Accepter cookie ?
26/02/2021 13 articles voltairenet.org  2 min #186108

Première opération militaire du président Biden

Le président Joe Biden a personnellement autorisé, le 25 février 2021, la première opération militaire de son mandat.

Les armées US ont bombardé une installation à la frontière syro-iraquienne. Selon le secrétaire à la Défense, le général Lloyd Austin, elle aurait été utilisée par des milices syriennes chiites, la Kait'ib Hezbollah et la Kait'ib Sayyid al-Shuhada.

Ces frappes constituent une violation manifeste du droit international et de la Charte des Nations unies. Pour les justifier, le Pentagone assure que ces milices sont liées aux attentats qui ont eu lieu du 15 au 22 février en Iraq contre des personnels US ou des personnels de sociétés états-uniennes.

Ces frappes ont été très précises de manière à limiter leur message sans provoquer d'embrassement militaire. Elle ont fait au moins 17 morts.

Ce bombardement est intervenu juste après un appel du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, à son homologue syrien, Faysal Mikdad.

Il semble que cette intervention états-unienne soit un épisode des pourparlers de l'Administration Biden avec l'Iran à propos de l'ensemble de la région. Les milices visées opèrent une jonction entre les théâtres syrien et iraquien.

À la différence de l'Administration Obama, celle du président Biden accepterait de faire de l'Iran le gendarme régional, mais pas la constitution d'un nouvel empire perse incluant le Liban, la Syrie, l'Iraq et l'Azerbaïdjan. Il s'agirait de revenir à la position de l'Iran sous le chah Reza Pahlevi.

Selon l'amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, l'attaque a été menée après que le secrétariat d'État en ait informé divers partenaires (probablement les autres États que le président Hassan Rohani entend intégrer dans son projet d'empire plus la Russie). Cependant ni la Maison-Blanche, ni le Conseil national de sécurité, ni le secrétariat d'État, ni celui de la Défense n'ont éclairci le point de savoir si les USA ont simplement informé préventivement la Russie de leur attaque ou s'ils ont pris des mesures pour éviter de blesser des soldats russes.

 voltairenet.org

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
1 occurrence 03/03/2021 strategic-culture.org  3 min #186307

Biden's Syria Attack: An Actual Impeachable Offense

By Ron PAUL

Last Thursday President Biden continued what has sadly become a Washington tradition: bombing Syria. The President ordered a military strike near the Iraqi-Syrian border that killed at least 22 people. The Administration claims it struck an "Iranian-backed" militia in retaliation for recent rocket attacks on US installations in Iraq.

As with Presidents Obama and Trump before him, however, Biden's justification for the US strike and its targets is not credible.

1 occurrence 01/03/2021 mondialisation.ca  8 min #186260

Biden intensifie l'agression américaine au Moyen-Orient avec une frappe de missiles sur la Syrie

Par  Bill Van Auken

Avec une frappe de missile mortelle contre une position de la milice irakienne soutenue par l'Iran à la frontière syro-irakienne vendredi, le gouvernement Biden a démontré par le sang la véritable signification des déclarations incessantes du président démocrate selon lesquelles «l'Amérique est de retour».

1 occurrence 28/02/2021 francais.rt.com  2 min #186207

Les frappes américaines en Syrie «renforcent Daesh», selon un dignitaire iranien

Selon le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, Ali Shamkhani, les récentes frappes aériennes réalisées par les Etats-Unis en Syrie «renforcent et étendent» les activités de Daesh dans la région.

Le 27 février 2021, lors d'une rencontre avec le ministre irakien des Affaires étrangères en visite en Iran, le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien Ali Shamkhani a estimé que «l'action récente de l'Amérique renforce et étend les activités du [groupe] terroriste Daesh dans la région».

1 occurrence 28/02/2021 reseauinternational.net  5 min #186206

L'attaque sous faux drapeau d'Irbil marque le retour aux affaires des bellicistes professionnels à Washington

Comme dans un mauvais film hollywoodien, les méchants (djihadistes, islamistes, militants pro-iraniens, au choix) ont encore envoyé quelques roquettes inoffensives sur une base américano-otanesque, poussant les États-Unis à frapper une base en Syrie et à prendre, avec l'OTAN, des mesures pour renforcer leur présence en Irak. C'est à croire que le Pentagone et l'OTAN ont les mêmes scénaristes que Hollywood.

1 occurrence 28/02/2021 reseauinternational.net  2 min #186205

Après une frappe aérienne sur la Syrie, le Congrès demande de limiter les pouvoirs de Biden

La décision provocatrice du vieux démocrate Joe Biden incite ses associés à réfléchir à la manière de limiter les pouvoirs militaires du président.

Comme News Front l'a rapporté plus tôt, le président américain avait précédemment ordonné une frappe aérienne sur des infrastructures en Syrie qui étaient utilisées par des groupes armés pro-iraniens. Cette étape a été critiquée non seulement à Téhéran mais les démocrates du Congrès américain ont également exigé une explication de Biden.

1 occurrence 27/02/2021 strategic-culture.org  6 min #186180

Us Bombs Syria And Ridiculously Claims Self Defense

By Caitlin JOHNSTONE

On orders of President Biden, the United States has launched an airstrike on a facility in Syria. As of this writing the exact number of killed and injured is unknown, with early reports claiming " a handful" of people were killed.

Rather than doing anything remotely resembling journalism, the western mass media have opted instead to uncritically repeat what they've been told about the airstrike by US officials, which is the same as just publishing Pentagon press releases.

1 occurrence 27/02/2021 entelekheia.fr  8 min #186179

Les Usa recommencent à bombarder la Syrie en arguant absurdement d'autodéfense

Il suffit de se pencher sur le droit international pour très vite s'apercevoir qu'il n'y en a pas, faute d'un organisme supranational suffisamment neutre et incorruptible pour le faire appliquer - une situation dont les USA profitent pour faire régner un régime de terreur dans les pays qu'ils choisissent d'attaquer. La réalité géopolitique de terrain, c'est la loi du plus fort inscrite dans un monde dont les règles ne sont que des mots vides vecteurs de propagande : « droits de l'homme », « valeurs occidentales » A nous de ne plus nous laisser berner.

1 occurrence 27/02/2021 dedefensa.org  16 min #186177

Simulacre de 'retour à la normale'

 Ouverture libre

L'attaque de F-15E de l'USAF en Syrie, contre un groupe des Hachd al-Chaabi (Forces de mobilisation populaire ou FMP), est appréciée par différentes sources comme un événement important. Il s'agit de la première frappe depuis celle ordonnée par Trump en décembre 2019, contre les mêmes groupes. Le Pentagone ne donne comme identification de l'objectif que la seule expression de « groupe militant soutenu par l'Iran ».

1 occurrence 27/02/2021 lesakerfrancophone.fr  6 min #186173

Suite à l'attaque américaine en Syrie, l'Iran montre sa supériorité dans la maitrise de l'escalade

Par  Moon of Alabama - Le 26 février 2021

La nuit dernière, les États-Unis ont aggravé la situation en Irak en bombardant les forces de sécurité du gouvernement irakien à la station frontalière irako-syrienne près d'Abu-Kamal/Al-Qaim. Un soldat irakien, un sunnite, a été tué.

1 occurrence 27/02/2021 reseauinternational.net  4 min #186165

La présence militaire Us est le principal enjeu de la guerre du Croissant fertile

La coalition militaire US a effectué des raids aériens massifs en Syrie orientale depuis des bases en Irak et en Jordanie. Les frappes aériennes ont visé la ville frontalière de Abou Kamal où se trouvent des milices paramilitaires irakiennes dont les fameuses Kataieb Hezbollah Al-Iraq, les brigades du Hezbollah irakien, soupçonnées d'avoir mené des tirs de roquettes sur une base stratégique de la coalition à Irbil, dans le Kurdistan irakien.

1 occurrence 27/02/2021 reseauinternational.net  4 min #186164

Raid américain en Syrie : le premier sous l'administration Biden. Les Usa veulent détruire la Syrie, selon Lavrov

A l'aube de ce vendredi 26 février, un raid américain a visé une position en Syrie aux confins avec la frontière avec l'Irak, avec l'autorisation de Joe Biden.

« Sur ordre du Président Joe Biden, l'armée américaine a mené des frappes aériennes contre une structure utilisée par des milices soutenues par l'Iran dans l'est de la Syrie », a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby, dans un communiqué.

1 occurrence 26/02/2021 francais.rt.com  3 min #186123

Les Etats-Unis frappent plusieurs cibles en Syrie, première opération militaire sous Joe Biden

L'administration Biden a frappé plusieurs objectifs en Syrie, liés selon elle à des milices pro-iraniennes. Pour le porte-parole du ministère de la Défense, cette frappe répond à une série d'attaques contes les intérêts américains en Irak.

Les Etats-Unis ont frappé le 25 février des infrastructures qui seraient utilisées par des milices pro-iraniennes dans le nord-est syrien - la première opération militaire de l'administration de Joe Biden.