30/01/2024 4 articles arretsurinfo.ch  4 min #241847

Soldats israéliens déguisés en personnel médical prennent d'assaut un hôpital à Jénine

Par  Fayha Shalash

Les forces israéliennes déguisées en patients, en médecins et en civils à l'hôpital Ibn Sina (Avicenne) (capture d'écran/X)

Des images de vidéosurveillance montrent une douzaine de soldats israéliens déguisés en médecins, en patients et en civils palestiniens faisant irruption dans l'hôpital.

Des commandos  israéliens déguisés en médecins, en patients et en civils  palestiniens ont fait irruption mardi matin dans un hôpital de la ville de Jénine, en  Cisjordanie occupée.

Les soldats ont fait trois morts dans l'enceinte de l'hôpital Ibn Sina ( Avicenne). Des enregistrements diffusés en ligne et dans les médias israéliens montrent une douzaine de soldats israéliens dans l'hôpital, armés de fusils d'assaut.

Le Hamas a réagi à l'attaque en déclarant que « les crimes d'Israël ne rester[aient] pas sans réponse » et que les meurtres marquaient « la poursuite des crimes de l'occupation [Israël] contre notre peuple, de Gaza à Jénine ».

Les trois hommes tués ont été identifiés : il s'agit de Mohammed Jalamneh et de deux frères, Basil et Mohammed al-Ghazawi.

D'après les médias israéliens, le raid a duré environ dix minutes et s'est déroulé à 5 h 30 du matin. L'un des commandos israéliens parlait arabe lors de l'opération, a  rapporté le quotidien Israel Hayom.

De son côté, l'armée israélienne a déclaré que l'un des Palestiniens était un membre du Hamas.

Le raid a causé la destruction de certaines parties de l'hôpital, où des lits ont été renversés et des taches de sang jonchent le sol et l'équipement.

Lien : 1752222094367101283

Traduction: «Images prises au moment où une force d'infiltration de l'armée d'occupation israélienne, déguisée en personnel médical, s'est infiltrée ce matin dans l'hôpital Ibn Sina de Jénine et a assassiné trois jeunes hommes palestiniens : Mohammad Jalamneh, et les frères Basil et Mohammad al-Ghazawi. »

Le directeur de l'hôpital relevant du ministère de la Santé, Naji Nazzal, a expliqué à l'AFP que l'attaque avait eu lieu dans le service de rééducation, où Basil Ghazawi était soigné.

« Ils [les soldats israéliens] ont utilisé des armes équipées de silencieux », a-t-il affirmé à l'agence de presse.

Un photographe de l'AFP a déclaré avoir vu l'impact d'une balle dans un oreiller couvert de sang à la suite du raid.

Des attaques visant les hôpitaux

Le ministère palestinien de la Santé a dénoncé l'attaque, rappelant que les établissements de santé bénéficient d'une protection spéciale en vertu du droit international.

« Le ministre de la Santé lance un appel urgent à l'Assemblée générale des Nations unies, aux institutions internationales et aux organisations de défense des droits de l'homme pour qu'elles mettent fin à la série de crimes commis quotidiennement par l'occupant [Israël] à l'encontre de notre peuple et de nos centres de santé », indique un communiqué du ministère.

Ce n'est pas la première fois que les forces israéliennes prennent pour cible l'hôpital Ibn Sina depuis le début de  la guerre à Gaza le 7 octobre.

En novembre, les forces israéliennes et leurs chars ont encerclé le centre hospitalier lors d'un raid sur la ville. Au moins quatre hôpitaux de la ville avaient été assiégés, dont l'hôpital Ibn Sina.

« Les forces israéliennes ont fait irruption à l'hôpital Ibn Sina, l'un des plus grands de Cisjordanie occupée. Elles ont effectué un raid au cours duquel elles ont ordonné au personnel médical de lever les mains en l'air et d'évacuer l'hôpital », avait  rapporté un correspondant d'Al Jazeera.

Au moins deux ambulanciers avaient été arrêtés lors du raid, tandis que des frappes de drones avaient fait trois morts dans le camp de réfugiés de Jénine.

 Fayha Shalash à Ramallah, Cisjordanie occupée

Source:  MEE - Traduit de l'anglais

Votre email...

 arretsurinfo.ch

 Commenter