Protests in Europe Could Lead to a Major Social Crisis

Les agriculteurs, l'aliment durable, le Nouvel Agenda 2030 et nous

par Bertrand Hédouin

Le «Mégaprojet mondialiste eugénique» euro-américain, vous en avez entendu parler ?

Le sujet est régulièrement abordé, pas n'importe où il est vrai, notamment depuis l'hystérie artificielle «Covid», mais encore de manière décousue, empêchant les pensées de s'unir et de mener à la prise de conscience qui mènera à l'action, ciblée. Tout est d'ailleurs fait dans ce sens par les adeptes de ce «Mégaprojet».

Ce qui se passe (de nouveau) aujourd'hui en France et, plus largement dans toute l'Europe, avec l'agriculture, donc l'alimentation, donc l'essence humaine, est absolument lié au «Mégaprojet». Tout est pensé et organisé. Pour le salut de l'homme, cette étape est extrêmement importante et ne peut être laissée dans des mains meurtrières.

Devant les évolutions actuelles, notamment en politique internationale, les mondialistes accélèrent le pas et jouent leur va-tout. Pour reprendre Stefan Zweig, ils font penser aux individus dans les pays tropicaux, notamment en Asie, qui souffrent de l'amok (en malais, amuk qui signifie «rage incontrôlable»). 1

Pour rappel, nous pouvons comprendre le «Mégaprojet» comme la construction par une certaine «élite» disparate, en voie de dégénérescence accélérée au début du XXIe siècle, d'un monde où cette même élite aura le pouvoir absolu sur l'Autre, notamment parce qu'elle détiendra la monnaie du monde, voire décidera de cette monnaie par l'informatique et l'ordre, monnaie qui représente la vie de ces élites parasites. Pour faire régner cet ordre, elle utilisera une partie de cette monnaie pour produire des armes et autres ustensiles pratiques.

En 2030 est censé apparaître le «gouvernement mondial» que ces mêmes psychopathes veulent gérer, en tous les cas, pour lequel déjà ils se placent (de toute évidence, pour Macron, la première approche idéale avant l'avènement de l'État mondial serait de diriger le projet-pilote du «nouvel Ordre Mondial», la Commission Européenne, le Vème Reich de Bruxelles 2 pour l'instant aux mains de la gynécologue von der Leyen, et donc, peut-être bientôt, aux mains du diablotin en pyjama Macron, après 2027 et avant 2030 (à Bruxelles, personne n'est élu, on nomme, Votre honneur).

En l'occurrence, ce serait un rêve exaucé de Attali qui serait aux anges de pouvoir voir le résultat concret de son travail de très longue haleine à un moment où il blanchit sérieusement avec le temps, nature oblige. Si possible avant 2030 !

«Putain, Manu ! On aurait mieux fait de continuer à vendre des jeans et du coca sur la plage !
Ça marchait pas si mal que ça, finalement, hein ?» (©russian.polinfo.com)

Quand naît le «Mégaprojet» ? Au XIIIe siècle avec le début du commerce international lié à l'activité export d'esclaves africains gérée depuis Venise ? Ou en 1517, avec la Réforme, quand des chrétiens affirment ne pas être d'accord avec le christianisme, ceux qui protestent contre un Dieu qui serait plus puissant que le porte-monnaie de Calvin, depuis l'avènement du protestantisme que suit aujourd'hui les yeux fermés notre Bergolito chéri ? Ou alors depuis les Lumières et la Révolution française de 1793 et l'avènement du surhomme après une petite terreur, le grand-maître supérieur à Dieu ? Ou depuis la fin du XIXe siècle quand l'intello européen a commencé à se prendre la tête pour savoir comment l'homme européen évoluait depuis le stade animal et s'il était bien descendu de son arbre. Et pour savoir comment affirmer scientifiquement ! qu'il était supérieur aux Autres, qui ne sont qu'animaux, que barbares, des autres quoi.

Darwin s'est pris la tête. Et de façon cohérente, la pensée occidentale a évolué vers le malthusianisme et le nihilisme de la fin du XIXe et du début du XXe siècles avec notamment Nietzsche qui fera naître par la suite des Jackie Derrida et autres constructionnistes adeptes de la recette géniale du nihilisme absolu, de la vie facile, sans attache ni mémoire, un peu comme des recettes de vendeurs de jeans et de cosmétiques au bled, ou un peu comme du crack.

Le «Mégaprojet» aujourd'hui, c'est quoi ? C'est ce qui est devant nous, autour de nous, en-dessous de nous, ce qui nous suit. Il suffit de lever les yeux du smartphone. C'est l'actuel président, c'est le gouvernement français, la quasi-totalité de l'Assemblée nationale... Au fait, quel pourrait être le réel pourcentage de voix soutenant aujourd'hui Macron si les gens voulaient bien finir par comprendre que l'abstention avait et est promue par les psychopathes en question pour qu'il y ait un semblant d'élection pour laquelle tout a déjà été décidé.

C'est ça, Jacques ? Je ne me trompe pas ? Bon, je continue.

«Allo ! Klaus ! Dis-moi, quel temps fait-il à Davos ? Tu te rappelles ? Tu te rappelles ? Mais oui, j'ai été Young Global Leader... Allez ! Arrange-moi l'affaire et je te ferais tout ce que tu aimes».

Petit moment intime de Davos : «Klaus ! Mama mia !
Mais tu te crois tout permis ou quoi ? Nettoie après
ton passage ! Tu infectes !» (©pikabu.ru)

Donc Macron aujourd'hui, l'enfant terrible de Attali, quel pourcentage ? 30% ? 20% ? 15% ?

Le général de Gaulle avec beaucoup plus de soutien populaire avait jugé juste d'organiser de nouvelles élections en 1969, alors qu'il venait d'être réélu président de la République française en 1965 et qu'il était soutenu par une large majorité à l'Assemblée nationale. Il a engagé son mandat sur un referendum portant sur la réforme du Sénat et la régionalisation. Il démissionne après une victoire du «non». Il était une personne intègre et respectueuse du citoyen en démocratie. Il laissera la place à George Pompidou qui marquera le brusque virage de la politique française s'adossant dorénavant de plus en plus aux prérequis des élus divins de Washington pour finir aujourd'hui avec Macron, le Rothschildien-Attalien sous coke.

Il semble que nous vivions un moment de l'histoire humaine fort trépidant quand se confrontent deux appréhensions de la vie totalement contraires à un niveau mondial.

Il y a l'appréhension de la vie mortifère de nos «élites» oligarchiques financières et politiques occultes avec l'idéologie du mondialisme, l'unification du monde et de ce qui peut rester de l'esprit en l'abrutissant au maximum. C'est le monde de la grotte, de la chimère, de la série télévisée, des lignes de coke et de toutes les apparences.

La première étape a été le Concile Vatican II de 1963-1965. Bergoglio, dorénavant sponsor de poids du «mouvement» LGBT, finit ce travail des psychologies, des mœurs et des croyances autour d'une unique pseudo-religion marketing abrahamique païenne antique. Aujourd'hui, du mythe judéo-chrétien ne restent que des arrêtes.

C'est précisément ce troupeau de «surhommes» qui pousse vers le Nouvel Agenda 2030, vers le «Nouvel Ordre», vers un nouvel homme trans-homme, puis post-homme géré par des surhommes. En fait, c'est ce troupeau qui exécute le plan se voulant exterminer l'homme à son profit. Dans la bande, on retrouve les Globonazis Schwab, Soros, Attali, Macron, les clans Rothschild, Rockefeller, JP Morgan, Von der Leyen, Gates, Zuckerberg, etc...

C'est avec entrain que nous passons du National Sozialismus (Nazi) au Global Sozialismus (Glozi) grâce à des cochons du type Schwab ou Harari, son bras droit pour manager l'étable de Davos, sans parler de leurs amis de Bilderberg ou encore du Comité des 300, de vraies termitières où l'on réfléchit à votre place, un peu comme votre Smartphone, mais en plus grand et gras.

En remarque, pensez-vous que ce soit incohérent si, comme nous l'avons appris très récemment, par exemple avec Zuckergberg (Meta), nombre de ces malades psychiatriques ont projeté de se faire construire des Blockhaus souterrains ? C'est certainement pour se protéger de possibles fortes pluies en pleine sécheresse et du réchauffement climatique mêlé de neige et de verglas. Auraient-ils peur d'autre chose ? Sentiraient-ils un raz-de-marée se rapprocher ?

«Hé ! Emmanuel ! Ton Blockhaus est prêt ?» - «Ben moi, c'est pas un Blockhaus, c'est un Bunker !»

Et puis il y a l'appréhension de la vie vivante, la vie humaine et animale qu'il est bon de tenter parfois de gérer au mieux, la vie qui évolue, créatrice, la vie qui peut des fois être violente, d'autres fois et souvent bordélique, mais une vie dans laquelle 20 milliards d'êtres humains peuvent parfaitement vivre sur Terre (si le cerveau fonctionne et n'est pas asséché par la belle «intelligence artificielle» !), une appréhension de la vie en totale contradiction avec nos petits élus eugénistes divins.

Les gestionnaires des structures de pouvoir de «l'élite mondiale», du monde mort, du monde uniquement matériel, telles que le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, la BERD, les éboueurs financiers Black Rock ou Vanguard et autres niches de pesètes se retrouvent en 2024 face au monde multipolaire, notamment porté par la Fédération de Russie, en face des BRICS, un monde majoritaire un peu plus ample et évolué que le monde bancaire, un peu plus varié et riche de nourritures vitales.

Aujourd'hui, le monde paysan tente de se révolter en Europe. Ce monde paysan ne peut plus vivre justement dans le cadre des politiques mondialistes imposées par des malades endoctrinés. Aucune religion là-dedans, seulement des règles et une jurisprudence toute pensée et imposée à l'Autre, le barbare, le métèque qui doit se taire et se plier ou bien crever.

N'écoutons surtout plus les promesses de la secte au pouvoir pour ne pas en mourir !

L'affaire n'est pas nouvelle. Il suffira de revenir à l'imposition par Bruxelles de la PAC 3 en 1992 et de voir l'évolution de cette politique pour constater la situation aujourd'hui.

Tout ceci est cohérent, encore une fois dans le cadre du «Mégaprojet». L'agriculture a toujours été un élément important de la souveraineté économique et physique d'un pays. Cette souveraineté doit disparaître au profit de l'État mondial, la chimère des civilisations.

Dans le même temps, et rejoignant les thèses eugénistes tant aimées par nos malades 4, ce qui est censé être acté est un meurtre à différents niveaux : hyper-normalisation de l'activité agricole européenne depuis Bruxelles, augmentation des importations de ressources agricoles non normées extérieures au Vème Reich, voire dangereuses, mais moins chères qui, pour beaucoup déjà, dépendent des BlackRock et autres Vanguard, la future caisse du gouvernement mondial meurtrier.

En plus qu'elle ne doive plus savoir réfléchir, la population mondiale doit, de plus, mal s'alimenter, entamer sérieusement son système immunitaire, pour ne plus pouvoir réagir aux new viruses et autres SARS-CoV-2 créés en laboratoires.

En effet, quoi de mieux que des céréales transgéniques, à OGM (organisme génétiquement modifié), des trans-aliments pour les trans-hommes et les transgenres ?

Pour mieux concevoir l'évolution du Mégaprojet dans le temps jusqu'à ce jour.

Les amoureux du pouvoir sur l'Autre passent à l'exécution du «Mégaprojet» après la Seconde Guerre mondiale en Europe occidentale. L'accent est d'abord mis sur une première étape de la «manipulations des esprits, les mœurs et les croyances».

En 1972, la planète devait mourir à cause de la pollution, d'un trop plein de population, du climat, des matières énergétiques combustibles... Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Le Club de Rome rassemblait déjà de grands trans-spécialistes de la manipulation des esprits à l'ouest, était déjà, comme il l'est toujours, un repère de menteurs pour désinformer et asservir les populations, le scientisme au service de la névrose.

Les regroupements et organisations du type Club de Rome sont aujourd'hui plus nombreux et plus terribles encore, je pense notamment à l'OMS 5 présidée par Tedros Adhanom Ghebreyesus que, paraît-il, la prison attendrait.

La période de premier gros choc des esprits va s'étaler jusqu'au début des années 1980 (et, en France, l'arrivée au pouvoir de François Mitterrand en 1981, dont la politique algérienne en tant que ministre de l'Intérieur en 1954-1955 sentait un peu le génocide des populations locales - ben oui, social le mec, et puis conseillé par Attali, le vieil ami de Schwab, tant qu'à faire).

Enfin, nous commençons à nous y retrouver, dans toute cette nébuleuse de cochons.

Le travail final du choc à donner aux peuples a lieu depuis 2020 et l'hystérie Covid organisée et doit finir de traumatiser toutes les générations éduquées qui attendront le salut de l'État mondial abrahamique (crise climatique, réchauffement de la planète, gaz carbonique, égalité des 70 genres, etc).

Le pauvre paysan Abraham, dans ses champs araméens, s'il savait ce que l'on attendait encore de lui, il arrêterait direct de labourer !

La guerre que mène l'OTAN par armée et population interposées en Ukraine contre la Russie est une partie pratique également très importante du «Mégaprojet». Ceci est la grande nouveauté depuis les années 1970. La Russie est attaquée directement à ses frontières.

«L'éducation» est parfaitement encadrée et gérée par les services spéciaux de notre chéri de Bergoglio (le Pacte Educatif Global, 2020). La prise de conscience de ce qui est en train de se passer est un chemin aride, difficile, mais aujourd'hui tout à fait possible et, encore une fois, sa-lu-taire, et non l'État mondial assassin par essence.

Mais revenons aux agriculteurs. Ce sont des gens très importants pour la civilisation humaine. La vie de ces personnes est menacée par les mondialistes. Notre vie dépend de cette nourriture que produisent nos agriculteurs. Notre vie est, de même, menacée par les mondialistes.

En regardant rapidement le paysage de la France en 2024, la situation est catastrophique car, en effet, conformément au Mégaprojet, la France en tant que pays souverain indépendant, ce qu'elle est encore un peu, doit disparaître. Elle sera tout bonnement gérée par le pote de Emmanuel, Larry Fink de BlackRock. La France est en train de se faire totalement ruiner pour qu'elle dépende totalement de ces gros cochons.

Pas de panique ! Tout a été prévu ! Pour vous ! À votre place ! Vous n'avez plus rien à faire ! C'est pas beau, tout ça ?

Aujourd'hui, pour qu'un agriculteur puisse survivre et nourrir sa famille, sous certaines conditions, il peut peut-être «bénéficier» de subventions - pour être sauvé. L'agriculteur n'en veut pas, il veut pouvoir vivre pleinement de son travail qui est un peu plus difficile, exigeant et nécessaire que de classer dans ses fichiers les derniers profits engrangés en jouant au casino mondial de la finance. Il ne veut pas être «sauvé» par nos malades qui décident du montant des «subventions» et de leurs dates de versement à leur convenance.

Nous sommes avec les agriculteurs. Je pense que la population, au moins des 40-60 ans, doit se rassembler, et rapidement, pour véritablement lutter contre le crime qui est en train d'être commis impunément sous nos yeux et qui ne concerne pas seulement les agriculteurs, loin s'en faut. Nous devons nous rassembler avec les agriculteurs, nous entraider, nous rassembler avec les agriculteurs allemands, polonais, italiens et espagnols, avec les policiers, les pompiers et les militaires, les médecins, les enseignants... L'adversaire est gros mais pas très large.

Comme le général de Gaulle avait eu l'honnêteté de faire en 1965, Macron, son gouvernement et ses conseillers doivent sagement poser les clefs sur la table et s'en aller pendant qu'il est encore temps, le processus mondialiste meurtrier de l'humanité doit être anéanti. Nous y sommes.

En remarque, cela ressemble un peu à ce que fait la Russie, non pas contre l'Ukraine et les Ukrainiens qui sont des frères pour les Russes, mais contre les nazis ukrainiens soutenus par nos États profonds dans le cadre du «Mégaprojet». Les nazis doivent être désarmés et anéantis, deux objectifs primordiaux de l'Opération spéciale militaire russe.

«Pour la nourriture duuuuuuuurrrrrable !»
(©ok.ru repris de ©Riposte Alimentaire / Handout / Anadolu / Reuters)

Pour terminer, et toujours pour parler de nourriture, ce dimanche 28 janvier, deux activistes écologistes ont jeté de la soupe sur la Joconde (protégée) au musée du Louvre. Le motif affiché était : «garantir une alimentation saine (soit, nous sommes certainement d'accord) et durable !» Une alimentation durable ?

Serait-ce une conséquence des politiques d'abêtissement des populations servies par les mondialistes ? Une alimentation durable ! Une alimentation en plastique sans carbone ?

Et puis cela va requérir une digestion très lente, une digestion durable. Est-ce possible ? De toute évidence, le Créateur durable n'aura pas pensé à cela. Et puis les toilettes devront être durables, par la force des choses.

Ou alors la langue française n'est plus comprise, ne porte plus de concept ni de signification. Une alimentation durable ! Il existait ce risque : que la communication entre les individus se meurt et laisse place à l'animalité. Cela se passe sous nos yeux. Les mondialistes promeuvent l'abrutissement général des populations et leur transformation en animaux pour régner en maître. Ils promeuvent les toilettes durables.

«Je suis durable, je mange durable !».

Mais non ! C'était une blague ! N'exagérons pas, tout de même !

Et si la soupe nous sauvait, comme Popeye ses épinards !

Mais avant 2030.

  1. Amok : vient du mot en malais «amuk». Il s'agit d'un accès subit de violence meurtrière chez un individu qui prend fin par sa mise à mort après qu'il ait lui-même déjà tué. La «course d'amok» est assimilée à une forme de suicide. Le roman de Stefan Zweig «Amok» illustre très bien la maladie.
  2. Vème Reich. Ier Reich : de 800 à peu près à 1871 (de Charlemagne - Charles Ier le Grand - à la défaite contre Napoléon) ; IIème Reich : de 1871 à 1918 ; IIIème Reich : de 1933 à 1945 (rappelez-vous du petit coquin Hitler !) ; IVème Reich : de 1945 à 2022 (le Reich dormant développé notamment par des anciens nazis, tels que le créateur de la Commission européenne en 1958, Walter Hallstein) ; Vème Reich : depuis 1922, la Commission européenne avec à sa tête Ursula von der Leyen, sous emprise allemande (Olaf Scholz), donc totalement sous l'emprise des États-Unis et de l'étable de Davos, qui organise la guerre de l'OTAN contre la Russie en Ukraine pour finir de dominer le monde et faire advenir le gouvernement mondial. La Russie débute l'opération militaire spéciale le 24 février 2022 pour évincer le gouvernement néo-nazi mis en place par les Euro-Américains à Kiev après le coup d'État du Maïdan organisé et soutenu notamment par l'État profond américain et les insectes straussiens (Nuland, Blinken...) qui l'accompagnent tels des illuminés (responsables).
  3. PAC : Politique Agricole Commune.
  4. Un eugéniste est d'abord un malade psychiatrique.
  5. OMS : Organisation Mondiale de la Santé.

 reseauinternational.net

 Commenter

Se réfère à :

1 article