01/08/2020 reseauinternational.net  3 min #177499

Le nombre de décès dus au Covid en Angleterre serait faux et surestimé. Le ministre de la santé ordonne une enquête.

Le ministre de la santé anglais, Matt Hancock, a ordonné le 17 juillet une enquête sur la façon dont les décès Covid-19 ont été calculés en Angleterre après la publication d'un article révélant qu'ils auraient pu être surestimés par l'un des organismes chargés de les compiler, Public Health England ("PHE").

Le problème semble venir de la méthodologie du PHE qui consiste simplement à recouper les dernières notifications de décès avec une base de données recensant les résultats de tests positifs. Cela signifie qu'une personne, qui a été testée positive Covid-19 et qui décède d'une autre cause des mois plus tard, serait comptabilisée dans le bilan quotidien annoncé par le gouvernement anglais.

Cette information a été révélée dans un article de Yoon K. Loke et Carl Heneghan du Centre for Evidence-Based Medicine de l'Université d'Oxford, intitulé «  Pourquoi personne ne peut jamais guérir de la Covid-19 en Angleterre - une anomalie statistique».

Selon l'article, une personne testée positive en février, guérie, puis renversée par un bus en juillet a pu être été enregistrée comme un décès Covid- 19 en juillet.

«Quiconque a été testé positif au Covid mais est décédé à une date ultérieure, quelle qu'en soit la cause, sera inclus dans les chiffres de décès de PHE Covid.» selon Les professeurs Yoon K Loke et Carl Heneghan.

«Un patient qui a été testé positif, mais traité avec succès et est sorti de l'hôpital, sera toujours compté comme un décès de Covid même s'il a eu une crise cardiaque ou a été écrasé par un bus trois mois plus tard », ajoutent-ils.

Cette manière de compter signifie également que les cas asymptomatiques, les personnes infectées puis guéries mais aussi les faux positifs liés aux tests PCR (dont la fiabilité est contestable de l'aveu même de son inventeur) ont été faussement comptés comme morts du Covid.

Certains pays imposent une limite de temps entre le test positif et le décès pour pouvoir comptabiliser ce dernier dans les statistiques Covid-19. L'Écosse par exemple a une limitation à 28 jours et la Suède 31 jours, mais Carl Heneghan propose une limitation à 21 jours.

En guise d'explication, PHE a déclaré: «Il s'agit d'une maladie nouvelle et émergente. Nous ne connaissons pas les implications à long terme ce qui explique pourquoi nous ne fixons pas de seuil pour compter les décès. »

Sources :
- Evening Standard :  Matt Hancock orders review into claims coronavirus deaths were miscounted
- MSN.com :  Matt Hancock orders urgent review of PHE Covid-19 death figures

via:  covidinfos.net

 reseauinternational.net

 Commenter