Accepter cookie ?
14/08/2021 reseauinternational.net  2 min #193588

Afghanistan - Le marionnettiste est à terre, la marionnette en sursis

par Strategika 51.

Quand le marionnettiste est à terre, à quoi sert la marionnette ?

Comme nous ne cessons de le répéter depuis plus de quinze années, la guerre d'Afghanistan est non seulement un fiasco sans précédent dans l'histoire stratégique mais un casse-tête géopolitique durable susceptible de générer d'autres crises d'intensités variables dans la région eurasiatique et bien au-delà.

En dépit d'une armée sur pied de 360 000 hommes assez bien équipés et entraînés selon des méthodes US, disposant en outre de l'appui militaire US, britannique, indien, turc pour les puissances les plus visibles, le pouvoir de Kaboul est en sursis et fait face à un déterminisme historique aussi implacable que le mécanisme d'une horloge mécanique bien construite.

Les meilleurs généraux afghans, souvent d'anciens seigneurs de guerre qui ont une immense expérience des combats, comme les généraux Dostum et Noor, ont été réduits à s'enfermer dans Mazar-i-Sharif et à soutenir le siège des Taliban. Ailleurs, l'usage souvent décisif et toujours meurtrier d'avions légers d'attaque au sol Super Tucano (Embraer EMB-31 ou A-29) par l'aviation afghane n'a pas permis de repousser les assauts taliban sur les capitales provinciales.

L'avance des Taliban d'Afghanistan semble inexorable. Vingt années d'efforts, de peines, de sueurs, de sang, de larmes, de détournements, de meurtres, de planifications, de stratégies, d'innovation, d'opérations, de frustrations, de dépenses monstrueuses, de compromissions, de corruption, de complots, d'alliances, de contrats et de narration convenue et travestie du réel ont été anéanties en un mois. La résurgence fulgurante des Taliban n'étonne que ceux qui n'ont jamais suivi ce très long conflit ou cru aux discours triomphalistes des marionnettes politiques de l'Empire ou pire, cru à ses productions audiovisuelles faisant l'apologie d'une puissance surestimée des services de renseignement en mettant en avant par prosélytisme idéologique leur composante féminine dans des endroits aussi paumés que l'Afghanistan. C'est le monde de Netflix et ce ne sera jamais conforme à la réalité. Tout réassignement de la réalité convenue ou construite à coups de B-52H et leur pluie de bombes, a été voué à l'échec dans un pays de rudes montagnards à peine armés.


source :  strategika51.org

 reseauinternational.net

 Commenter