Un peuple à vendre pour cinquante milliards de dollars

27-06-2019 22 articles reseauinternational.net 8 min #158363

Le scandale du siècle : donne-moi le Jourdain en échange d'un Coca Cola

Par Naram Sargon

Comme pour tout en Amérique, il y a un prix pour les humains. En Amérique, ils convertissent tout en factures et en billets de banque. Même la douleur et la souffrance ont un prix monnayé dans les cabinets d'avocats et auprès des tribunaux. Le bonheur également a un prix, selon le genre, tel le petit hamburger ou le Big-burger. Dieu lui-même s'achète et se vend sur facture en Amérique. Le Thanksgiving est une facture que l'on doit payer au Seigneur parce qu'il avait nourri les premiers missionnaires qui, perdus, faillirent périr si Dieu ne leur avait envoyé quelques peaux rouges qui les sauvèrent en leur donnant du maïs. Pour exprimer leur gratitude à Dieu, les Américains massacrèrent tous les indiens, les offrirent comme sacrifices, prièrent, puis inscrivirent le nom de Dieu sur le dollar... C'est pourquoi l'esprit américain est conçu et programmé sur le fait que l'existence est monnayable. Même l'expression (In God We Trust) inscrite sur le dollar est considérée comme un marché conclu entre eux et Dieu ; ils mettent son nom sur leur billet et il leur offre fortune et soutien.

C'est de là que vient leur projet du dit accord du siècle, qui est une transcription de l'esprit américain et son évolution du stade du heurt et du massacre des Indiens au stade de la déportation des peuples africains pour combler le vide causé par le génocide du peuple autochtone de l'Amérique... Bien que le cow-boy américain ait pu asservir les Indiens indigènes au lieu d'amener des Noirs comme esclaves, il a préféré éradiquer les Indiens et les tribus qu'il envahissait, parce que l'asservissement des indigènes n'aurait pu être un processus facile. Pour tout peuple, l'appartenance à la terre rend le processus de son esclavage sur ses propres territoires inapproprié, inutile et très difficile, en particulier dans la perspective d'une éventuelle liberté qui aurait signifié que les petits-enfants pourraient recouvrer la mémoire et revendiquer la terre une fois libres. Il était préférable de les éliminer et de les exterminer plutôt que de les asservir. Il fallait procéder à la séparation de l'Homme de la terre de façon radicale, alors que seule la mort aurait pu l'en séparer, même si la terre devait être dépeuplée pour devenir une terre sans peuple et les immigrants blancs un peuple sans terre (tout comme les Juifs dans les définitions de la Déclaration de Balfour). Toutefois, cela a créé un problème : les vastes territoires qui ont été vidés de leurs habitants avaient besoin d'un autre peuple pour y travailler et initier le processus de production. Des dizaines de millions de noirs ont été expédiés d'Afrique et installés de force dans les exploitations américaines. Et c'était une solution avisée. Ces esclaves, malgré leurs révoltes, ne voulaient pas de terres et le plus qu'ils pouvaient revendiquer était leur liberté, et même s'ils s'affranchissaient un jour, ils n'appartenaient à aucune terre dans laquelle ils n'avaient pas de racines, après qu'ils aient été déracinés de leur Afrique natale et implantés sur une terre à laquelle ils n'appartenaient et où ils n'avaient ni patrimoine ni tombes royales. Pour eux, cette terre n'avait aucune signification sinon qu'ils ne la possédaient pas mais y travaillaient, pour vivre, au profit de ses propriétaires, les maîtres blancs. Les esclaves, leurs enfants et leurs petits-enfants n'avaient pas la mentalité du propriétaire, tant qu'ils savaient qu'ils venaient d'autres contrées. Et c'est l'essence de l'accord du siècle : dénuer le peuple de son appartenance à la terre et dépouiller la terre de son peuple, mais par la vente des Palestiniens, devenus une marchandise sur le marché ou un peuple pillé à vendre au prix de cinquante milliards de dollars.

Croyez-moi, malgré tout ce qu'on dit sur l'accord du siècle, jamais, dans toute l'Histoire, je n'ai trouvé d'accord plus impudent. Et, dans toute l'Histoire véridique ou falsifiée, je n'ai trouvé d'accord plus esclavagiste et plus asservisseur. La véritable expression qui illustre cet accord est que c'est la plus grande vente d'êtres humains sur le marché de l'esclavage... Ce que l'Amérique fait est la reproduction des scènes célèbres de la fameuse série Racines (Roots) (1) de la vente des êtres humains... Au cours de ces opérations, les Américains transportaient des gens par bateau de l'Afrique vers l'Amérique. Ils les arrachaient à leur terre et les déracinaient et, tel le bétail, ils les exposaient sur le marché. L'accord du siècle n'est que le chargement d'êtres humains, leur déplacement hors de leur terre et leur déracinement. Et le coût de l'opération n'est que de cinquante milliards de dollars. Le déplacement se fait aujourd'hui par un petit atelier insignifiant... C'est l'amélioration des conditions de vie des esclaves pour cinquante milliards de dollars. Et de peuple propriétaire de la Palestine, les Palestiniens deviennent un peuple valant cinquante milliards de dollars. C'est le prix le plus bas jamais négocié sur le marché des esclaves depuis qu'il existe, et le prix le plus dérisoire pour un homme qui ne vaut plus que quelques dollars. Selon les critères américains, les victimes de l'avion de Lockerbie ont été évaluées à plus de 3 milliards de dollars, payés par le leader Kaddafi que les capitales arabes ont abandonné pour qu'il affronte seul l'affaire Lockerbie. Selon le prix de l'accord du siècle, cela signifie que tout le peuple palestinien et toute la Palestine ne valent que 16 avions de Lockerbie avec près de 4 500 passagers à bord... Et toute la géographie de la Palestine et tout Jérusalem ne valent pas 16 avions de ligne.

Ce qu'a dit Amal Donqol (2) est exactement l'équivalent intrinsèque du concept de l'accord du siècle :

Ne te réconcilie pas

Même s'ils te couvrent d'or...

Pourrais-tu voir si je te crevais les yeux

Et si j'y implantais deux perles ?

Pourrais-tu voir ?

Ces choses ne s'achètent pas

C'est le scandale du siècle et le prix le plus réduit de l'histoire. Les Juifs, aujourd'hui les gens les plus riches de la planète, ne voient pas que tout l'argent du monde ne vaut pas une terre et une patrie. Ils cherchent chaque olivier et chaque citronnier en Palestine pour l'acheter. Et comme ils l'ont dit à Sadate : Donne-nous le Nil et prend une Coca-Cola en échange, ils disent aujourd'hui au Palestinien :

Donne-nous tes yeux et prend deux perles.

Laisse l'olivier et le citronnier et prend une auto

Donne-nous l'eau et prend le verre vide

Donne-nous le Jourdain et prend une bouteille de Coca-Cola.

Donne-nous tous les oliviers de Palestine et prend une canette de Pepsi Cola.

Cet accord est le corollaire de la pire décision dans laquelle les Palestiniens ont été embourbés ; c'est la décision palestinienne indépendante qui a donné naissance à Oslo, parce que l'octroi de l'indépendance à la décision palestinienne a libéré les dirigeants arabes de toute responsabilité envers la Palestine sous prétexte que la Palestine dispose d'une décision indépendante... La décision palestinienne est la paix que Mahmoud Abbas protège dans la prunelle de ses yeux, tandis qu'une autre partie du leadership palestinien a décidé d'islamiser la cause et de confier à Erdogan et au Qatar le soin de s'en occuper. Alors que la Palestine n'est ni une cause islamique ni une cause arabe. C'est une cause humanitaire, telle la liberté, l'esclavage et l'existence humaine.

De ce fait, il est honteux que la bouteille de Pepsi Cola puisse vaincre les oliveraies, et que le Jourdain s'incline devant le rugissement et l'effervescence de la bouteille de Coca. C'est une honte qu'un seul avion de Lockerbie vaille le tiers de la Palestine.

Au deal du Coca-Cola, il n'y a qu'une réponse pour rendre son estime au peuple palestinien. C'est le soulèvement de l'olivier qui abattra Oslo et, avec elle, la décision palestinienne indépendante et renverra Kushner et les Arabes aux frontières de 1936, lorsque la Palestine appartenait à tous, lorsque sa liberté était la responsabilité de tous, Arabes et non Arabes, musulmans et non musulmans... Parce que la Palestine est la cause de tous les temps, la confrontation de tous les temps... Une bataille entre la disparition et la survie.

Article en arabe :

 facebook.com

traduit par Rania Tahar

------- (1) Racines est une mini-série américaine, adaptée du roman « Roots » d'Alex Haley

(2) Poète égyptien (1940-1983), auteur du célèbre poème « Ne te réconcilie pas » (لا تصالح) adressé à Sadate pour ne pas signer les accords de Camp David

 reseauinternational.net

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
22-07-2019 lesakerfrancophone.fr 13 min #159487

Mieux comprendre le Moyen Orient et l'Accord du Siècle de Trump

Par Alastair Crooke - Le 8 juillet 2019 - Source  Strategic Culture

écrit], Manama] [où a eu lieu la présentation de Kushner sur les aspects économiques de 'l'Accord du Siècle'] nous dit sur l'approche de Kushner à l'égard de la région entourant Israël et la Palestine, pourrait être très inquiétant pour le bien-être américain et mondial dans les 18 prochains mois... » :

22-07-2019 ism-france.org 11 min #159482

« Accord du siècle » : la dernière partie du piège Oslo fait pour les élites politiques palestiniennes

Par Joseph Massad
16 juillet 2019 - L'« accord du siècle » du Président des États-Unis Donald Trump nous dit que seuls les hommes d'affaires et les policiers palestiniens peuvent libérer la Palestine et les Palestiniens de leur tragédie actuelle. Comment une lutte palestinienne vieille d'un siècle pour se libérer du colonialisme sioniste s'est-elle transformée en une lutte visant à renforcer le pouvoir des hommes d'affaires palestiniens et de la police palestinienne qui les protège et qui protège également l'occupation israélienne ?

16-07-2019 voltairenet.org 10 min #159219

Comment Donald Trump aborde-t-il la question israélo-palestinienne ?

Le président Trump ne fait rien comme ses prédécesseurs (sauf son modèle, Andrew Jackson). Il déconcerte donc ses partenaires. Le « Deal du siècle » qu'il a imaginé pour la Palestine a suscité la colère du président Abbas qui l'a interprété au regard des propositions états-uniennes précédentes. Ne s'est-il pas trompé ?

Le président Donald Trump a décoré le Bureau ovale avec un portrait de son prédécesseur Andrew Jackson.

13-07-2019 strategic-culture.org 8 min #159109

'Hysterical and Stupid': Kushner Reveals His Attitude Towards the Palestinians

Wayne Madsen

Jared Kushner, Donald Trump's son-in-law and the person Trump appointed to broker a Middle East peace agreement recently called Palestinians "hysterical and stupid." That is particularly galling language coming from a notorious New Jersey, New York, and Maryland slumlord and the son of a federally convicted criminal. Kushner's father and real estate mogul, Charles Kushner, spent fourteen months in prison after being convicted of tax fraud and witness tampering, among other crimes.

09-07-2019 europalestine.com 2 min #158900

Tunisie : Manifestation pour la Palestine et contre le « deal du siècle »

L'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a organisé ce lundi matin une manifestation à Tunis pour condamner le soi-disant « deal siècle » proposé par Trump.

Des milliers de Tunisiens avaient déjà manifesté en mars sur l'avenue Habib Bourguiba, en scandant des slogans contre la "normalisation" des relations avec Israel, et sur

06-07-2019 chroniquepalestine.com 9 min #158778

Le plan de paix de Trump a été conçu pour échouer, exactement comme ses prédécesseurs

26 juin 2019 - Des Palestiniens manifestent à Ramallah en Cisjordanie occupée, contre la tenue de la réunion de Bahreïn sur le «Deal of the Century» - Photo: Ahmad Al-Bazz/Activestills

Jonathan Cook - Le prétendu « accord du siècle « de Donald Trump, offrant aux Palestiniens des gratifications économiques en échange de leur soumission politique, est la phase finale des négociations de paix occidentales, dont le but réel n'était pas de réussir mais d'échouer.

03-07-2019 ism-france.org 13 min #158673

'Deal du siècle' : Protéger la minorité juive d'Israël

Par Joseph Massad
26.06.2019 - L'atelier de cette semaine à Bahreïn est la dernière tentative pour faire en sorte qu'Israël reste un État juif - et pour refuser les droits du peuple dont il a volé la terre.
_____

Depuis sa création, le projet sioniste de colonisation de la Palestine a été déterminé et sans compromis, tout en faisant preuve d'innovations et d'acrobaties idéologiques pour maquiller le vol du pays.

02-07-2019 mondialisation.ca 20 min #158613

Genève, 28 juin 2019: Contre Sommet Economique de Manama au Palais des Nations

Texte d'une intervention de l'auteur prononcée au «Contre Sommet Economique de Manama» au Palais des Nations à Genève le 28 juin 2019, organisé par un collectif de démocrates arabes (Palestiniens, Libanais, Syriens, etc...) pour protester contre l'«Atelier de Manama», un forum dont l'objectif sous jacent est le bradage de la Palestine sous un flot de promesses fallacieuses de pétro-dollars, à l'exemple de deux célèbres précédents: Les accords israélo-palestiniens d'Oslo (1993) et de l'accord international sur le nucléaire iranien (2015).

02-07-2019 reseauinternational.net 8 min #158588

L'Accord du Siècle révèle l'imposture du processus de paix israélo-palestinien

Par Jonathan Cook

L'atelier 'De la paix à la prospérité', qui s'est tenu les 25 et 26 juin à Manama, n'est que la dernière d'une longue série de propositions impossibles.

Le soi-disant « Accord du siècle » de Donald Trump, qui offre aux Palestiniens des pots-de-vin économiques en échange d'une soumission politique, est le but ultime du processus de paix de l'Occident, dont l'objectif réel est l'échec et non le succès.

01-07-2019 tlaxcala-int.org 11 min #158553

La paix des marchands de sommeil

 Ismail Khalidi إسماعيل خالدي

Trump et Kushner ont élaboré un plan de « paix » pour la Palestinine avec la même ignominie qu'ils ont manifestée pour leurs sordides affaires d'immobilier.

Nous, Palestiniens, pensions avoir été maltraités pendant 25 ans, depuis la signature des Accords d'Oslo sous le règne des technocrates et des experts de la sécurité américains et israéliens.

01-07-2019 mondialisation.ca 14 min #158527

La conférence de Bahreïn sur la Palestine: Un coup d'épée dans l'eau

«On n'achète pas l'indépendance d'un peuple, on n'achète pas la dignité d'un peuple, 50 milliards pourquoi faire, pour fermer sa gueule et accepter d'être dépouillé de ses droits, c'est ignoble» Dominique de Villepin, Interview sur BFM/TV 25.06.2019

Après plus d'un siècle d'avanies depuis la triste déclaration de Balfour où sa majesté décide d'offrir un home aux juifs du monde entier et ceci pour récompense notamment au chimiste juif anglais inventeur de l'acétone arme de destruction massive pendant la Première Guerre mondiale.

30-06-2019 europalestine.com 2 min #158513

« La Palestine n'est pas à vendre » ! (Vidéo)

Partout en Palestine, mais aussi en Jordanie, ou au Maroc, des centaines de milliers de personnes ont manifesté avec le slogan "La Palestine n'est pas à vendre" pour répondre au discussions obscènes qui se sont déroulées à Bahrein sous l'égide des USA, et avec la présence remarquée de nombre de régimes du Golfe. Ci-dessous la petite vidéo tournée par Gaza la Vie pour montrer la détermination des Palestiniens.

30-06-2019 ism-france.org 2 min #158508

Le Hamas déjouera tout projet visant les droits et les constantes palestiniens

Par Hamas
29.06.2019 - Mousa Abu Marzouq, membre du Bureau politique du Hamas, a dit que le mouvement contrecarrerait tout plan menaçant les droits et constantes palestiniens.

S'adressant au peuple palestinien et au monde entier, Abou Marzouq a souligné que la Palestine n'était pas un « bien immobilier à vendre ou à acheter et que les droits du peuple palestinien

30-06-2019 reseauinternational.net 6 min #158498

A Manama, tout l'argent du monde n'a pas suffi à acheter les Palestiniens

Par Soraya Hélou

50 milliards de dollars et toutes les pressions américaines n'ont pas suffi pour faire de la Conférence de Manama «pour la prospérité et le développement de la région et des territoires palestiniens» une réussite. Pourtant, depuis des mois, l'administration américaine, et en particulier le gendre et conseiller spécial du président Trump Jared Kushner, préparent ce plan et en parlent dans les médias comme d'une véritable planche de salut pour les Palestiniens.

30-06-2019 voltairenet.org #158495

L'Autorité palestinienne relâche un participant à l'atelier de Manama

Les services de renseignement de l'Autorité palestinienne ont tenté d'arrêter les hommes d'affaires ayant participé à l'atelier organisé par les États-Unis au Bahreïn pour présenter la partie économique du « Deal du siècle ». Une liste d'une dizaine de noms circule sur Internet.

Seul Ashraf Jabari a pris la parole durant l'atelier. Il est aujourd'hui en voyage à l'étranger.

29-06-2019 lesakerfrancophone.fr 16 min #158477

Discours de Hassan Nasrallah ...

L'Axe de la Résistance est plus puissant que jamais, l'Accord du Siècle est voué à l'échec

Par Sayed Hasan - Le 19 juin 2019 - Source  Le cri des peuples

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le vendredi 31 mai 2019, à l'occasion de la Journée Internationale d'Al-Quds (Jérusalem).

28-06-2019 voltairenet.org 2 min #158396

Un ministre bahreïni accorde une interview à une Tv israélienne

L'atelier de travail organisé par les États-Unis au Bahreïn pour présenter le volet économique du « Deal du siècle » ne semble pas avoir débouché sur des participations concrètes. L'opinion publique arabe reste sur la position de boycott de l'Autorité palestinienne et les dirigeants arabes n'osent pas s'affranchir de leurs peuples.

La réunion n'avait rien des conférences diplomatiques.

28-06-2019 mondialisation.ca 4 min #158380

L'initiative de «paix» de Trump à Bahreïn est vouée à l'échec

Montréal, le 25 juin 2019 Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) rejettent l'initiative, vouée à l'échec, du gouvernement américain pour la paix au Moyen-Orient, connue sous le nom de « l'accord du siècle ». Ce matin, l'administration Trump a présenté son plan économique de 50 milliards de dollars pour Israël et la Palestine lors d'une conférence internationale à Manama, Bahreïn.

27-06-2019 aa.com.tr 4 min #158369

Le Sommet de Manama promet des investissements aux Palestiniens et ignore leurs droits

Al Manamah

AA/Manama

Les participants à "l'Atelier sur la paix et la prospérité" (Sommet de Manama) ont appelé, mercredi, à renforcer le développement et l'investissement au profit du peuple palestinien.

C'est ce qui ressort du communiqué final du Sommet économique, qui a duré deux jours dans la capitale du Bahreïn, et visait à faire la mise au point du volet économique du plan américain pour la paix au Moyen-Orient.

 Se réfère à : 1 article