Déclarations les plus récentes sur la situation au Soudan

09-06-2019 tlaxcala-int.org 6 min #157541

 Sudanese Professionals Association تجمع المهنيين السودانيين‎

Pas de pourparlers avant que les criminels ne soient traduits en justice

Déclaration

L'Association des professionnels soudanais (SPA) ne retournera pas aujourd'hui à la table des négociations avec le Conseil militaire de transition (TMC) tant que les responsables des attaques barbares perpétrées la semaine dernière contre des manifestants devant le QG de l'armée ne seront pas traduits en justice.

Faisant suite à l'annonce que nous avons faite hier, nous restons fermes dans notre rejet de toute proposition de reprise des négociations directes avec le Conseil militaire. Tout en appréciant la médiation du Premier Ministre éthiopien, S. E. M. Abiy Ahmad, nous devons souligner que pour qu'un tel effort soit couronné de succès, les mesures suivantes doivent être prises immédiatement :

  1. Mettre en place un groupe d'enquête indépendant internationalement reconnu, avec un groupe international chargé d'enquêter sur les attaques criminelles perpétrées contre des manifestants près du quartier général de l'armée à Khartoum et contre d'autres sit-ins à travers le pays, ainsi que sur tous les crimes commis depuis le 11 avril, et de traduire en justice les auteurs et ceux qui ont donné les ordres.
  2. Mettre fin à l'assassinat et à la torture systématiques de citoyens pacifiques par les milices Janjawid et retirer ces forces des villes, des villages et des villes.
  3. Libérer tous les détenus politiques et prisonniers de guerre et mettre fin à la campagne d'arrestations en cours contre les citoyens, en particulier ceux qui travaillent dans des secteurs stratégiques tels que les banques, les services publics et l'aviation, ainsi que les militants politiques et les révolutionnaires.
  4. Rétablir les libertés publiques et mettre fin à toutes les violations des droits d'expression et d'association.
  5. Lever l'interdiction du service Internet, imposée par la junte putschiste pour couvrir leurs crimes atroces dans les rues des villes et des villages.
  6. L'objectif ultime de tout effort de médiation devrait être de faciliter le transfert du pouvoir à une autorité civile de transition, conformément à la Déclaration sur la liberté et le changement.

Dans l'immédiat, nous nous concentrons sur le succès de notre désobéissance civile totale et de notre grève politique ouverte.

SPA
7 juin 2019

Mise en garde

Nous avons reçu plusieurs rapports sur la poursuite de la campagne menée par le Conseil militaire putschiste pour arrêter des militants politiques et des manifestants. Les milices du " comité de sécurité " de l'ancien régime, les brigades FSR et Janjawid ont arrêté un certain nombre de dirigeants politiques et les ont menacés d'assassinat, en plus de la disparition forcée d'un grand nombre de révolutionnaires dont le sort reste inconnu. Cette violente campagne des milices criminelles a également touché un certain nombre d'employés des banques, des compagnies d'électricité, des aéroports, de l'aviation civile et d'autres secteurs vitaux par des poursuites, des arrestations et des menaces, dans le but de briser la désobéissance civile prévue et la grève politique générale qui a permis à tous les secteurs de la population soudanaise de se réunir pour renverser les militaires putschistes et transférer le pouvoir à une autorité transitoire civile conformément à la Déclaration sur la liberté et le changement (DCF).

Dans le prolongement des méthodes d'intimidation, de terrorisme et de la désinformation, nous avons appris que le Conseil militaire putschiste conocte des plans dégoûtants pour organiser des incidents violents et des attaques contre les biens des citoyens, afin de les attribuer aux révolutionnaires et aux forces de la liberté et du changement. Il s'agit d'une tentative malsaine et désespérée pour ébranler l'unité du peuple soudanais et son engagement indéfectible en faveur d'outils de résistance non-violente qui se manifestent par la désobéissance civile totale et la grève politique générale.

Face à ces développements catastrophiques et répressifs, nous appelons les travailleurs de toutes les institutions et entreprises, des secteurs public et privé, à s'engager et à adhérer strictement aux outils de la désobéissance civile et de la grève politique générale, à chérir le sang des martyrs et à protéger la vie de leurs collègues, avec loyauté et respect pour leur lutte continue. Nous appelons également toutes les institutions régionales et internationales, en particulier celles qui sont liées aux banques et aux transactions financières et économiques, à ne pas traiter avec l'autorité oppressive qui occupe le pays, à exiger que cessent les effusions de sang et les assassinats auxquels sont confrontés les dirigeants et militants politiques, tout en tenant pleinement le conseil putschiste et ses milices pour responsables de toute attaque ou arrestation.

Enfin, nous saluons l'engagement et le dévouement du peuple révolutionnaire du Soudan, et nous affirmons que nous anticipons toutes les possibilités et que nous nous efforçons de les combattre aussi longtemps qu'il le faudra, jusqu'à l'aube du salut, et nous sommes sûrs que celle-ci est proche.

Nous appelons tous les militants, les comités de résistance de quartier et les comités de grève à accroître le niveau de préparation et d'ordre dans leurs rangs, à prendre toutes les précautions nécessaires et à être prêts à affronter ces campagnes avec la paix, la conscience et la prudence nécessaires.

SPA
8 juin 2019

Courtesy of  Tlaxcala
Source:  facebook.com
Publication date of original article: 08/06/2019

 tlaxcala-int.org

 Commenter