29/02/2024 reseauinternational.net  2 min #243836

Guerre à Gaza : une coalition palestinienne appelle à un « embargo énergétique total » contre Israël

Armes à «Israël» : Les travailleurs portuaires indiens refusent de contribuer au meurtre d'innocents

par Al-Manar

Un syndicat représentant les travailleurs de 11 grands ports indiens a affirmé «qu'il refuse d'opérer et d'expédier des livraisons d'armes vers Israël dans le contexte de la guerre en cours dans la bande de Gaza, quelques jours après la publication de rapports indiquant que des drones de fabrication indienne étaient expédiés vers l'entité d'occupation», selon le journal British Independent.

Le Syndicat indien des travailleurs du transport maritime a déclaré dans un communiqué officiel «qu'il a décidé de refuser de charger ou décharger des cargaisons d'armes en provenance d'Israël ou de tout pays pouvant gérer du matériel militaire pour la guerre en Palestine».

La déclaration publiée par le syndicat affirme : «Nous, les travailleurs des ports, qui faisons partie des syndicats, nous nous opposerons toujours à la guerre et au meurtre de personnes innocentes telles que des femmes et des enfants».

Dans une interview accordée à Middle East Eye, T Narendra Rao, secrétaire général de la Fédération indienne des travailleurs du transport maritime, a déclaré «qu'il boycotterait tout navire transportant des armes, des munitions ou des expéditions d'armes vers Israël».

La fédération a également déclaré au site d'information indien The Wire : «Nous avons décidé que nous ferons notre devoir et que nous ne traiterons aucune cargaison chargée d'armes, ce qui aidera Israël à tuer davantage de femmes et d'enfants, comme nous le voyons et le lisons chaque jour dans les médias».

Le syndicat représente plus de 3500 travailleurs dans 11 ports publics en Inde. C'est une filiale de la Confédération syndicale mondiale, un organisme international, et cette action a été inspirée par une récente réunion à Athènes où un certain nombre de représentants syndicaux ont exprimé leur solidarité avec les Palestiniens massacrés pendant la guerre.

Pendant ce temps, une co-entreprise contrôlée par le groupe Adani à Hyderabad a produit et livré plus de 20 drones de combat aux forces d'occupation israéliennes. Les drones Hermes 900, similaires à ceux récemment fournis par la société indienne Adani-Elbit Advanced Systems Ltd., sont largement déployés dans le cadre de l'offensive israélienne sur Gaza, qui a tué plus de 29 000 personnes, dont plus de 10 000 enfants.

Ni le gouvernement d'occupation ni New Delhi n'ont confirmé la vente, mais des sources à Adani ont confirmé à The Wire début février que l'exportation avait eu lieu.

source :  Al-Manar

 reseauinternational.net

 Commenter