10/07/2024 euro-synergies.hautetfort.com  4min #252321

Instagram et l'idéologie libérale

Alexandre Douguine

Source:  geopolitika.ru

Nous sommes très proches du point de non-retour pour le libéralisme, non seulement en Russie, mais aussi dans le monde entier. Sans une catastrophe, les élites libérales ne seront plus en mesure de maintenir leur pouvoir sur l'humanité. L'échec de Biden lors du récent débat avec Trump est un symptôme très significatif. Il en va de même pour les succès des populistes de droite en Europe, où Orban est en train de devenir une figure symbolique importante.

En Russie, franchement, il n'y a toujours pas eu de purge pour nous débarrasser des libéraux parce que pratiquement rien n'a été demandé à personne. Ceux qui se sont enfuis, d'accord, mais ils peuvent toujours revenir. Quelque part dans les hautes sphères du pouvoir en Russie, il y a un blocus qui empêche encore les réformes patriotiques attendues depuis longtemps.

De l'extérieur, on a l'impression qu'elles ont déjà été faites et que tous les vrais dirigeants du monde veulent être comme Poutine, s'assimiler à lui. Mais de l'intérieur, et en particulier au sein des élites, les choses sont loin d'être aussi simples. Il y a une attente de paix et l'état d'esprit suivant: "pour l'argent, oui". Cette tendance n'a pas été inversée et la philosophie d'Instagram domine toujours, au mépris des valeurs traditionnelles.

En Russie, c'est comme si deux mondes existaient : celui de l'héroïsme militaire, qui paie le prix du sang, et celui de la Ville. Deux planètes différentes.

En proportion, bien sûr, on évolue vers l'héroïsme, mais le blocage le plus puissant contre les nécessaires réformes illibérales à tous égards se trouve aux plus hauts niveaux du système. Il ne s'agit pas seulement d'inertie, mais d'un véritable sabotage idéologique au détriment de la civilisation. L'épisode Bastrykin, qui a pris le parti de la population dans la question des migrants, et les convulsions qui ont suivi montrent à quel point les choses ont mal tourné.

Les poursuites pénales à l'encontre de hauts fonctionnaires du ministère de la défense semblent confirmer le bien-fondé de certains accès de colère extrêmes et erronés (sans doute) du parti des héros de la ligne de front il y a un an. Les méthodes sont catégoriquement mauvaises, mais tant que nous ne commencerons pas à compter avec des contenus de type Instagram, nous ne verrons pas la Victoire. Et en attendant, le sang coule à flots.

Oui, et au fait, nous avons annulé l'USE, annulé le système de Bologne, c'est vrai, mais qui l'a introduit? Qui nous l'a imposé par la force, en brisant la colonne vertébrale de ceux qui n'étaient pas d'accord? S'est-il imposé de lui-même? Et pourquoi avons-nous oublié leurs noms? Et quels postes occupent-ils aujourd'hui? Il en va de même pour tout le reste.

Nous devons entrer dans un nouveau cycle historique de la manière la plus sérieuse et la plus systématique possible. Poutine a posé les jalons. Maintenant, en retroussant nos manches, nous devons commencer à construire une nouvelle société et un nouvel État - sur la base des valeurs traditionnelles et de la mission du monde russe. L'expédient que je nomme "pour l'argent, oui" doit être détruit, il doit être éradiqué en tant qu'attitude. Après tout, selon cette mentalité, à partir d'une petite somme, d'une escort-girl ou d'un pot-de-vin, il faudra un jour ou l'autre vendre la patrie et l'âme immortelle de notre Russie.

"Pour de l'argent, oui" : c'est l'idéologie la plus destructrice, la plus dangereuse qui soit. C'est l'essence du libéralisme, un résumé des livres d'Ayn Rand ou la formule de la "main invisible du marché". C'est ce contre quoi l'humanité se révolte. En prenant exemple sur nous, d'ailleurs. Après tout, Poutine a l'air de dire "pour l'argent, non", la patrie et l'âme ne sont pas à vendre.

Sur ses arrières, il y a l'orthodoxie, l'empire, Dostoïevski et l'entreprise réalisée jadis par le peuple soviétique. C'est ainsi. Mais l'Instagram, c'est-à-dire le libéralisme, est déjà superflu dans la nouvelle Russie. Veuillez supprimer le dernier bloc. Bien entendu, nous comprendrons immédiatement que c'est fait. Tout le monde a compris ce que signifie la nomination de Belousov. Sans équivoque, et nous comprendrons l'étape suivante. Après cela, tout commencera vraiment.

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter