09/06/2024 reseauinternational.net  3 min #250130

De la création d'armes biologiques à la militarisation de l'Oms

par Essentiel News

Dans un entretien accordé à Essentiel News, l'expert Joseph Tritto met en garde contre certaines recherches dangereuses en laboratoire.

Rencontré à Genève le 1er juin lors de la conférence de presse donnée au sujet des projets pandémies de l'OMS, le Pr Joseph Tritto, médecin et expert en bio-ingénierie médicale dans le domaine des nanotechnologies, s'est exprimé sur les risques induits par les nouveaux produits de santé promus par l'Organisation mondiale de la Santé.

En tant que président de l'Académie mondiale des technologies biomédicales, une ONG de droit européen créée sous l'égide de l'UNESCO, le Pr Tritto accorde une importance particulière à l'immunité naturelle qu'il veille à préserver :

«L'être humain a développé un système immunitaire formidable grâce auquel, s'il fonctionne bien, il est capable d'affronter n'importe quel danger qui vient de la nature».

Virus artificiel très pathogène

Cependant, le Pr Joseph Tritto nous met en garde :

«Actuellement, le danger ne vient pas de la nature, mais de virus, de bactéries... qui sont produits avec la biologie synthétique dans les laboratoires. Ils sont produits comme des armes biologiques, qui ont des caractéristiques typiquement militaires. Ces virus artificiels sont créés notamment à partir de techniques de gains de fonction. C'est à dire des techniques de modification du génome d'un virus ou d'une bactérie d'origine, qui permet de créer un virus totalement artificiel n'existant pas dans la nature et qui peut être très pathogène pour l'être humain».

Une responsabilité éthique globale

Cette volonté de modifier et de contrôler l'ADN humain artificiellement est loin d'être anodine pour cet expert en technologies biomédicales. Cela soulève des questions de responsabilité éthique globale qui ne peuvent pas être abandonnées à l'OMS :

«Nous faisons face à une révolution industrielle importante qui implique l'industrie pharmaceutique et la politique de certains pays qui sont d'accord sur la manipulation du génome humain. Donc, nous sommes dans l'idée du transhumanisme sponsorisé par le Forum économique mondial et par une partie des grands pays du monde occidental. Cela va à l'encontre de la nature de l'être humain et de l'anthropocène.

C'est une intrusion dans l'intégrité du génome humain qui n'est permise par aucune loi, bien au contraire, c'est interdit par la délibération des Nations unies sur la protection de l'intégrité génomique».

Réformer l'OMS

Le Pr Tritto appelle à une délibération de l'Assemblée générale des Nations unies sur les sujets de la biologie synthétique, des nanotechnologies, etc. Car ces questions changent profondément la prise en charge de la santé humaine. Il rappelle que l'OMS est seulement l'une des 14 agences des Nations unies et espère qu'une commission pourra être créée afin de réformer l'Organisation Mondiale de la Santé et «nettoyer la corruption qui l'étouffe».

Avec le RSI (Règlement sanitaire international), l'OMS veut devenir un législateur, un régulateur de la santé mondiale de la population. C'est la militarisation de l'OMS face aux pays souverains. C'est un coup d'État mondial sur la santé.

crowdbunker.com

source :  Essentiel News

 reseauinternational.net

 Commenter

Se réfère à :

1 article