12/01/2021 reseauinternational.net  4 min #184100

« L'invasion » du Capitole : une Psyop classique, au grand jour

par Sébastien Renault.

Comme tout le monde devrait le savoir (grâce au bon sens donné à chacun...), l'« assaut terroriste » du Capitole étatsunien mercredi dernier était une opération sous faux drapeau mise en scène par des militants d'extrême gauche d'ANTIFA/BLM se faisant passer pour des partisans de Trump. Ils ont bénéficié de l'assistance nécessaire de membres au sein du Congrès, en coordination avec les ennemis étrangers et domestiques des États-Unis (comme cela sera davantage mis en lumière dans un avenir proche, voir et transmettre ce message aussi largement que possible sur ce qu'il reste de réseaux sociaux). Les puissances de l'État profond américain, soutenues par l'entièreté de la caste occidentale « démocratique », ne se cachent plus. Elles cherchent désormais à assurer de manière définitive leur prise de pouvoir minutieusement orchestrée, quel que soit le caractère honteux des tactiques employées à la face du monde entier. Au milieu du chaos ayant officiellement porté atteinte « à la démocratie » (dixit Macron) le 6 janvier dernier à Washington, il semble que des unités de forces spéciales soient parvenues à se mêler aux manifestants trumpiens pacifistes, ainsi qu'aux émeutiers ANTIFA ayant d'abord pénétré le Capitole avec le concours logistique des forces de l'ordre sur place. Ce sont finalement ces agents spécialisés qui, passant incognito, ont pu se saisir d'un joli butin d'ordinateurs portables et d'informations incriminant certains membres du Congrès impliqués dans des actes de haute trahison.

La situation est vraiment désastreuse, et on peut s'attendre à ce que cette semaine soit assez mouvementée (une panne d'Internet pourrait survenir). Trump a découvert le programme mondialiste, l'étendue de l'établissement de l'État profond, les machinations des différentes branches des services de renseignement et du gouvernement, jusqu'à l'infâme histoire de corruption de Joe Badnews Biden Bidon. Pas grand-chose à ce stade pour fonder un espoir immédiat de surmonter le chaos et le contrôle diabolique, rebâtit plus fort que jamais par la coalition des forces de l'antéchrist : le covidisme, les implants qu'on appelle « vaccins », les élections américaines volées, le PSYOP au Capitole, et la suppression de la liberté d'expression envers quiconque oserait encore promouvoir et publier des informations véridiques.

C'est chose désormais incontestable, la police du Capitole a intentionnellement laissé les émeutiers entrer dans le bâtiment du Capitole-l'un des plus sécurisés des États-Unis ! Mais bien sûr, le récit officiel ne peut laisser place aux faits pourtant bien vérifiables et vérifiés. Dès lors, propagande oblige, il fait valoir que des « extrémistes pro-Trump » l'ont en quelque sorte « envahi » lors d'une tentative de « coup d'État » (sans aucune arme à feu), comme si une telle entreprise aurait pu s'avérer rationnelle et produire quelque dénouement politiquement viable pour Trump. Par contraste, on se souviendra de l'invasion réelle du Capitole par des féministes enragées lors des audiences de Kavanaugh en septembre 2018, et de l'absence totale de protestation de l'establishment de la bien-pensance démocratique occidentale pour condamner cette honteuse violation du « temple de la démocratie. »

Regardez ce clip vidéo d'un agent de sécurité qui laisse entrer et ordonne aux perturbateurs rémunérés de procéder à l'invasion mise en scène de certaines parties du Capitole :

MpD  06/01/2021 23:06:522495617151 6772/3539
The moment we realized that this is a staged psyop
 voir

Là encore, avec un meilleur son enregistré :

Psyop. Look at the photographers while going up the stairs and at the end. The officer is leading them where to go and gives the guy a little nudge and says “they’re here” when at the 2nd floor and officers just walk up and say “leave”. Paid crisis actors to look like agitators

Certaines de ces personnes ont été rapidement identifiées :

Based on facial recognition, the below individuals who entered the US Capitol are affiliated with BLM, ANTIFA, skinheads, socialist, and anti-semitic movements. They are not Trump supporters.

La vidéo suivante est également révélatrice :


Vers 4 heures du matin le 7 janvier dernier, le Congrès étatsunien a trahi son peuple et son président légitime, Trump ayant légalement remporté l'élection présidentielle du 3 novembre 2020. Ses membres ont voté pour certifier des scrutins électoraux manifestement illégaux en vue d'assurer irrévocablement l'installation de la marionnette Joe Biden à la Maison Blanche.

Trump pourrait maintenant activer une opération militaire pour défendre les États-Unis, soit par le biais de l'Insurrection Act, soit par un autre dispositif de type militaire en vue de mettre en œuvre la loi martiale. Le fait que les tricheurs et les traîtres fassent pression tous azimuts 1) pour une nouvelle mise en accusation de Trump (par procédure d'impeachment, avec l'introduction d'une résolution visant à démettre Trump de ses fonctions sur la base d'une « incitation à l'insurrection ») et 2) pour que le vice-président Mike Pence invoque le 25e amendement pour le destituer à seulement 9 jours de l'inauguration officielle de Biden, montrent qu'ils craignent bel et bien ce que Trump peut encore faire pour nuire à leurs plans sordides de dictature mondialiste vertigineuse-que ce soit avant le 20 janvier, ou au-delà...

source :  plumenclume.org

 reseauinternational.net

 Commenter