03/11/2019 4 articles francais.rt.com  4 min #163864

Mali : un militaire français tué par un engin explosif, l'Etat islamique revendique l'attaque

Un soldat français a été tué par un enfin explosif dans une opération au Mali ce 2 novembre, selon un communiqué de l'Elysée. Il s'agit du brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, qui faisait partie du 1er régiment de spahis de Valence.

Un militaire français a été tué au Mali ce 2 novembre, selon un communiqué de l'Elysée cité par l'AFP. Il a été mortellement touché par «le déclenchement d'un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé» dans le Liptako, alors que véhicule dans lequel il se trouvait assurait la protection d'un convoi entre Gao et Ménaka, selon un  communiqué du ministère de la Défense. Il s'agit du brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, célibataire et sans enfant, qui faisait partie du 1er régiment de spahis de Valence (Drôme).

Dans la soirée du 2 novembre, l'action a été revendiquée par le groupe Etat islamique.

Dans son communiqué, Emmanuel Macron a rendu hommage au «sacrifice» du militaire et exprimé «ses pensées vers ses camarades engagés dans les opérations au Sahel ainsi que vers leurs frères d'armes des armées sahéliennes, qui paient un lourd tribut dans la lutte contre le terrorisme».

La ministre des Armées Florence Parly a, quant à elle, déclaré qu'elle irait «très prochainement au Mali, afin de s'entretenir avec les autorités maliennes». Selon la ministre, le brigadier Ronan Pointeau a succombé à ses blessures «après l'explosion d'un engin explosif improvisé près de Ménaka au Mali», à proximité de la frontière avec le Niger. «Dans un contexte sécuritaire dégradé, la mort du brigadier Ronan Pointeau nous montre que le combat contre les groupes terroristes qui sévissent au Sahel n'est pas terminé et notre détermination à le poursuivre est entière», a encore ajouté Florence Parly dans un communiqué.

Sur Twitter, le chef de l'état-major de l'armée de Terre a lui adressé «ses pensées émues à [la] famille et [aux] proches [de Ronan Pointeau]».

Profonde émotion à l’annonce du décès en opérations du brigadier Ronan POINTEAU. Pensées émues à sa famille et ses proches, ainsi qu’à ses camarades du @1erSpahis. Toute l’@armeedeterre salue l’engagement de notre frère d’armes. #FiersDeNosSoldats

 Lire aussi : Mali : trois blessés dans une attaque au véhicule piégé à l'entrée de la base française de Gao

 francais.rt.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
01/12/2019 francais.rt.com  3 min #165333

Opération Barkhane : le chef de l'Etat malien appelle à ne pas «mordre la main» tendue de la France

Ibrahim Boubacar Keïta a justifié l'intervention militaire f...
L'émotion suscitée par la mort, le 26 novembre, de 13 milita...
Plusieurs manifestations ont eu lieu dans ce pays contre la ...
L'armée française «indignée» par...
«Nous n'avons aucune raison de nous glorifier d'avoir tendu ...
La mort des 13 militaires français constitue l'une des plus ...
4 500 hommes sont déployés depuis août 2014 dans la bande sa...

27/11/2019 legrandsoir.info  2 min #165148

Dans le bourbier malien !

Depuis 2012, la France s'embourbe au Mali pour des raisons "...
Bien sûr, je suis attristé de la quarantaine de soldats mort...
Mais je refuse le soutien aux responsables de ces morts inut...
Au Niger, au Tchad, en Centre-afrique, en Côte d'Ivoire, l'a...
Exigeons un débat sur ces questions à l'Assemblée Nationale ...
http://www.legrandsoir.info/dans-le-bourbier-malien.html

06/11/2019 wsws.org  7 min #163950

Quarante-neuf soldats maliens tués lors d'une attaque de l'État islamique

Vendredi dernier, alors que la septième année de la guerre m...
Vers midi, l'escouade de 80 soldats maliens postés à Indelim...
Samedi, un soldat français du 1er régiment de Spahi basé à V...
Ces attaques se sont déroulées dans un contexte de recrudesc...
L'État islamique (EI) a revendiqué la responsabilité des deu...
La dernière attaque contre l'armée malienne survient un mois...
Les médias français admettent ouvertement que Paris, ses all...

 Se réfère à : 1 article