Appel au secours des militants d'Hébron !

 7 décembre 2020

Issa Amro, militant des droits humains au sein de l'association « Youth against Settlements » (Les jeunes contre les colonies), bien connue pour ses activités de protection de la population, et notamment des enfants d'Hébron, contre les agressions incessantes des colons, lance un appel à l'aide.

Passé le mois dernier devant un tribunal militaire de l'occupation pour 18 chefs d'inculpation (!!) allant de la « participation à une manifestation sans permis », à une agression en mars 2013, dont il ne pouvait être l'auteur, puisqu'il était au même moment détenu par Israël (!!), Issa risque une lourde peine, sachant que les juges militaires israéliens condamnent les Palestiniens dans 99,74 % des cas.

Issa Amro à gauche avec un haut parleur pendant une manifestation pour la réouverture de Shuhada Street, une rue fermée aux Palestiniens d'Hébron.

Son avocate, Gaby Lasky, tout comme Amnesty International, et l'ONG israélienne B'Tselem sont indignés par le harcèlement et les poursuites engagées contre ce militant, auquel l'ONU avait décerné en 2019 le prix du «Défenseur des droits de l'homme de l'année en Palestine».

Rien qu'en 2012, M. Amro a été arrêté et détenu 20 fois par les forces d'occupation israéliennes. En 2013, des experts indépendants des droits de l'homme des Nations Unies ont exprimé leur profonde inquiétude pour «la vie, l'intégrité physique et les conséquences psychologiques de [ce harcèlement] sur sa santé et sa famille».

Et pour arranger e tout, Issa Amro fait également l'objet de procédures contre lui de la part de l'Autorité Palestinienne (AP), pour des commentaires critiques qu'il a publiés sur les réseaux sociaux.

Arrêté par les autorités palestiniennes le 4 septembre 2017, après avoir critiqué l'arrestation par l'AP d'un journaliste palestinien, il avait été détenu pendant une semaine et maltraité. Les poursuites contre lui se poursuivent pour «trouble à l'ordre public», pour avoir «provoqué des conflits», et «insulté les autorités supérieures» (en vertu du Code pénal jordanien de 1960, qui est toujours en vigueur en Cisjordanie).

Son cas a été gelé après un tollé international, mais rouvert en 2019. Il risque jusqu'à deux ans de prison et une amende, s'il est reconnu coupable par les juges de l'AP.

  • VIDÉO : Voici un exemple des activités d'issa Amro et de son association YAS (Youth Against Settlements) en train de protéger les enfants d'Hébron des agressions de colons sur le chemin de leur école.

#Palestine - Youth against settlements#Palestine - Youth against settlements

  • Pour rappel, nous avons déjà alerté sur le cas d'un autre responsable de l'association YAS, actuellement en prison et en détention administrative :  europalestine.com

Nous allons organiser une collecte pour venir en aide à YAS et nous vous tiendrons rapidement au courant de sa mise en oeuvre.

CAPJPO-EuroPalestine

 europalestine.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
27/01/2021 tlaxcala-int.org  4 min #184850

Appel au secours des militants d'Hébron !

La condamnation d'Issa Amro, un défenseur des droits humains, par Israël montre son mépris des obligations internationales, disent les experts de l'Onu

OHCHR HCDH ACNUDH УВКПЧ

GENÈVE (26 janvier 2021) - Des experts de l'ONU* ont déclaré aujourd'hui qu'Israël doit immédiatement cesser d'utiliser sa panoplie d'outils de sécurité militaire pour entraver le travail légitime et indispensable des défenseurs des droits humains.

Leurs commentaires font suite à la condamnation par un tribunal militaire israélien d'Issa Amro, un défenseur palestinien des droits humains et fondateur de Youth Against Settlements (Jeunesse contre les colonies), un groupe basé à Hébron qui s'oppose à l'expansion des colonies par une résistance civile non violente.