07/02/2024 middleeasteye.net  4 min #242361

Guerre à Gaza : les ventes de Mcdonald's et Starbucks affectées par les boycotts liés au conflit israélo-palestinien

Par  MEE

De nombreux consommateurs boudent les deux sociétés américaines depuis la guerre à Gaza en raison de leurs positions perçues comme pro-israéliennes

 McDonald's et  Starbucks ont vu leurs bénéfices diminuer depuis le début de la  guerre à Gaza à cause des  boycotts dont elles font l'objet en raison de leurs positions perçues comme pro-israéliennes.

Selon la chaîne américaine CNBC, les actions de McDonald's ont chuté de près de 4 % lundi à la suite d'informations selon lesquelles un ralentissement des ventes du groupe au Moyen-Orient avait contribué à une baisse du chiffre d'affaires au quatrième trimestre.

Parallèlement, les actions de Starbucks ont baissé d'environ 2 % au cours de la semaine dernière et l'entreprise affirme que ses ventes aux  États-Unis ont également été affectées au cours des trois derniers mois de 2023.

Le PDG de McDonald's, Chris Kempczinski, a déclaré que les ventes avaient été plus faibles  dans les pays à majorité musulmane, tels que la Malaisie et l'Indonésie, ainsi qu'au Moyen-Orient.

« L'impact actuel de la guerre sur les activités locales de ces franchisés est décourageant et mal fondé », a-t-il dit à des analystes lors d'un conférence téléphonique ce lundi.

Il a ajouté qu'il ne s'attendait pas à une reprise des ventes avant la fin de l'année.

Les deux sociétés sont perçues comme étant pro- israéliennes dans le cadre de l'actuel co nflit à Gaza, bien que Starbucks ait contesté cette allégation.

Repas gratuits aux soldats israéliens

McDonald's a  suscité l'indignation des militants pro- palestiniens en octobre dernier lorsque sa franchise en Israël a annoncé qu'elle offrirait des  repas gratuits aux soldats israéliens dans ses restaurants à travers le pays.

CNBC a rapporté qu'en conséquence, la société avait vu ses ventes baisser au quatrième trimestre au Moyen-Orient. La région représente 2 % des ventes mondiales de McDonald's et 1 % de son bénéfice mondial avant intérêts et impôts.

Starbucks a pour sa part essuyé une vive rebuffade après avoir poursuivi le syndicat Starbucks Workers United devant un tribunal fédéral de l'Iowa, aux États-Unis, pour une publication pro-palestinienne sur les réseaux sociaux.

Le 9 octobre, deux jours après l'attaque menée par le Hamas contre Israël - qui a fait environ 1 140 morts -, Starbucks Workers United a publié « Solidarité avec la Palestine ! » sur X.

L'entreprise a brandi la menace de poursuites judiciaires à cause du tweet - qui a été supprimé peu après sa publication - et  laissé entendre dans une déclaration que le syndicat soutenait les attaques du Hamas en Israël.

Si Starbucks a affirmé ne soutenir aucune partie au conflit, les réactions négatives suscitées par l'incident ont conduit de nombreux clients à percevoir la société comme étant pro-israélienne.

Le PDG de Starbucks, Laxman Narasimhan, a déclaré mardi que les ventes de l'entreprise aux États-Unis et au Moyen-Orient avaient été touchées par les boycotts.

McDonald's a toutefois déclaré qu'aux États-Unis, ses ventes n'avaient pratiquement pas été affectées.

Traduit de l'anglais ( original).

Middle East Eye propose une couverture et une analyse indépendantes et incomparables du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et d'autres régions du monde. Pour en savoir plus sur la reprise de ce contenu et les frais qui s'appliquent, veuillez remplir ce  formulaire en anglais. Pour en savoir plus sur MEE,  cliquez ici en anglais.

 middleeasteye.net

 Commenter

Se réfère à :

1 article