Accepter cookie ?
10/07/2021 reseauinternational.net  5 min #191952

Pepe Escobar, Politique de Puissance et S-500

par Andrei Martyanov.

Pepe Escobar a écrit un  article remarquable sur l'Afghanistan et il possède l'expertise nécessaire pour le faire, car Pepe a passé beaucoup de temps dans la région et la connaît extrêmement bien. Il n'est pas surprenant que Pepe intitule son excellent article de la façon suivante :

« Un moment Saigon dans l'Hindu Kush. Les États-Unis sont sur le point d'avoir leur propre second Vietnam, répété comme une farce dans une retraite désordonnée d'Afghanistan ».

Lisez-le, c'est ainsi que se fait le VRAI journalisme.

Mais je suis triste, vraiment triste parce que l'homme que voici nous a quittés trop tôt :

Zbigniew Brzezinski et un homme souvent supposé (mais contesté) être Oussama ben Laden, 1981

Il a tout fait foirer pour tellement de gens, de l'Afghanistan à l'Europe, aux USA, à l'ex-URSS, que j'aimerais bien le voir confronté à ça :

Doha, 8 juillet-  RIA Novosti. « La délégation du bureau politique d'un mouvement radical taliban est arrivée à Moscou pour des négociations, a déclaré le représentant officiel du mouvement, Suhail Shaheen, dont la direction réside au Qatar. « La visite durera deux jours », a déclaré Shaheen, qui fait lui-même partie de la délégation ».

Seules les puissances réelles disposant de moyens militaires suffisants ont un pouvoir et un poids réels qui leur permettent de négocier n'importe quoi : paix, guerre, armistice, etc. Les Taliban le savent et ils parlent à la Russie.

Rappelez-vous, la façon dont vous partez est importante. L'URSS a quitté l'Afghanistan en 1989 non seulement sans être vaincue mais en laissant un pays fonctionnel. Aujourd'hui encore, de nombreux Afghans se souviennent des Shuravi qui construisaient des écoles, des hôpitaux et des infrastructures. Cela est bien documenté. Feu Ahmad Chah Massoud lui-même a déclaré que s'ils avaient su ce qui allait arriver au pays après le départ de l'URSS et l'effondrement du gouvernement Najibullah, ils n'auraient pas résisté.

En ce qui concerne la visite des Taliban, il existe de nombreux autres groupes en Afghanistan, notamment les restes de l'État islamique et les structures associées d'Al-Qaïda transportés par les États-Unis depuis la Syrie, qui ont un programme expansionniste et tenteront de continuer de déstabiliser non seulement l'Afghanistan mais aussi ses environs. Je suis sûr que ce point est à l'ordre du jour des négociations avec les Taliban à Moscou.

Les représentants taliban Abdul Latif Mansoor (de gauche à droite), Shahabuddin Delawar et Suhail Shaheen tiennent une conférence de presse à Moscou le 9 juillet

Dans le même ordre d'idées, la Russie célèbre aujourd'hui la Journée de la Défense aérienne - la seule défense aérienne au monde dotée de capacités inégalées et de technologies de pointe. Certaines de ces technologies sont hors de portée de l'Occident combiné et le resteront pendant longtemps.

S'adressant à cette occasion à  Red Star (en russe), le surintendant de cette branche, le major-général Babakov, a confirmé que le S-500 a réussi les tests de lancement de missiles de combat et, comme il l'a souligné, il n'y a pas d'analogues à ce système. Oui, quand on sait qu'un seul S-500 à Kaliningrad peut abattre un E-3 Sentry au-dessus de Berlin, sans parler de la Pologne, on comprend mieux.

Maintenant, considérez également le fait que la version navale du S-500 est en cours d'élaboration au moment où je tape ces lignes, et tirez vos propres conclusions. L'avance de la Russie dans les complexes AD et ABM est aujourd'hui si colossale qu'elle change complètement le calcul de l'équilibre stratégique. Surtout si l'on prend en compte les capacités anti-hypersoniques des S-500, S-400 et autres systèmes récents. Je suis en train d'écrire un article sur ce sujet.

Pour les États-Unis, cela crée une ambiguïté stratégique dans un premier temps, puis, si l'on considère la façon dont les hauts gradés américains pensent, ou plutôt ne pensent pas, un véritable fossé qui ne peut être comblé. Je déclare depuis 2017 que les États-Unis ont perdu la course aux armements et je ne l'affirme pas à la légère ou en vain. C'est pourquoi le tabloïd The National Interest a consacré son  article aux mémoires d'une ancienne négociatrice pour le traité START :

« Rose Gottemoeller parle du nouveau START et de l'avenir du contrôle des armements. Lors d'une récente apparition sur le podcast Press the Button, Rose Gottemoeller a évoqué son expérience des négociations sur le contrôle des armements et a partagé son point de vue sur les principaux défis auxquels est confronté le contrôle mondial des armements, notamment la manière de vérifier les limites directes des têtes nucléaires ».

Ses expériences sont aussi pertinentes pour une véritable révolution dans les affaires militaires que mes expériences de conduite de voiture ou de pilotage d'un avion de ligne. Bien essayé cependant. Mais regardez cet oiseau :

YouTube
Les MC-21 de série sont déjà sur les chaînes de montage et le cœur « chaud » du PD-8 a récemment été testé avec succès, ce qui signifie que les SSJ-100 seront bientôt russifiés. Mon Dieu, la Russie se désintègre de façon particulièrement spectaculaire aujourd'hui, clin d'œil.

Le Ministère russe de la Défense a publié un court métrage pour marquer la Journée de la Défense aérienne. Il montre différentes générations de défenseurs aériens, des années 1960 à aujourd'hui, et ce qu'ils font. Vraiment sympa.

С Ð"нем зенитных ракетных войск - 2021!
source :  smoothiex12.blogspot.com

traduit par  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter