21/03/2024 2 articles middleeasteye.net  3 min #245252

Que signifie la jetée maritime «temporaire» à Gaza ?

Guerre à Gaza : Jared Kushner fait l'éloge du potentiel immobilier de l'enclave palestinienne et appelle à expulser les civils

Par  MEE

L'ancien haut conseiller et gendre de Donald Trump estime qu'Israël devrait déplacer les Palestiniens de Gaza vers le désert du Néguev

 Jared Kushner a fait l'éloge du potentiel immobilier de  Gaza et appelé  Israël à expulser les civils  palestiniens avant de « nettoyer » la bande côtière dans une interview à l'université Harvard le 15 février.

L'ancien magnat de l'immobilier, gendre de Donald Trump et ancien haut conseiller du président a déclaré que « l'immobilier de bord de mer de Gaza pourrait être de très grande valeur... si les gens se concentraient sur la création de moyens de subsistance ».

« C'est une situation un peu malencontreuse là-bas, mais du point de vue d'Israël, je ferais de mon mieux pour évacuer les gens et ensuite nettoyer », a-t-il poursuivi.

« Mais je ne pense pas qu'Israël ait déclaré qu'il ne voulait pas que les gens reviennent là-bas par la suite. »

Kushner a ajouté que la priorité d'Israël devrait être d'expulser les civils depuis la ville méridionale de Rafah et d'« ouvrir » le désert du Néguev avant de déplacer les Palestiniens de Gaza vers  l'Égypte « avec diplomatie ».

« Je raserais juste quelque chose au bulldozer dans le Néguev, j'essaierais d'y déplacer les gens », a-t-il développé. « Je pense que c'est une meilleure option, pour pouvoir y aller et terminer le travail.

« Je suis assis à Miami Beach en ce moment. Et je regarde la situation et je me dis : que ferais-je si j'étais là ? »

Kushner a été le haut conseiller en politique étrangère de Trump et l'architecte du  plan pour le Moyen-Orient de l'ancien président américain, qui comprenait des accords de  normalisation entre Israël et plusieurs États arabes - les  Émirats arabes unis,  Bahreïn, le  Maroc et le  Soudan.

Le plan indiquait comment permettre à Israël d'annexer les colonies illégales en  Cisjordanie occupée, y compris la stratégique vallée du Jourdain, désigner  Jérusalem comme la capitale d'Israël et refuser aux Palestiniens le droit de retourner dans leurs maisons ancestrales dans ce qui est aujourd'hui Israël.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lui avait répondu « mille non », précisant que les Palestiniens restaient déterminés à mettre fin à l'occupation israélienne et à établir un État avec Jérusalem pour capitale.

Traduit de l'anglais ( original).

Middle East Eye propose une couverture et une analyse indépendantes et incomparables du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et d'autres régions du monde. Pour en savoir plus sur la reprise de ce contenu et les frais qui s'appliquent, veuillez remplir ce  formulaire en anglais. Pour en savoir plus sur MEE,  cliquez ici en anglais.

 middleeasteye.net

 Commenter

Se réfère à :

1 article

Référencé par :

3 articles