Interview du Pdg d'Huawei dans le Point (suite) les effets des sanctions de Trump sur l'entreprise et le développement des forces productives (2)

07-07-2019 histoireetsociete.wordpress.com 9 min #158832

Monsieur Ren Zhengfei tente la séduction des entrepreneurs et du gouvernement français, mais sa démonstration reste un pur chef d'oeuvre d'un point de vue marxiste, surtout quand l'on sait l'intérêt que Marx accordait aux chemins de fer...la 5G pezrmettrait de rendre les « villes intelligentes » puisque la conduite y serait automatique et une bonne partie de la police, de s urgences en matière d'accident et de santé seraient automatisées. ce qui fait dire à l'intervieweur qu'il n'y a pas de profit là_dedans, pas d'objets à vendre, pas d'individus à exploiter et potentiellementy des économies d'énergie.. Libérer des emplois dans un secteur pour les investir dans un autre ne relève pas de l'entreprise mais du ploan et des investissement en matière d'éducation et de recherche. C'est tout de même extraordinaire que les Etats-Unis qui ont mis la planète sous surveillance de la CIA nous fasse craindre les effets d'une ville automatisée. Au passage, on voit en filigrane l'intérêt d'une entreprise non côtée en Bourse et qui s'appuie à la fois sur un regroupement familial et d'entreprise, mais avec en filigrane le plan chinois.est posé également la question des coopérations.Le PDG note très justement que ce qui les oppose à Trump n'est ni commercial, ni technologique mais politique. (note de danielle Bleitrach)

(suite) Pourquoi la Chine a-t-elle peur des Etats-Unis ?

Parce qu'ils veulent dominer le monde, ce qui n'est pas le cas de l'Europe, dont le pluralisme politique n'est pas agressif. L'Europe veut surtout gagner de l'argent à travers le commerce. C'est très bien, puisque la Chine souhaite acheter davantage de produits de luxe européens. La diminution continue de la taxe sur les produits de luxe en est la preuve. De plus, les économies chinoises et européennes sont complémentaires. Avec les nouvelles route de la la soie i[nitiative One Belt, One Road, un ensemblr de liaisons maritimes et de voies ferroviaires entre la Chine et l'Europe traversant le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, l'Allemagne, la France, le Royaume-uni NDLR], les marchandises européennes pourront arriver aisément en Chine et inversement.

Vous parlez d'Union avec l'Europe... mais comment voyez-vous notre continent? « L'Europe: quel numéro de téléphone? » demandait henry Kissinger. Est-ce pour vous celui de macron, de merkel, de Vestager?

Il n'y a pas besoin d'avoir un seul interlocuteur en Europe. Chaque pays prend des décisions selon son intérêt. Mais l'essentiel, c'est l'équilibre entre la vingtaine de pays européens. C'est pour cela qu'ils ont eu raison de placer le siège de l'Union européenne en Belgique. Si c'était à Paris, on dirait que c'est la France qui représente l'Europe, si c'était à Berlin, on penserait que c'est l'Allemagne. L'Europe est un partenaire digne, dont l'objectif est de poursuivre son propre développement économique plutôt qu'imposer son hégémonie sur le monde.

dans l'affaire qui vous concerne, il y a deux aspects: on vous a menacé d'une part de restrictions pour exporter vos systèmes et vos téléphones et, d'autre part, de ne plus pouvoir acheter des composants essentiels aux Etats-Unis et en Europe, notamment des semi-conducteurs. Le 29 juin, au G 20, Donald Trump a dit qu'il était prêt à mettre fin à cette double interdiction, à condition que Chine et Etats-Unis trouvent un accord commercial. Quel est le niveau de danger pour vous aujourd'hui?

Si les etats-Unis ou d'autres pays n'achetaient plus nos produits, cela n'aurait pas beaucoup d'impact pour nous. Au cours des trente dernières années, beaucoup d'entreprises n'ont pas acheté chez nous. mais il faut quand même constater que, depuis que Trump nous a fait de la publicité, le nombre d'acheteurs a nettement augmenté. Les clients ne nous croient pas forcément quand nous disons que nous sommes forts, alors que quand c'est Trump qui le dit, ils le croient [rires]. Par ailleurs, si certains paysne nous vendaient plus de pièces et de composants, ce serait une situation perdant-perdant. Notre chiffre d'affaire diminuerait mais le leur aussi. Huawei n'est pas une société côtée, la baisse du chiffre d'affaires n'est pas grave. Ce qui n'est pas le cas de nos fournisseurs; car eux quand leur bilan financier n'est pas bon, le prix de leurs actions chute.

Est-ce que cette affaire peut vous pousser à faire alliance avec des fabriquants de semi-conducteurs européens? Vous avez mentionné les nouvelles routes de la soie.

Bien sur. Par exemple, le nombre de semi-conducteurs que nous achetons chez SIMicroelecttronics a augmenté. Nous allons acheter davantage auprès des fabvricants européens.

Vos téléphones sont encore menacés d'être privés du système d'exploitation Android, de Google. Du coup de nombreux particuliers se demandent si c'est le bon moment pour acheter un smartphone Huawei.

Oui achetez maintenant, nous proposons des fonctions que les autres n'ont pas. Pour ne parler que de la fonction appareil photo, les téléphones portables sont les meilleurs du monde.

depuis 2003, vous travaillez à la mise au point de votre propre système d'exploitation, ARK, qui apparaît comme un outil de souveraineté nationale. Pourriez-vous nous dire de quel type de système, il s'agit ?

le système d'exploitation sur lequel nous travaillons devrait être compatible avec des circuits imprimés, les postes d'aiguillage que sont les switch, les routeurs, les smartphones ou encore les datacenters. Le système Arka aura une latence de traitement de moins de 5 millisecondes. Elle sera si faible et le contrôle si précis que ce système sera parfaitement adapté à l'internet des objets, pour la conduite autonome, par exemple. Nous construisons ce système pour rendre possible l'interconnexion de tous les objets, de manière syncronisée. C'est ainsi que nouspourrons nous projketer vers une société intelligente.

En d'autres termes, le système d'exploitation Ark est plus rapide qu'Android ou OSX d'apple?

C'est très probable.

est-ce un argument commercial?

Non c'est un argument technique. Cependant, comparé à Apple et à Android, il nous manque encore un bon écosystème d'applications.

Combien de temps vous faudra-t-il pour créer un tel écosystème? Plusieurs années.

plusieurs années.

On a l'impression qu'Ark OS est un plan B que vous activerez uniquement si vous ne pouvez plus travailler avec Google.

D'abord, Ark OS, qui est déjà opérationnel pou certains appareils en Chine, n'a pas été conçu pour être conçu pour être utilisé uniquement sur les téléphones portables. Et pour l'instant, il n'est pas destiné à remplacer Android. Si le système haut de gamme de Google n'est plus ouvert à Huawei, allons-nous construire un écosystème pour Ark OS? ce n'est pas encore décidé à 100%.

Si Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free veulent signer avec vous un contrat SG, il n'y aura pas de problème d'équipements ni de sécurité?

Bien sur que non. En plus les équipements 5G que nous fournissons sont les plus performants du monde. Aucun fabricant sur la planète ne pourra nous rattraper dans les deux oub trois ans à venir. Il n'y aura pas de difficulté d'approvisionnement et les lignes de production de notre entreprise sont toujours très ctives.

La situation est tout de même inquiétante pour vous...

je pense que la position de notre entreprise va légérement se déprécier sur le court terme. Mais comme un alpiniste, la baisse du centre de gravité nous rendra plus stables, puis nous grimperons plus vite et plus haut.

les réticences face à Huawei ne sont-elles pas dues à une prudence des opérateurs face à la SG? En dehors des voitures autonomes- et ce n'est pas tout de suite- il n'y a pas beaucoup d'applications suceptibles de générer de l'argent...

je ne crois pas. Pourquoi l'Europe s'est-elle développée avant la Chine? C'est grace aux chemins de fer et aux navires. A l'époque, la Chine n'avait que les chariots à cheval, qui étaient beaucoup plus lents que les trains et avaient une capacité de transports moins élevés que les navires. L'augmentation de la vitesse de transmission de l'information va entraîner une croissance économique considérable. la vitesse de la 5G est au moins dix fois supérieure à celle de la G4 et cela favorisera le développement de l'économie et de la culture. Un exemple? Il y a dix ans, le PIB de la malaisie et celui de la Corée du Sud étaient comparables. La Corée du sud a beaucoup investi dans les nouvelles techniologies. Et bien son PIB est maintenant plus de deux fois supérieur à celui de la malaisie.

C'est l'argument des gouvernements. Mais pour les opérateurs, cela représente d'énormes investissements qu'ils ne pourront pas rentabiliser tout de suite...

Ce n'est pas vrai. Même si l'opérateur passait à la 5G tout en maintenant le prix de la 4G, le rendement de l'opérateur serait considérablement augmenté.

Pourquoi? Il faut prendre en compte le prix des licences et celui du déploiement...

Oui, mais une fois cet investissement réalisé, le coût du management de la 5G ne représente qu'un dixième de celui de la 4G. La vitesse de la 5G est 10.000 fois supérieure à celle de la 2G avec la même consommation d'énergie. Une technologie avancée ne signifie pas qu'elle a une valeur plus élevée. sans les technologies 5G, les etats-Unis pourraient devenir un pays arriéré.

En fin de compte, le conflit avec trump est-il de nature commerciale ou technologique ?

je e sais pas ce que pense Trump, mais je crois qu'il s'agit plutôt d'un conflit politique. dans le domaine des télécommunications, les etats-Unis n'ont pas de G5 ni de communication optique; Comme il y a beaucoup de technologie qu'ils n'ont pas, ce n'est donc pas un conflit technologique. dans l'industrie des équipements de télécommunications, il n'y a pas une seule entreprise américaine qui vend les mêmes produits que nous, ce n'est donc pas un concurrent à ce niveau. les etats-Unis nous ont frappés sans raison précise, mais objectivement, ils ont aidé Ericsson et Nokia qui sont des acteurs européens. Cela dit, nous sommes très heureux que les peuples puissent utiliser les produits d'Ericsson et de Nkia. je n'exige pas qu'on utilise nos services. technologiquement ils ont beaucoup à nous apprendre. Ericsson par exemple a inventé le commutateur téléphonique en 1922. Mais, de la même manière que nous pouvons être plus forts qu'Erisson et Nokai dans les infrastructure de réseaux.

Avez-vous déjà rencontré Trump?

Pourquoi faire? je voudrais plutôt rencontrer Macron. [rire]

la suite sur le « gène » de la révolution industrielle dans la vieille Europe...

 histoireetsociete.wordpress.com

 Proposer une solution