Brésil : un juge annule l'ordre de libération de l'ex-président Lula

08-07-2018 5 articles francais.rt.com 4 min #143412

© Ricardo Moraes Source: Reuters

Un juge de la cour d'appel du Brésil a annulé ce 8 juillet un ordre de libération de l'ex-président Lula da Silva, qui avait été pris plus tôt par un autre magistrat de la même cour. Condamné pour corruption, il n'a cessé de clamer son innocence.

Un juge d'une cour d'appel brésilienne - le tribunal régional fédéral de la quatrième région (TRF4) de Porto Alegre - a annulé ce 8 juillet un ordre de libération de l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, décrété quelques heures plus tôt par un autre magistrat de la même cour.

La police fédérale doit s'abstenir «de pratiquer quelconque acte qui modifie la décision collégiale» de condamner Lula da Silva à 12 ans et un mois de prison pour corruption, a ainsi affirmé le juge Joao Pedro Gebran Neto, décidant que l'ex-président devrait rester dans sa prison de Curitiba (sud).

 RTenfrancais08/04/2018 10:13:22  10  11  94443/67
#Brésil : l'ex-président #Lula emprisonné pour #corruption

La décision initiale de la cour d'appel précisait que la libération de l'ex-président,  incarcéré depuis début avril pour corruption, devait avoir lieu «selon le régime d'urgence en la date d'aujourd'hui, en présentant cet ordre à une autorité policière présente au siège de la Police fédérale de Curitiba».

Lire aussi

Entretien exclusif avec Lula : «Les Etats-Unis ne veulent pas d'une Amérique latine forte» (VIDEO)

La justice brésilienne reproche à Lula d'avoir reçu un luxueux appartement en bord de mer de la part d'une entreprise de construction en échange de faveurs dans l'obtention de marchés publics, ce qu'il a toujours catégoriquement nié, invoquant l'absence de preuves et dénonçant un complot visant à l'empêcher de briguer un troisième mandat.

«Je veux juste que la Cour suprême rende justice. Je ne veux aucun bénéfice personnel et qu'elle indique quel crime j'ai commis», avait déclaré Lula le 2 avril à Rio de Janeiro.

Ancien ouvrier, Luiz Inacio Lula da Silva, 72 ans, a présidé le Brésil de 2003 à 2011.

 Lire aussi : Equateur : mandat d'arrêt contre l'ancien président Rafael Correa

 francais.rt.com

 Ajouter un commentaire

modules attachés ordre chronologique
Latina 09-07-2018 bastamag.net 5 min #143439

Affaire de la non-libération de Lula : quand des magistrats ne respectent même plus la loi

Un juge de la Cour d'appel de Porto Alegre, Rogério Favreto, a ordonné, le 8 juillet, la libération de l'ancien président brésilien Lula, incarcéré à Curitiba. L'ancien président brésilien et cofondateur du Parti des travailleurs (PT) a été condamné à une peine de 12 ans de prison pour corruption début avril. Cette décision de le libérer provisoirement fait suite à une demande d'habeas corpus le droit fondamental à ne pas être privé de sa liberté sans preuves déposée par trois députés du PT, le parti de l'ancien président.

Justice 09-07-2018 investigaction.net 3 min #143444

La Fondation internationale des droits de l'Homme accorde à Lula le statut de prisonnier politique

09 Juil 2018

Article de :  Redaction de Notre Amerique

La Fondation Internationale des droits de l'Homme [*] - « Fundación Internacional de Derechos Humanos », basée en Espagne et présente en 15 pays, a accordé à Lula le statut de prisonnier politique, après que l'ordre de libération de ce dimanche du juge fédéral Rogério Favreto soit illégalement violée par la police fédérale.

Latina 12-07-2018 mondialisation.ca 4 min #143543

Brésil : Ouverture d'une enquête sur les juges impliqués dans le conflit pour la libération de Lula

Le Conseil National de Justice (CNJ) de Brésil a annoncé l'ouverture d'une enquête contre les 3 juges qui, ce dimanche 8 juillet, ont été impliqués dans le conflit judiciaire pour la libération de l'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva.

Selon le CNJ, il y a eu 8 plaintes contre le juge du Tribunal Régional Fédéral 4 (TRF-4) Rogério Favreto et 2 contre le juge Sergio Moro.

Latina 13-07-2018 investigaction.net 4 min #143587

« lula a raison de dire qu'il ne croit pas au pouvoir judiciaire »

"Lula a raison de dire qu'il ne croit pas au pouvoir judiciaire"

12 Juil 2018

Article de :  Fernando Brito

Lula était prophétique - ou logique, comme vous voulez - en déclarant cette semaine qu'il n'avait aucune raison de croire en la justice.

Le pays a été témoin aujourd'hui d'une véritable opération de guerre pour empêcher que l'ex-président ne soit libéré, même pendant quelques heures.

 Se réfère à :