine et la Russie sont au centre de cette entente et formalisent par son biais une forme de rapprochement géostratégique qui dépasse le cadre régional.

fr.wikipedia.org

source :  TeleSur via  Bolivar Infos

 reseauinternational.net

 Commenter