Accepter cookie ?
09/02/2021 reseauinternational.net  5 min #185387

Ukraine - Zelensky prétend qu'il n'y a pas de preuve de la sûreté du vaccin russe contre le coronavirus Sputnik V

par Christelle Néant.

Répondant aux questions des journalistes, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a osé prétendre qu'il n'y avait pas de preuve officielle de la sûreté du vaccin russe contre le coronavirus Sputnik V, afin de justifier le refus de voir ce vaccin être utilisé en Ukraine. Un refus qui n'est motivé en réalité que par la plus basse russophobie.

Alors qu'il participe aujourd'hui au forum « Ukraine 30 »,  Volodymyr Zelensky a été interrogé par des journalistes sur le fait de savoir si le pays envisagerait d'utiliser le vaccin russe Sputnik V contre le coronavirus, s'il était approuvé par l'UE. Mais  la réponse est toujours non, et se base sur des arguments toujours plus fallacieux.

« Jusqu'à présent, il n'existe aucune information officielle affirmant que le « Sputnik » de fabrication russe est sûr... Ni de l'OMS, ni des grands experts européens, ni du monde. Il n'y a pas de telle déclaration... Les citoyens de l'Ukraine sont des gens et certainement, pardonnez la comparaison, pas des lapins. Nous n'avons pas le droit de faire des expériences sur eux », a-t-il déclaré.

Zelensky a aussi dit qu'avant d'offrir son vaccin à l'Ukraine, la Russie devrait d'abord vacciner la totalité de sa population. Un argument aussi bidon que le premier, quand on sait que parmi les vaccins acceptés par l'Ukraine se trouve le Sinovac, et que Kiev ne semble pas exiger de la Chine qu'elle ait vacciné tous ses citoyens avant de vendre son vaccin à l'étranger !

Et le premier argument est encore plus risible depuis qu' une étude publiée dans le Lancet (suivi d' un autre article qui se base en partie sur cette étude), a prouvé que non seulement le vaccin russe Sputnik V est efficace à 91,6 %, mais qu'il est aussi très sûr et très bien toléré, contrairement au vaccin Pfizer  avec lequel Zelensky veut se faire vacciner publiquement !

Pour rappel,  la Norvège a attribué 13 des 23 morts post-vaccination au vaccin de Pfizer, des personnes vaccinées avec ce vaccin sont mortes en France, et  le Royaume-Uni a émis une alerte concernant le risque de choc anaphylactique concernant ce même vaccin !

La vaccination avec celui d' AstraZeneca, que l'Ukraine veut aussi utiliser, vient d'être stoppée en Afrique du Sud devant son inefficacité face à la nouvelle souche locale de coronavirus !

Quant au Novovax et au Sinovac, qui sont aussi sur la liste de vaccins que l'Ukraine veut utiliser, leur efficacité est très inférieure à celle du Sputnik V et leur sûreté bien moins prouvée.

Sputnik V  02/02/2021 13:49:411287 616  38698/117
Data shows #SputnikV is 1 of the 3 vaccines in the world with efficacy over 90% and 100% protection from severe cases. Other advantages - storage temperature, proven safety and cost - make it a vaccine for all humankind. Already registered in 16 countries. New registrations daily

Les vaccins que l'Ukraine veut utiliser pour vacciner sa population contre le coronavirus sont bien moins sûrs et moins efficaces que le vaccin russe Sputnik V ! Au vu du taux de létalité du vaccin Pfizer, Zelensky prend clairement ses citoyens (et ses soldats) pour des lapins de laboratoire contrairement à ce qu'il raconte.

La  chaîne Telegram « Joker DNR » a même ironisé à ce sujet, en disant que si les soldats ukrainiens sont vaccinés avec le Pfizer, la guerre dans le Donbass prendra rapidement fin, faute de combattants (qui mourront des effets secondaires du vaccin) !

Et quand on voit que  les États-Unis ont depuis longtemps transformé l'Ukraine toute entière en terrain d'expérimentation biologique, la déclaration de Zelensky sur le fait que ses concitoyens ne seraient pas des lapins de laboratoire à de quoi faire rire jaune. Je rappelle que les États-Unis ont des laboratoires en Ukraine travaillant sur des souches extrêmement dangereuses, sur lesquels les autorités de Kiev n'ont aucun droit de regard, et où elles ne savent pas ce qui s'y passe !

La réponse négative de Zelensky montre toute son absurdité, quand on sait que  la Hongrie,  mais aussi l'Italie veulent désormais le vaccin russe Sputnik V, et que  l'Allemagne aussi commence à lorgner dessus !

Et Kiev ne s'arrête pas là niveau absurdité. Après avoir hurlé au scandale lorsque les premières livraisons de vaccin russe Sputnik V sont arrivées en RPD et RPL (Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk) pour vacciner la population contre le coronavirus,  les autorités ukrainiennes proposent aux habitants des deux républiques de se faire vacciner en Ukraine avec ces vaccins peu sûrs et moins efficaces à partir d'avril 2021 seulement, lors de la 3e phase de vaccination, alors que la campagne de vaccination a déjà commencé dans les deux républiques !

En quatre jours,  plus de 1 600 personnes ont déjà reçu la première dose du vaccin Sputnik V en RPD, et  plus de 15 000 se sont déjà inscrites pour se faire vacciner. Le nombre de points de vaccination, va aussi augmenter bientôt, passant de 10 à 38, à travers toute la république afin d'accélérer la cadence. La RPD et la RPL semblent donc en capacité de vacciner plus vite et plus efficacement leur population que l'Ukraine, grâce à l'absence de russophobie maladive chez elles.

 Christelle Néant

source :  donbass-insider.com

 reseauinternational.net

 Commenter