01/07/2020 les-crises.fr  3 min #176212

« Avec l'annexion, ce sera l'apartheid », Ami Ayalon, ancien directeur de la Sécurité intérieure israélienne

Source :  JDD

A quelques jours de la décision d'Israël d'annexer tout ou partie de la Cisjordanie, l'une des voix sécuritaires les plus fortes du pays, Ami Ayalon, ancien directeur du Shabak, se confie au JDD.

Lire l'article complet sur le site du  JDD

Avec quelque 300 anciens généraux de l'armée et commandants des services de défense et de sécurité, Ami Ayalon ne cesse depuis des semaines de prévenir que toute annexion unilatérale de la Cisjordanie, prévue par le plan de paix de Donald Trump, conduirait à repartir dans un cycle de guerre sans fin. L'ex-patron du Shin Bet pense surtout que Benyamin Netanyahou s'apprête à « tuer » la démocratie.

Est-ce que l'ampleur de l'annexion change quoi que ce soit ?

Non, qu'il s'agisse des seules colonies israéliennes en Cisjordanie, ou de la zone C, qui restait sous contrôle militaire israélien depuis les accords d'Oslo, ou de la vallée du Jourdain, ce qui compte pour les Palestiniens et nos voisins, c'est que cette annexion est unilatérale. Les accords que nous avions avec les Palestiniens prévoyaient bien des annexions de colonies en échange de territoires, mais au terme d'une négociation et d'un accord mutuel, pas comme ça. Or, une fois que cette décision est prise, personne ne peut prédire quel sera l'enchaînement de conséquences.

D'autant que ce projet d'annexion survient au plus mauvais moment...

Oui, l'épidémie de coronavirus a mis à terre l'économie palestinienne. La plupart des Palestiniens ne sont plus payés, leurs banques sont fermées. Ces gens étaient déjà humiliés encerclés, que leur reste-t-il si on les dépossède en plus de leurs terres unilatéralement ? Ils ont beaucoup d'armes. On risque d'assister alors à une nouvelle compétition entre le Fatah et le Hamas pour récupérer de la légitimité à travers la lutte. Le Hamas a déjà déclaré que l'annexion était une déclaration de guerre. Israël sera bien obligé de riposter. Cette troisième intifada nous replongera dans une cercle vicieux et je me demande si ce n'est pas précisément ce que cherche le Premier ministre.

Pourquoi dites-vous que Netanyahou a voulu ce scénario extrême ?

Cela lui permet de détourner l'attention de l'opinion des tribunaux où il doit répondre de ses actes, mais surtout de créer un contexte qui le rend incontournable. C'est ce qui rend notre démocratie si fragile et c'est ce que notre Cour suprême ne comprend pas : les dictatures sont renversées par des révoltes populaires mais les démocraties, elles peuvent se transformer en régimes autoritaires sans qu'une goutte de sang soit versée. Peut-être qu'un jour on finira par dire qu'Israël fut une démocratie, on en parlera au passé.

La fin de la démocratie la fin de l'Etat juif aussi, dites-vous ?

Si nous ne sommes plus démographiquement et culturellement majoritaires dans un seul État qui aura annexé les territoires palestiniens entre la Méditerranée et le Jourdain, oui, ce sera un État d'apartheid qui entraînera un cycle de violences infini. C'en sera fini des valeurs qui sont à l'origine de notre déclaration d'indépendance.

Lire l'article complet sur le site du  JDD

Source :  JDD

 les-crises.fr

 Commenter
admin [Commentaire] 2020-07-01 #9753

c'est déjà