10/07/2024 europalestine.com  3min #252255

La faim, la soif, les infections : il faut sauver Gaza !

Les enfants de Gaza endurent des conditions éprouvantes : ils passent 6 à 8 heures par jour à collecter de l'eau et de la nourriture, souvent en portant de lourdes charges. Les installations sanitaires étant compromises, des milliers de personnes ont recours à l'eau de mer pour leurs besoins fondamentaux.

Alors que les températures montent en flèche et que des milliers de Palestiniens sont déplacés dans des tentes de fortune, la crise de l'eau s'aggrave. Israël a pris pour cible toutes les stations de dessalement de Gaza et attaque systématiquement les puits d'eau connus.

La famine continue à tuer !

Hikmat Badr, un enfant palestinien de six ans, est décédé tragiquement à Deir Al-Balah, à Gaza, des suites de malnutrition et de famine aggravées par le blocus israélien.

Selon ActionAid, les femmes enceintes et les nouvelles mères de la bande de Gaza assiégée sont confrontées à la malnutrition dans un contexte de graves pénuries alimentaires alors que le génocide israélien sur Gaza entre dans son 10ème mois.

La mort récente d'un plus grand nombre d'enfants palestiniens à cause de la faim et de la malnutrition en raison de la guerre de génocide menée par Israël à Gaza ne laisse aucun doute sur le fait que la famine s'est propagée dans toute la bande, a déclaré mardi un groupe d'experts indépendants. L'occupation israélienne empêche l'entrée de l'aide depuis 64 jours, ce qui menace d'augmenter le nombre de décès dus à la famine.

ET TOUJOURS PLUS D'INFECTIONS CUTANÉES

Les installations médicales de terrain à Gaza signalent une augmentation significative des infections cutanées et des maladies parmi les Palestiniens déplacés. Cette augmentation est attribuée à la surpopulation des centres de déplacement et à la grave pénurie d'équipements médicaux essentiels et de médicaments interdits par le blocus israélien.

Le Directeur général de l'UNRWA déclare : « 50 % de nos institutions à Gaza ont été détruites et plus de 500 personnes ont été tuées dans nos locaux.Environ 250 000 personnes ont été déplacées de Khan Yunis pour la sixième ou septième fois, et il n'existe aucun endroit sûr à Gaza.Nous sommes confrontés à la perte d'une génération entière à Gaza et les enfants doivent retrouver un environnement éducatif sûr. »

Prêche-t-il dans le désert ?

CAPJPO-Europalestine

 europalestine.com

 Commenter