10/06/2024 europalestine.com  4 min #250196

Gaza : l'armée israélienne annonce la libération de quatre otages, dont un Russe

Gaza : a-t-on atteint les sommets de l'horreur ? Qui peut encore nier le génocide ?

Pour libérer 4 otages, Israël n'en a pas seulement tué 3 autres (ce dont il ne se vante pas), il a massacré 274 Palestiniens, dont 64 enfants et 57 femmes. dans le camp de Nuseirat samedi, selon le dernier bilan chiffré.

Le nombre de blessés a atteint 698, dont 153 enfants, 161 femmes et 54 personnes âgées, en plus des autres civils présents au marché de Nuseirat et ses environs et dans les maisons voisines.

Car les escadrons de la mort ont bombardé 89 maisons et bâtiments résidentiels lors du massacre de Nuseirat.

« Je veux vivre pour ma mère, je veux l'aider«, plaide un enfant palestinien gravement blessé auprès des médecins alors qu'il saigne à l'hôpital, s'accrochant désespérément à la vie pour soutenir sa mère pendant la guerre.

Et l'on apprend qu'il n'y a pas eu que des bombardements massifs sur le camp de Nuseirat, mais aussi des exécutions de sang froid et sans aucun objectif précis sauf celui de tuer autant de Palestiniens que possible

Mohammad Salhiya a été exécuté hier par les forces d'occupation israéliennes d'une balle dans la tête alors qu'il était assis sur une chaise à l'intérieur de sa maison, dans le camp de réfugiés de Nuseirat.

Les forces d'occupation israéliennes déguisées en travailleurs humanitaires ont abattu l'enseignante palestinienne Nahla Ayesha à la tête alors qu'elle marchait sur le marché du camp de réfugiés d'Al-Nuseirat.

L'armée d'occupation israélienne a utilisé deux voitures civiles pour commettre le massacre de Nuseirat Les soldats de l'occupation qui ont participé au massacre de Nuseirat se sont déguisés en personnes déplacées

Déguisées en travailleurs humanitaires, les forces israéliennes ont infiltré le camp à l'aide d'un camion humanitaire en provenance de la jetée flottante américaine au centre de la bande de Gaza.

Un récit poignant fourni par Euro-Med Human Rights Monitor concernant ce massacre israélien révèle que l'armée israélienne a utilisé une échelle pour infiltrer la maison du Dr Ahmed Al-Jamal.

Après avoir rencontré sa femme Fatima dans l'escalier, l'armée l'a immédiatement exécutée. Par la suite, les forces ont investi la maison et exécuté le journaliste Abdullah Al-Jamal, âgé de 36 ans, et son beau-père, le Dr Ahmed, âgé de 74 ans, en présence de leurs petits-enfants. De plus, les soldats ont tiré sur leur fille, Zainab, âgée de 27 ans, la blessant grièvement.

Mais ce n'est pas fini. Le massacre s'est poursuivi dimanche

Les forces d'occupation israéliennes font exploser des blocs résidentiels dans l'est de Deir Al-Balah, au centre de la bande de Gaza. Les avions et l'artillerie d'occupation israélienne bombardent intensivement diverses zones de la ville de Rafah, où l'armée israélienne fait exploser des blocs résidentiels entiers

Alors que plus de 24 heures après le massacre de samedi, les Palestiniens, à mains nues et sans aucun outil, continuent de déterrer les corps des décombres, victimes des bombardements incessants de l'occupation israélienne sur le camp de réfugiés d'Al-Nuseirat.

Les Palestiniens inspectent les restes de leurs maisons et de leurs biens après le massacre israélien de samedi

Comme on le sait le massacre de samedi a été perpétré deux jours après qu'Israël a bombardé une école de l'ONU dans le camp de réfugiés où des milliers de personnes déplacées s'étaient réfugiées. Bombardement qui avait fait une quarantaine de morts la semaine dernière

Sans compter les dizaines de blessés arrivés à l'hôpital des martyrs d'Al-Aqsa à Deir el-Balah, incapable de les prendre en charge comme il faut et dont beaucoup dont morts ensuite ou vont mourir faute de soins adaptés.

Au jour 247 du génocide israélien, l'occupation israélienne a commis 8 massacres contre des familles dans la bande de Gaza au cours des dernières 24 heures, faisant 283 morts et 814 blessés.

Le bilan palestinien des morts s'est élevé à 37 084 martyrs et 84 494 blessés depuis le 7 octobre dernier.

La résistance palestinienne s'est engagée dans de violents affrontements avec des soldats et des véhicules d'occupation pénétrant près de la mosquée Al Awda, dans le centre de Rafah.

« Le génocide historique perpétré ici en Palestine occupée confirme le principe d'extermination et de nettoyage ethnique clairement appliqué au grand jour contre notre peuple palestinien, et il confirme l'implication de l'administration américaine dans ce crime aux côtés d'un groupe de pays européens et d'autres pays. qui fournissent des armes à l'occupation, la soutiennent et l'encouragent à poursuivre le génocide. », a communiqué le gouvernement de la bande de Gaza dans un communiqué

CAPJPO-Europalestine

 europalestine.com

 Commenter