11/06/2024 europalestine.com  3 min #250273

Le Conseil de sécurité de l'Onu vote le cessez-le-feu à Gaza sur demande des Usa

Pendant que l'Onu vote un cessez le feu, Israel continue à massacrer à Gaza

Quarante Palestiniens ont été tués au cours de ces dernières 24 H.

Des avions d'occupation israéliens lancent une frappe aérienne sur la ville d'Al-Zawayda, dans le centre de la bande de Gaza.

Les victimes à l'hôpital des Martyrs Al Aqsa résultent des frappes israéliennes sur le centre de Gaza.

BOMBARDEMENTS ÉGALEMENT A RAFAH

L'occupant israélien a massacré une mère palestinienne et tous ses enfants.

Grave manque d'eau à Khan Younès

Les Palestiniens déplacés de la banlieue de Khan Younis sont confrontés à d'extrêmes difficultés d'accès à l'eau, exacerbées par le manque de services et d'infrastructures de base dans la région. Ce défi est aggravé par le blocus inhumain imposé par Israël et ses attaques contre toutes les stations de distribution d'eau de la bande de Gaza.

LA FAIM TOUJOURS LÀ

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a temporairement suspendu ses opérations depuis un quai du centre de Gaza après que deux des entrepôts du groupe humanitaire dans l'enclave ont été frappés, selon le directeur de l'agence.

« Je suis préoccupée par la sécurité de nos collaborateurs après les incidents d'hier », a déclaré dimanche Cindy McCain, directrice exécutive du PAM, dans une interview accordée à CBS.

LA SITUATION DÉSESPÉRÉE DES BLESSÉS

Alors que les attaques et les bombardements de l'occupation israélienne persistent, des milliers de Palestiniens blessés risquent la mort. Les hôpitaux dévastés de Gaza n'ont pas les ressources nécessaires pour fournir des soins adéquats, ce qui aggrave encore la situation.

De plus, l'occupation totale du terminal de Rafah par Israël empêche les Palestiniens de se déplacer pour recevoir les soins médicaux nécessaires, aggravant ainsi leurs souffrances.

« Les personnes sous respirateur mourront étouffées, celles qui attendent d'aller en salle d'opération mourront dans d'atroces souffrances. »

Au cours de son entretien avec Al-Jazeera, le Dr Thaer évoque les conséquences du blocus imposé par Israël à Gaza, en abordant spécifiquement les pénuries de carburant qui paralysent les hôpitaux de la bande de Gaza.

Pehr Lodhammar, un officier supérieur du Service de lutte anti-mines des Nations Unies (UNMAS), a souligné pour sa part, lors d'un point de presse à Genève, que la guerre israélienne contre Gaza a laissé 37 millions de tonnes de débris éparpillés dans cette zone densément peuplée. Même si le nombre exact de munitions non explosées à Gaza reste indéterminable, les conséquences sont nécessairement dramatiques.

CAPJPO-Europalestine

 europalestine.com

 Commenter

Se réfère à :

1 article

Référencé par :

1 article