27/03/2022 8 articles lesakerfrancophone.fr  14 min #204957

Les Gilets Jaunes : La répression occidentale des meilleures valeurs de l'Occident

🇬🇧

Par Ramin Mazaheri − Source Le Saker Francophone

En tant que journaliste ayant couvert en anglais ou en français, plus de manifestations de Gilets Jaunes que personne d'autre, j'ai pensé qu'il était de ma responsabilité d'écrire leur histoire. Je publie ici, dans un format sérialisé, chapitre par chapitre, mon nouveau livre : Les Gilets Jaunes de France : La répression occidentale des meilleures valeurs de l'Occident.

Note du Saker Francophone

Nous vous proposons, chapitre par chapitre, un livre sur les Gilets Jaunes, écrit par Ramin Mazaheri, un journaliste iranien, correspondant en France de Press TV. L'originalité de ce Nième livre sur le Gilets Jaunes tient au fait qu'il relie cette manifestation de révolte populaire aux précédents historiques français donnant ainsi à ce phénomène une intéressante profondeur historique. Nous commençons aujourd'hui par l'introduction du livre.

Vous pouvez vous rendre en bas pour précommander un exemplaire. Je le publie gratuitement parce que, bien sûr, relayer les idées et les expériences des Gilets Jaunes est avant tout ce qu'il y a de plus important. Mais le journalisme de gauche paie mal, et nous avons aussi des factures. Si vous l'aimez, soutenez-le avec votre achat si vous en avez la possibilité. Quelque chose à garder à l'esprit : La plupart des bibliothèques publiques recherchent les dons et leur première priorité est de s'enrichir de nouveaux livres ; ce livre ne serait-il pas un don ou un cadeau formidable ?

Ce livre est le plus complet que vous puissiez trouver sur les Gilets Jaunes, et il est écrit par un journaliste qui les connaît bien, qui a été gazé et harcelé à leurs côtés, et qui, semaine après semaine, a usé ses semelles lors de ses marches de plus de 15 kms à travers Paris au milieu des gaz lacrymogènes. Mais ce n'est certainement pas de moi dont il s'agit ici : ce livre est avant tout celui qui fait entendre le plus les paroles mêmes des Gilets jaunes, comme je l'expliquerai bientôt.

Peu après avoir commencé ce projet sur les Gilets Jaunes, j'ai rapidement réalisé que les Français n'avaient pas besoin d'un compte-rendu précis de la répression massive des politiques progressistes, déclenchée le 17 novembre 2018 mais plutôt d'une analyse précise de la répression massive des politiques progressistes depuis 1789. Je ne me serais pas lancé dans une telle tâche si elle n'était pas clairement si nécessaire. Comment comprendre les Gilets Jaunes sans connaître leur propre contexte historique, économique et politique ? S' « ils » ont menti et dénaturé les Gilets Jaunes en 2018, n'auraient  » ils  » pas fait de même en 1936, 1871, 1848,1789 ou entre temps ?

Le mois prochain, la France va connaître un scrutin historique, et je pensais que ce livre parlerait surtout de ce scrutin, mais je me suis rendu compte que la restitution fidèle de deux siècles de politique française et mondiale était bien plus vitale et intéressante qu'une élection où ne sont présents que des candidats d'extrême droite. Même si les Français se désintéressent de cette élection en nombre record, je vais devoir écrire quelques chroniques sur l'élection dans le cadre de mon travail avec PressTV, et aussi les poster ici à côté des chapitres de ce livre. Cependant le vote de 2022 ne méritera que la coda finale de ce livre.

Ce qui me déconcerte toujours lorsqu'il s'agit de lire les commentaires occidentaux sur l'histoire politique française de 1789 jusqu'au 20e siècle c'est qu'ils sont si critiques à l'égard de la France et de ses révolutionnaires alors que dans les années 1970, une grande partie des droits pour lesquels ils s'étaient battus était considérée la « normale » et unanimement exigée par l'Européen moyen.

Ce sur quoi insistent les Gilets jaunes est tout aussi indispensable, et se situe au même niveau continental que les révolutionnaires français du 18e siècle ; nous ne devrions pas attendre 175 ans pour voir que ces Français ont raison sur l'Europe, et certainement sur la France.

Ce livre est divisé en deux grandes parties : la première est l'histoire de France de 1789-2018, et la seconde est une analyse de qui, comment, pourquoi et à quoi servent les Gilets jaunes. La deuxième partie est probablement la seule partie vraiment indispensable et unique. En effet, les livres en langue anglaise sur les Gilets jaunes (moins d'une poignée) sont des analyses provenant de l'étranger et ne méritent pas d'être mentionnés. Quant aux principaux livres francophones sur les Gilets Jaunes, ils ont apparemment tous été publiés au printemps 2019 et s'ils donnent le pourquoi des Gilets Jaunes, ils ne reflètent pas leur réelle histoire, comme dans ce livre. Contrairement aussi à mon livre, ils ont été publiés bien trop tôt pour saisir la profondeur des victoires du mouvement, et ne rapportent qu'une fraction de ce qui a été dit par les Gilets Jaunes.

Mon livre n'est pas une analyse détachée : J'ai interviewé des centaines de Gilets jaunes dans le cadre de mon travail pour la chaîne iranienne PressTV et leurs citations seront intercalées dans chaque chapitre. Ce livre est leur livre ; après tout, ce sont eux qui ont fait le plus gros du travail. En outre, comme tout bon journaliste se doit de l'admettre, c'est leur analyse qui prime avant tout sur la mienne et qui s'avère aussi le plus souvent la plus intelligente.

Je peux vous promettre que la première partie de ce livre n'est pas une génuflexion gauchiste ennuyeuse sur les gloires de 1794 de Robespierre, Danton et Marat, ils sont en fait juste mentionnés. Faites ensuite défiler la page jusqu'en bas et regardez la liste des chapitres, je pense que vous y verrez des chapitres sur des sujets qui n'ont presque jamais, voire jamais, été abordés : La Commune de Paris a l'origine de l' »empire néolibéral » de l'Union européenne ? Vraiment ? Napoléon un vrai gauchiste ? qu'en est-il ? Quant à reprendre aux trotskistes l'analyse de Trotski sur la France turbulente des années 1930, eh bien, ils ont généralement tort de nos jours.. je suppose que les Anglais déclarent vraiment la guerre à la révolution de tous les autres. Etc.

En tant que journaliste immigré en France, j'ai été obligé d'essayer de donner un sens à l'histoire de la France de 1789 à aujourd'hui. De la même manière que les historiens aiment résumer des siècles d'histoire de l'ère achéménide ou safavide en Iran, cela peut être fait, après tout, je cherche des modèles et des fils conducteurs, et je pense que le phénomène des Gilets jaunes est devenu une partie absolument majeure de l'histoire française.

Je couvre la France depuis 13 ans, mais ce sont 13 années particulières : C'est l'époque où le plus récent ' »empire néolibéral », l'Union européenne, n'a pas hésité à jouer de ses pouvoirs pour s'ancrer et se faire obéir. Il ne s'agit pas de créations impulsives, l'Union européenne, ainsi que la zone euro, sont des institutions qui ont été créées il y a des décennies. Elles pourraient encore durer des décennies, mais toujours avec la fracture de la répression historique et antidémocratique des Gilets jaunes.

Les Gilets Jaunes nous offrent une nouvelle corniche dans l'histoire : grâce à eux, les motifs et les fils de 1936, 1871, 1848 et 1789 deviennent beaucoup plus clairs. Grâce aux Gilets Jaunes, nous pouvons mieux voir ce que les institutions d'aujourd'hui veulent vraiment, et jusqu'à quel point elles sont prêtes à être répressives pour obtenir ce qu'elles veulent. Ainsi, en intégrant l'expérience des Gilets Jaunes, nous pouvons donner une analyse historique plus « scientifique » de l'histoire de France et même de l'histoire politique mondiale.

Le fil conducteur qui émerge de 1789 aux Gilets Jaunes est le suivant : L'échec de la démocratie libérale occidentale en tant que système capable de produire une sécurité générale pour tous et non pas uniquement réservée a l'élite. Les Gilets Jaunes montrent que, encore aujourd'hui, la démocratie libérale occidentale ne peut être imposée que par la force et sans démocratie, elle n'est pas choisie par mandat populaire sur un marché démocratique d'« idées ».

Au XXIe siècle, je pense qu'il faudra peut-être quelqu'un qui connaît personnellement les méfaits de la monarchie et du shah-dom pour se rendre compte que les Français avaient raison il y a longtemps ; pour se rendre compte que la monarchie, ses partenaires idéologiques et ses relations consanguines ne datent pas d'une époque révolue mais restent toujours en vigueur aujourd'hui. La révolution iranienne, qui reste en 2022 la grande révolution de l'ère contemporaine et celle menée contre le « roi des rois », nous rappelle que le résumé le plus court de l'objectif progressif des efforts politiques humains est : s'éloigner de l'autocratie. Près de deux siècles après 1789, l'Iran a rappelé à tous que la monarchie absolue est le plus grand mal politique de tous - l'autocratie est la source d'où jaillit tout le mal politique - car elle est la plus opposée à toute forme de démocratie.

Quant aux Anglais qui insistent sur le fait que la reine Elizabeth II ne pourrait jamais faire de mal à une mouche, complotent injustement avec les banques/propriétaires, ou participent secrètement à la suppression de l'opposition à ses frères royaux au Maroc, en Arabie Saoudite et ailleurs, ils manquent à réaliser que l'oligarchie produite par la démocratie libérale occidentale ne représente que l'élargissement le plus simple du butin de l'autocratie. Les Gilets Jaunes l'ont compris : le « libéralisme à balles de caoutchouc » de Macron n'a pas besoin de préfixe, il s'agit d'une violence à l'appui de politiques gouvernementales menées par et pour une minuscule élite plutôt que par et pour le peuple, c'est-à-dire la démocratie. C'est ce que le libéralisme a toujours été.

Vous connaissez les Gilets jaunes, et donc vous savez quelle répression la démocratie libérale occidentale va mener pour se préserver, et vous savez probablement ce qu'est un « empire néolibéral ». Mais, et pardonnez-moi si je suis présomptueux et si je me trompe, savez-vous comment la démocratie libérale occidentale en est vraiment arrivée là ? Il est certain qu'ils ne donnent pas une comptabilité précise de leur propre histoire, pas plus qu'ils ne le font pour les Gilets Jaunes.

Je suis toujours étonné de voir à quel point l'histoire du 19ème siècle aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni est ignorée par ces pays alors que cette époque a vu la naissance même des démocraties libérales occidentales que leurs dirigeants défendent si violemment aujourd'hui ? La raison en est que cette période de l'histoire est pleine d'absurdités élitistes, de trahisons antipatriotiques, de violence et de répressions sans cesse répétées des populations, et donc de la véritable démocratie. À l'étranger, ces pays ont littéralement créé les disparités que nous appelons aujourd'hui le « tiers monde », mais à l'intérieur même de leurs frontières, ils étaient tout aussi horribles avec leur propre peuple. C'est, «  à cause de la lutte des classes » mais aussi, ce que Marx lui-même ne souligne pas assez, «  à cause de la monarchie », qui est une autocratie par et pour les élites ; ce qui est parfaitement acceptable pour la démocratie libérale occidentale.

De nombreux de mes pairs (et des analystes bien plus érudits et dynamiques que moi) parlent souvent d'un modèle « néo-féodal », en raison, je crois, de l'incompréhension généralisée de l'histoire réelle de la démocratie libérale occidentale, qui a commencé en 1789 et de la lutte contre la monarchie absolue. Mais le fait de ne pas voir la démocratie libérale occidentale (sous sa forme monarchique, oligarchique ou de lutte des classes - c'est du pareil au même) comme une collusion de la classe supérieure contre les masses signifie qu'on ne voit pas non plus la démocratie libérale occidentale comme autocratique.

Si vous commettez cette erreur, vous ne comprenez pas les fondements politiques du monde moderne depuis 1789, et donc la lutte des classes, l'impérialisme moderne et la Bankocratie d'aujourd'hui ; c'est-à-dire l'ensemble des fondements factuels du choix judicieux de la démocratie socialiste.

Faites cette erreur et vous vous demanderez : pourquoi y a-t-il si peu de monuments en France à la gloire de Napoléon Bonaparte alors qu'il fut le personnage le plus influent du XIXe siècle ? Comment Adolphe Thiers a pu ouvertement et traîtreusement comploter avec Bismark et toujours rester président et un héro de la démocratie libérale occidentale ? Quelle est la différence entre Louis-Napoléon et Napoléon III ? Pourquoi la IIe République a-t-elle échoué ? Pourquoi les Occidentaux traitent-ils certains peuples de « néo-nazis » alors qu'ils n'ont aucun socialisme dans leur programme et apparemment aucune familiarité avec la vision marxiste de l'histoire du 19e siècle ? Pourquoi parle-t-on des « révolutions de 1848 » alors qu'elles n'ont réussi qu'à un seul endroit (la France) ? Si la Révolution française est terminée, pourquoi le conservatisme moderne occidental est-il basé sur les idées d'Edmund Burke et son livre de 1790 ? La première partie de ce livre sur les Gilets Jaunes répond également à ces questions importantes.

Burke, Karl Marx, le principal historien du XIXe siècle, et Trotski, le principal historien des premières décennies du XXe siècle ; ce livre s'appuie largement sur eux pour nous aider à comprendre les années 2020. Pourquoi fais-je référence à des leaders philosophiques de l'extrême-droite à l'extrême-gauche ? Parce que ce livre pose des questions intéressantes ! Parce que les Gilets jaunes sont historiques ! Mais plus simplement : Parce qu'ils étaient tous les trois conscients que la démocratie libérale occidentale était un simulacre de démocratie et qu'elle était vouée à l'échec pour tout le monde, sauf pour une élite peu méritante. Ils pensaient ces choses pour des raisons différentes mais, tout comme les Gilets Jaunes, ils sont aussi les critiques les plus incisifs de la Démocratie Libérale Occidentale.

Ainsi, bien que je puisse être dépeint comme un gauchiste naïf, un socialiste islamique, un communiste, un apologiste, un réactionnaire, un faux-journaliste - j'ai entendu toutes ces choses, LOL - ce livre porte davantage sur les voix des Gilets jaunes et de ces trois penseurs historiques de l'histoire européenne. J'en suis simplement le facilitateur, celui qui était sur le terrain quand il est devenu clair de ce que le « néolibéralisme » et le « néo-impérialisme » signifient pour la France du 21ème siècle, l'Europe et au-delà.

J'espère que vous apprécierez le livre et que vous le commenterez librement. Ce serait vraiment bien si vous pouviez en acheter un exemplaire, mais seulement si vos finances le permettent.

Gardez à l'esprit que ce que je publie maintenant gratuitement est totalement nouveau. Dans le livre actuel, une grande partie du contenu de 2018 jusqu'à l'élection de 2022 sera incluse afin de constituer un dossier historique des Gilets jaunes aussi complet que possible en anglais ou en français. Quelle valeur ! Date du publication: 1 juin, 2022.

Les précommandes du livre électronique en français peuvent être  peuvent être effectuées ici.

Table des matières

  • Introduction : Une histoire des Gilets Jaunes doit à la fois réécrire l'histoire française récente et passée
  • La réaction sans fin de Burke : 1789 et la fin du féodalisme créent le conservatisme moderne
  • La Glorieuse Révolution de 1688 : L'Angleterre déclare « la mort de toutes les autres révolutions »
  • L'histoire politique moderne n'a aucun sens si Napoléon n'est pas un révolutionnaire de gauche
  • Les révolutions de 1848 : Parce que le libéralisme ne peut pas dire les « contre-révolutions de 1848 »
  • Louis-Napoléon : La différence révolutionnaire entre le bonapartisme et la démocratie libérale occidentale
  • La Commune de Paris : la véritable naissance du néolibéralisme et du néo-impérialisme de l'UE
  • Où l'Occident est coincé : Le fascisme des années 1930 et le « fascisme » des années 2020
  • Sur « Léon Trotsky a propos de la France » afin de récupérer Trotsky auprès des trotskistes.
  • L'enfance des Gilets Jaunes : Regard sur les élites françaises, influencées par le néolibéralisme
  • Personne ici n'est réellement responsable : Comment l'empire néolibéral de l'UE et de la zone euro a forcé les Gilets Jaunes à se mobiliser
  • La radicalisation du fait de la dernière décennie « perdue » de l'Europe : la Grande Récession change la France
  • Pour les Gilets jaunes, il est le radical : Macron et « ni de droite ni de gauche, mais du Bloc Bourgeois »
  • Gilets jaunes : Au pire, le plus important mouvement français depuis un siècle
  • Qui sont-ils, vraiment ? Demandez à un journaliste qui a vu un million de visages de Gilets Jaunes
  • Gilet jaune gagnant : Mettre fin à la diffamation occidentale de tous les mouvements populaires comme étant des xénophobes de droite
  • Victoire des gilets jaunes : la mort de l'anarcho-syndicalisme occidental et la transformation des syndicats en rois héréditaires du gauchisme
  • Victoire des gilets jaunes : la mort du parlementarisme occidental comme le gouvernement le plus progressiste
  • Victoire des Gilets Jaunes : un rappel des liens sur trois générations entre la violence fasciste et la démocratie occidentale
  • Ce que les Gilets jaunes peuvent être : au minimum, une force qui peut protéger les droits du libéralisme
  • Le vote de 2022 : Réflexion nécessaire  » avant  » le vote et - sur ce qui va se passer "après" la fermeture des bureaux de vote

Ramin Mazaheri est le correspondant chef à Paris pour PressTV et vit en France depuis 2009. Il a été journaliste dans un quotidien américain et a effectué des reportages en Iran, à Cuba, en Égypte, en Tunisie, en Corée du Sud et ailleurs. Il est l'auteur de « Socialism's Ignored Success : Iranian Islamic Socialism » ainsi que de « I'll Ruin Everything You Are : Ending Western Propaganda on Red China », qui est également disponible en chinois simplifié et traditionnel.

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier

Référencé par :

1 article