Gaza: 100 Palestiniens blessés par l'armée israélienne

08-06-2018 6 articles aa.com.tr 2 min #142246

AA/Gaza (territoire palestinien)/Nour Abu Aisha

Cent Palestiniens ont été blessés, vendredi, par l'armée israélienne lors de la répression des manifestations pacifiques, près de la barrière de séparation entre la Bande de Gaza et Israël.

Le porte-parole du ministère palestinien de la Santé, Ashraf al-Qodra, a indiqué, dans un communiqué dont Anadolu a eu copie, que « cent Palestiniens ont été blessés dans la manifestation du vendredi ».

Il a précisé qu'ils sont atteints de différentes blessures et d'asphyxie par le gaz.

Al-Qodra n'a pas évoqué d'autres détails sur la nature de ces blessures, ni sur le nombre de Palestiniens blessés par balles.

Plus tôt dans la journée, l'armée israélienne avait attaqué des ambulances en tirant des grenades lacrymogènes, dans le camp du Retour, établi à la frontière Est de la ville de Khan Younes, dans le sud de la Bande de Gaza.

Des milliers de Palestiniens ont afflué, vendredi, vers les camps du Retour pour participer au 11ème vendredi des marches de Retour, et pour commémorer le 51ème anniversaire de la Naksa (guerre de juin1967).

Les forces de l'armée israélienne avaient brûlé plusieurs tentes dans le camp du Retour (Est de la ville de Rafah).

Des témoins oculaires ont indiqué à Anadolu que « les avions israéliens ont jeté des flammes sur les tentes du camp du Retour, dans l'Est de Rafah ».

aa.com.tr

 Commenter

modules attachés ordre chronologique
08-06-2018 europalestine.com #142257

Quatre Palestiniens dont un enfant assassinés à Gaza

Les assassins ont à nouveau frappé. L'armée israélienne a tué ce vendredi quatre palestiniens, dont un enfant de 14 ans, et en a blessé 600 autres,rapporte Ziad Medoukh.

"Ces palestiniens manifestaient pacifiquement près des 'zones tampon' imposées par les forces d'occupation israélienne sur les frontières de la bande de Gaza."

"Plus de 40.000 palestiniens de Gaza se

Palestine 09-06-2018 europalestine.com 2 min #142264

Un photographe de l'Afp blessé par balle à Gaza

Parmi les nombreux blessés par les tirs israéliens de vendredi contre Gaza, figure un journaliste photographe de l'AFP (Agence France Presse), touché sous le genou alors qu'il se trouvait à 200 mètres environ des snipers embusqués de l'autre côté de la prison à ciel ouvert.

(le terme de « frontière » n'étant pas approprié pour décrire la réalité des lieux, il est scandaleux qu'il continue d'être employé, comme si les murailles, clôtures et réseaux de barbelés séparaient deux Etats chacun doté de souveraineté !).

09-06-2018 europalestine.com #142265

Gaza : massacre à la grenade lacrymogène (photos)

Israël assure hypocritement qu'il utilise au maximum des moyens "non létaux" pour réprimer le peuple palestinien. A preuve, cette grenade lacrymogène, tirée en tir tendu en plein visage d'un homme palestinien se trouvant à distance, vendredi à Gaza. Photos ci-dessous.

09-06-2018 ism-france.org 2 min #142276

En Direct de Gaza : 4 morts et 600 blessés dans la bande de Gaza -bilan provisoire- ce vendredi 8 juin 2018 : Gaza se révolte pour Jérusalem !

Par Ziad Medoukh/ISM-France

Ce vendredi 8 juin, l'armée israélienne a tué 4 Palestiniens, Haitham Aljamal, Ziad Albarreem, Emad Nabeel Abu Drabi, et Yousef Alfasih, dans la bande de Gaza. Des Palestiniens qui manifestaient pacifiquement près des zones tampons imposées par les forces de l'occupation israélienne sur les frontières de la bande de Gaza.

Silence, on tue en toute impunité à Gaza !

Palestine 09-06-2018 ism-france.org 3 min #142277

Bulletins Cirepal : Prier à Al-Aqsa / Les colonies aux abords de Gaza en flammes

Par Centre d'information sur la Résistance en Palestine

08.06.2018 - Prier dans la mosquée al-Aqsa, pendant le mois béni de Ramadan, est devenu un acte militant. Dans l'entité sioniste, la judaïsation de la ville d'al-Quds et de la mosquée al-Aqsa signifie que les Palestiniens n'ont pas le droit de prier dans leur mosquée. Malgré la propagande sioniste affirmant la liberté de culte, les Palestiniens se faufilent, escaladent les murs de l'annexion, parcourent des kilomètres pour pouvoir accéder à leur mosquée.