L'Iran s'apprête à enrichir l'uranium au-delà de la limite autorisée par l'accord sur le nucléaire

07-07-2019 francais.rt.com 4 min #158820

L'Iran a confirmé ce 7 juillet qu'il allait commencer dans la journée à enrichir de l'uranium à un niveau prohibé par l'accord sur son programme nucléaire conclu en 2015. Téhéran menace de s'affranchir d'autres obligations «dans 60 jours».

Mise à jour automatique

  • dimanche 7 juillet
    09h32 CET

    L'Iran menace également de s'affranchir d'autres obligations «dans 60 jours», à moins qu'une «solution» soit trouvée avec ses partenaires au sein de l'accord sur le nucléaire iranien pour répondre à ses demandes.

  • 09h31 CET

    «Sur ordre reçu du président [Hassan Rohani], la deuxième phase [du plan de réduction des engagements de l'Iran] a commencé aujourd'hui», a déclaré le matin du 7 juillet à la presse Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).

    «Dans quelques heures», le temps de régler quelques détails techniques, l'Iran reprendra «l'enrichissement [de l'uranium] au-dessus de 3,67%», a ajouté Behrouz Kamalvandi, sans donner de chiffre précis quand au nouveau taux retenu par Téhéran pour ses activités d'enrichissement.

  • 09h00 CET

    Le 6 juillet, lors d' un entretien téléphonique de plus d'une heure, le président français Emmanuel Macron a fait part à son homologue iranien Hassan Rohani de sa «forte préoccupation face au risque d'affaiblissement de l'accord [nucléaire iranien et des] conséquences qui s'en suivraient nécessairement», selon la présidence française.

    En même temps, Emmanuel Macron a dit vouloir «explorer d'ici au 15 juillet les conditions d'une reprise du dialogue avec toutes les parties».

    Dépassement de la limite d'#uranium : Emmanuel #Macron manie la carotte et le bâton avec l'#Iran

Découvrir plus

Le président iranien Hassan Rohani a annoncé le 3 juillet que Téhéran allait enrichir l'uranium 235 à un niveau de pureté supérieur à 3,67%, la limite imposée par l'accord sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en juillet 2015.

C'est un des éléments de la riposte iranienne à la décision annoncée en mai 2018 par le président américain Donald Trump de sortir unilatéralement les Etats-Unis de ce pacte et de rétablir les sanctions américaines contre l'Iran qui avaient été levées en vertu de l'accord.

 Lire aussi : Dépassement de limite d'uranium : la Russie appelle l'Iran à «ne pas céder à l'émotion»

 francais.rt.com

 Proposer une solution