Cisjordanie : un Palestinien tué lors de heurts nocturnes avec des Israéliens


© Jaafar ASHTIYEH / AFP

Tensions à Huwara entre les colons israéliens et les Palestiniens, le 6 octobre 2023 (photo d'illustration).

A Huwara, dans le nord de la Cisjordanie occupée, des incidents ont éclaté entre colons israéliens et Palestiniens dans la nuit du 5 au 6 octobre. Selon le ministère de la Santé,  un jeune Palestinien de 19 ans, Labib Damidi, a été tué par une arme à feu détenue par un citoyen israélien. Une version qui n'est pas partagée par Tsahal.

Selon l'armée israélienne, l'homme a été abattu après avoir tiré avec  une arme automatique sur une voiture. Les heurts ont continué toute la nuit entre Palestiniens et colons, qui ont échangé jets de pierres et tirs de gaz lacrymogènes.

Selon un conseiller municipal du village, le jeune Palestinien se trouvait sur le toit de sa maison lorsque les colons ont encerclé son habitation et jeté des pierres, rapporte l'AFP.

Un «crime odieux», dénonce la diplomatie palestinienne

«Plus de 200 colons se sont rassemblés au milieu de Huwwara après minuit, en criant et en dansant, certains d'entre eux le visage masqué» a déclaré à l'agence de presse française un habitant, Abderrahaman Dmidi, journaliste. «Ils ont commencé à lancer des pierres en direction de certaines maisons, puis les jeunes [...] ont essayé de défendre leurs maisons en lançant des pierres», a-t-il ajouté.

Dans  un communiqué, le ministère palestinien des Affaires étrangères a condamné un «crime odieux commis par un colon haineux et raciste» témoignant de la «perpétuation des crimes et des attaques des milices organisées de colons contre notre peuple».

Ce n'est pas la première fois que la petite commune de Huwara est le théâtre de tensions. En février dernier, des dizaines de colons s'étaient déjà rassemblés pour  brûler les véhicules et les habitations de Palestiniens.

Plus de 200 Palestiniens et près de 30 Israéliens ont été tués depuis le début de l'année 2023 dans le cadre du conflit israélo-palestinien, selon  un décompte du médiateur de l'ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland, datant de la mi-août. Ce diplomate norvégien avait alors déclaré qu'il s'agissait du bilan le plus lourd depuis 2005.

 francais.rt.com

 Commenter