02/04/2024 mondialisation.ca  6 min #246046

Vives réactions après la mort des humanitaires à Gaza

Sept travailleurs de la World Central Kitchen tués à Gaza

Par  Al-Jazeera

Sept personnes travaillant pour l'ONG américaine  World Central Kitchen (WCK) ont été tuées dans la bande de Gaza lors d'une attaque aérienne israélienne, selon le chef fondateur du groupe.

L'ONG, qui fournit des repas cuisinés en réponse aux conflits et aux catastrophes naturelles, a été créée par le chef étoilé Jose Andres et son épouse Patricia en 2010. Elle fournit une aide alimentaire à Gaza, au bord de la famine selon les Nations unies.

Voici ce que nous savons à ce jour sur l'attentat :

Les faits

WCK a dit être "dévasté de devoir confirmer" que sept membres de l'organisation ont été tués alors qu'ils se déplaçaient dans un convoi à Deir el-Balah après avoir déchargé 100 tonnes d'aide alimentaire dans son entrepôt central de Gaza.

L'organisation a déclaré que le groupe se déplaçait dans une "zone hors conflit" à bord de deux véhicules blindés portant le logo WCK et qu'elle avait coordonné ses déplacements avec l'armée israélienne.

"Il ne s'agit pas seulement d'une attaque contre le WCK, mais aussi d'une attaque contre les organisations humanitaires qui interviennent dans les situations les plus graves où on utilise la famine comme arme de guerre",

a déclaré Erin Gore, PDG du WCK, dans un communiqué publié mardi. "C'est impardonnable".

WCK a déclaré que ses travailleurs venaient d'Australie, de Pologne, du Royaume-Uni et de Palestine. L'un d'entre eux avait la double nationalité américano-canadienne.

L'Australie a confirmé plus tôt le décès de Zomi Frankcom, qui travaillait pour WCK depuis 2019. Elle occupait dernièrement le poste de cadre supérieur pour les opérations en Asie à Bangkok, selon son profil LinkedIn.

Le ministère de la Santé de Gaza a également fait état de l'attaque.

"Aujourd'hui, @WCKitchen a perdu plusieurs de ses collègues et amis lors d'une attaque aérienne des FDI à Gaza", a écrit Andres sur X. "Je suis en deuil pour leurs familles et leurs amis et pour toute la famille de WCK. Ce sont des gens… des anges… Ils ont un visage… ils ont un nom."

Leurs corps ont été transportés à l'hôpital des Martyrs d'Al-Aqsa, situé à proximité.

"Tout le monde à l'hôpital est choqué et abasourdi, ils n'arrivent pas à croire que les forces israéliennes aient pris pour cible des internationaux",

a déclaré Hind Khoudary, de la chaîne Al Jazeera.

L'armée israélienne a déclaré qu'elle enquêtait "pour comprendre toutes les circonstances de l'incident" et qu'elle déployait "des efforts considérables pour permettre l'acheminement de l'aide humanitaire en toute sécurité".

M. Andres a appelé Israël à "cesser ce massacre aveugle … à cesser de restreindre l'aide humanitaire … et à cesser d'utiliser la nourriture comme une arme".

Que fait WCK à Gaza ?

Le WCK a participé à la distribution de quelque 200 tonnes d'aide alimentaire acheminées à Gaza par un couloir maritime au départ de Chypre en mars.

Une deuxième cargaison d'aide maritime, composée de trois navires transportant quelque 400 tonnes de nourriture, devrait arriver sous peu.

Les navires transportent des provisions pour préparer plus d'un million de repas, notamment du riz, des pâtes, de la farine et des légumes en conserve.

WCK a déclaré qu'elle interromprait immédiatement ses activités à Gaza. "Nous prendrons bientôt une décision sur l'avenir de notre mission", a déclaré l'organisation dans son communiqué.

Zomi Frankcom, travailleuse humanitaire australienne de la World Central Kitchen, fait partie des sept travailleurs de la WCK tués [World Central Kitchen via Reuters].

Où en est la famine à Gaza ?

Les Nations unies ont lancé des avertissements sévères sur le niveau de famine auquel sont confrontés les 2,4 millions d'habitants de la bande de Gaza.

Le mois dernier, un rapport soutenu par les Nations unies annonçait une famine imminente dans le nord du territoire et avertissait que la moitié de la population de Gaza souffrait de famine "insoutenable".

La Cour internationale de justice, qui enquête sur la guerre à Gaza et le génocide potentiel, a  ordonné à Israël de  "sécuriser l'aide humanitaire d'urgence" à Gaza sans délai, déclarant que "la famine est en train de s'installer".

Les réactions ?

Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, a demandé que les responsables de l'attentat  "répondent pleinement de leurs actes", tout en confirmant la mort de M. Frankcom.

"Cette nouvelle est tragique", a déclaré M. Albanese. "Nous voulons que tous les responsables répondent de leurs actes. C'est une tragédie qui n'aurait jamais dû se produire".

Les autorités américaines, où la chaîne WCK est basée, ont exprimé leur consternation.

"Nous avons le cœur brisé et sommes profondément troublés par la frappe qui… a tué des travailleurs humanitaires de @WCKitchen à Gaza",

a écrit Adrienne Watson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, sur la plateforme de réseaux sociaux X.

"Les travailleurs humanitaires doivent être protégés lorsqu'ils apportent une aide dont le besoin se fait cruellement sentir, et nous demandons instamment à Israël d'enquêter avec diligence sur les circonstances de cette attaque."

Qu'est-ce que WCK ?

Andres, un chef cuisinier hispano-américain, a créé l'ONG après qu'un tremblement de terre en Haïti a tué environ 220 000 personnes. WCK a d'abord fourni une aide alimentaire d'urgence aux survivants de la catastrophe et affirme avoir servi plus de 350 millions de repas dans des situations de crise à travers le monde.

"Lorsqu'une catastrophe survient, l'équipe de secours de WCK se mobilise dans l'urgence pour commencer à cuisiner et à servir des repas aux personnes dans le besoin", explique le groupe sur son site web.

Outre la bande de Gaza, l'organisation travaille dans des pays tels que l'Ukraine.

Lien vers l'article original :

 aljazeera.com

Traduction :  Spirit of Free Speech

Image en vedette : Les secouristes transportent les travailleurs du WCK à l'hôpital [Vidéo obtenue par Reuters].

La source originale de cet article est  aljazeera.com

Copyright ©  Al-Jazeera,  aljazeera.com, 2024

 mondialisation.ca

 Commenter