30/01/2024 francais.rt.com  3 min #241861

Soldats israéliens déguisés en personnel médical prennent d'assaut un hôpital à Jénine

Cisjordanie : trois Palestiniens qualifiés de «terroristes» par Tsahal tués dans un hôpital


© Zain JAAFAR Source: AFP

Une vue générale de la ville de Jénine et du camp de réfugiés le 15 décembre 2023, en Cisjordanie (photo d'illustration).

Ce 30 janvier, dans un hôpital de Cisjordanie, l'armée israélienne a annoncé avoir «neutralisé» trois individus présentés comme «terroristes». Un journaliste de l'AFP a vu les corps des trois hommes à l'intérieur de l'hôpital, pleurés par des proches. Selon le ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne, «trois martyrs [ont été] abattus par les forces d'occupation à l'intérieur de l'hôpital Avicenne» de Jénine, bastion de groupes armés palestiniens.

Dans un communiqué commun, l'armée, la sécurité intérieure et la police israélienne ont indiqué avoir «neutralisé» au cours d'une opération conjointe Mohammad Jalamnah, un «terroriste du Hamas» qui «se cachait» dans cet hôpital, ainsi que «deux autres terroristes», Bassel et Ayman Ghazawi.

«Un groupe de membres des forces d'occupation habillés en civil est entré [dans l'hôpital] et y a assassiné [les trois hommes]» en utilisant des armes équipées de silencieux, a déclaré à l'AFP le docteur Naji Nazzal, directeur médical de l'établissement. «L'opération a eu lieu dans le service de rééducation du troisième étage, où Bassel Ghazawi était soigné depuis le 25 octobre», a ajouté le médecin, ajoutant que l'homme ne pouvait «plus bouger du tout».

Selon le communiqué des forces israéliennes, Mohammad Jalamnah «entretenait des contacts avec des postes de commandement du Hamas à l'étranger et [avait] été blessé alors qu'il tentait de fomenter un attentat à la voiture piégée», il y a quelque temps.

Jalamnah «utilisait l'hôpital pour se cacher», assurent les forces de sécurité israéliennes

Il aurait aussi «transféré des armes et des munitions à des terroristes afin de mener des attaques» et «planifié un raid inspiré des massacres du 7 octobre». Ce jour-là, des commandos du Hamas ont lancé une attaque surprise contre Israël à partir de la bande de Gaza ayant entraîné la mort d'environ 1 140 personnes côté israélien, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de chiffres officiels israéliens.

En représailles, Israël a juré d'«anéantir» le mouvement islamiste palestinien au pouvoir à Gaza depuis 2007, et lancé une vaste opération militaire qui a fait 26 637 morts dans ce petit territoire côtier, en grande majorité des femmes, des enfants et des adolescents, selon le ministère de la Santé du Hamas.

«Jalamnah prévoyait de mener une attaque à très court terme et utilisait l'hôpital pour se cacher. Il a par conséquent été neutralisé», affirme le communiqué des forces de sécurité israéliennes. Selon elles, «un grand nombre» de Palestiniens recherchés par Israël se cachent «dans les hôpitaux» et les utilisent «comme bases pour planifier des activités terroristes et commettre des attentats».

 francais.rt.com

 Commenter