07/07/2024 6 articles francais.rt.com  2 min #252094

Gaza : le Hamas a accepté des pourparlers sur les otages israéliens avant même un cessez-le-feu

© Mahmoud Zaki - XinHua

Sous couvert d'anonymat, un haut responsable du Hamas a indiqué que «le mouvement a renoncé à exiger qu'Israël s'engage d'abord à un cessez-le-feu permanent avant de signer l'accord et qu'il accepte d'entamer des pourparlers pour y parvenir tout au long de la première phase, d'une durée de six semaines», a rapporté l'agence Reuters le 6 juillet.

«La proposition pourrait conduire à un accord-cadre si Israël l'adoptait et mettrait fin à la guerre de neuf mois entre Israël et le Hamas à Gaza», a déclaré un responsable palestinien proche des efforts de paix cité par la même source.

Par ailleurs, la partie israélienne à la négociation affirme qu'il y a désormais «une réelle chance de parvenir à un accord», d'après des déclarations sous couvert d'anonymat rapportées par Reuters.

Ces propos interviennent dans la foulée de la reprise de négociations, par l'entremise du Qatar. Après le retour en Israël, le 5 juillet au soir, du chef des services de renseignement israéliens David Barnea de Doha où il s'est entretenu avec des responsables qataris, le bureau cabinet de Benjamin Netanyahou a annoncé qu'une «équipe partira la semaine prochaine pour poursuivre les négociations» au Qatar. «Il y a toujours des écarts entre les parties», souligne-t-il.

Le Hamas, selon des informations de l'AFP citant aussi l'un de ses dirigeants le 7 juillet, avait informé les médiateurs qu'il souhaitait voir se réaliser trois étapes : d'abord l'entrée dans Gaza de 400 camions d'aide par jour, puis le retrait de l'armée israélienne du « couloir de Philadelphie et du point de passage de Rafah », qui se trouvent entre le sud de Gaza et l'Égypte, puis « une phase finale » consistant notamment en un retrait complet du territoire palestinien.

La balle est dans le camp des Israéliens, estime le Hamas

Le haut responsable du Hamas a également estimé que «la balle est dans le camp des Israéliens, s'ils veulent parvenir à un accord, alors cela se produira très probablement», avant d'ajouter que les discussions pourraient prendre « de deux à trois semaines», « si tant est qu'Israël ne bloque pas les négociations comme précédemment,» a-t-il soutenu.

Des discussions auraient aussi débuté en Égypte, selon le média Al-Qahera, mais le haut responsable du Hamas cité par l'AFP a indiqué dimanche qu'il n'y avait «pas encore de date» fixée pour qu'une délégation du Hamas s'y rende.

Celui-ci a aussi évoqué la Turquie et ses «grands efforts»: « Une délégation de haut rang s'est rendue en Turquie pour des discussions la semaine dernière », lit-on de même source.

 francais.rt.com

 Commenter
Articles enfants plus récents en premier
09/07/2024 europalestine.com  2 min #252193

 Gaza : le Hamas a accepté des pourparlers sur les otages israéliens avant même un cessez-le-feu

Israël cible à nouveau les hôpitaux de la bande de Gaza

L'armée israélienne a lancé 3 bombardements autour de l'hôpital Shifa à Gaza.

L'Organisation mondiale de la santé rapporte que les hôpitaux Al-Ahli et Asdiqaa Al-Mareed à Gaza sont hors service.

Les hôpitaux Kamal Adwan et indonésien sont confrontés à de graves pénuries de carburant, de lits et de fournitures médicales, car ce dernier fonctionne au triple de sa capacité.

L'Église épiscopale de Jérusalem et du Moyen-Orient a condamné la fermeture de l'hôpital anglican arabe al-Ahli dans la ville de Gaza, citant les ordres de l'occupation israélienne d'évacuer les zones environnantes de la ville de Gaza en prévision d'une éventuelle invasion.

09/07/2024 europalestine.com #252192

 Gaza : le Hamas a accepté des pourparlers sur les otages israéliens avant même un cessez-le-feu

Nouvelle invasion de la ville de Gaza pour faire capoter les négociations sur un cessez-le-feu

Les avions israéliens bombardent les quartiers de Gaza, tandis que les chars israéliens avancent vers la ville, forçant des centaines de milliers de Palestiniens à fuir.

Des milliers de familles palestiniennes fuient la ville de Gaza au milieu des bombardements incessants de l'occupation israélienne.

L'artiller