Washington déclare les Gardiens de la Révolution iraniens organisation «terroriste» (En Continu)

08-04-2019 11 articles francais.rt.com 7 min #154486

© Morteza Nikoubazl/File Photo Source: Reuters

Les Etats-Unis ont officiellement placé les Gardiens de la Révolution, unité gouvernementale iranienne, sur sa liste des organisations «terroristes» étrangères. Téhéran a répliqué en classant de même les forces armées américaines au Moyen-Orient.

Mise à jour automatique

  • lundi 8 avril
  • 18h42 CET
  • L'Iran a déclaré les Etats-Unis comme «Etat parrain du terrorisme», selon l'AFP.
  • 18h04 CET
  • Cité par Reuters, le ministère des Affaires étrangères du Bahreïn a salué la décision américaine de déclarer les Gardes de la Révolution comme organisation terroriste.
  • 18h01 CET
  • En réponse, le Conseil suprême de sécurité nationale iranien a désigné à son tour les forces militaires américaines comme organisation terroriste, d'après la télévision publique iranienne.
  • 17h38 CET
  • La télévision publique iranienne a déclaré ce 8 avril que la décision de Washington de placer les Gardiens de la Révolution sur sa liste d'organisations terroristes était illégale, du point de vue du droit international.
  • «Aucun autre pays n'a le droit de désigner comme terroristes les forces armées d'un autre pays [...] L'influence de l'Iran au Moyen-Orient et ses succès militaires contre l'Etat islamique sont les [véritables] raisons derrière cette déclaration», a ajouté le média, cité par Reuters.
  • 17h27 CET
  • Dans une lettre, Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, a exhorté le président iranien Hassan Rohani à classer les forces américaines au Moyen-Orient, en Asie centrale et dans la Corne d'Afrique sur la liste des groupes considérés comme «terroristes» par l'Iran.
  • 17h21 CET
  • Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a salué la décision des Etats-Unis de placer les Gardiens de la Révolution iraniens sur leur liste des organisations «terroristes» étrangères.
  • «Merci mon cher ami le président des Etats-Unis Donald Trump, d'avoir décidé de placer les Gardiens de la Révolution iraniens sur la liste des organisations terroristes. Merci d'avoir répondu positivement à une autre de mes demandes, qui sert les intérêts de notre pays et des pays de la région», a-t-il tweeté.
  • תודה לך ידידי היקר, נשיא ארה״ב דונלד טראמפ, על כך שהחלטת להכריז על משמרות המהפכה של איראן כעל ארגון טרור. תודה על שנענית לעוד בקשה חשובה שלי, שמשרתת את האינטרס של מדינותינו ושל מדינות האזור. נמשיך לפעול יחד בכל דרך נגד המשטר האיראני שמאיים על מדינת ישראל, על ארה״ב ועל שלום העולם.
  • 17h05 CET
  • Ce même jour, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a appelé toutes les «entreprises et banques à travers le monde» à couper tout lien financier avec les Gardiens de la Révolution iraniens. L'Iran n'est plus seulement considéré comme un «soutien du terrorisme», mais «il est lui-même impliqué dans des actes de terrorisme», a-t-il déclaré après cette annonce concernant l'armée idéologique de la République islamique d'Iran.

Découvrir plus

Le président des Etats-Unis Donald Trump a fait savoir ce 8 avril que Washington avait officiellement placé les Gardiens de la Révolution iraniens sur sa liste des organisations «terroristes». Le chef d'Etat a ajouté que c'était la «première fois» qu'une organisation «faisant partie d'un gouvernement étranger» était ainsi désignée, et que cette mesure permettrait d'accentuer la «pression» contre l'Iran.

L'Iran menace d'écraser les USA s'ils qualifient les Gardiens de la révolution de terroristes

Cette mesure «sans précédent», «est une reconnaissance du fait que l'Iran n'est pas seulement un Etat soutenant le terrorisme, mais que les Gardiens participent activement, financent, et promeuvent le terrorisme», selon un communiqué du président américain.

La force Qods, unité d'élite des Gardiens de la Révolution, est également concernée par cette désignation, selon le président américain. Cette force est une branche extérieure qui soutient les forces alliées de l'Iran au Moyen-Orient, comme les troupes du président syrien Bachar al-Assad ou le Hezbollah au Liban.

Si vous faites affaire avec les Gardiens de la révolution, vous financez le terrorisme

«[Cette décision] augmentera significativement l'échelle et la portée de notre pression maximale contre le régime iranien», précise Donald Trump, qui ajoute : «Si vous faites affaire avec les Gardiens de la révolution, vous financez le terrorisme.»

 francais.rt.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
06-05-2019 francais.rt.com 3 min #155928

Un «message» à l'Iran : Washington déploie un porte-avions et des bombardiers au Moyen-Orient

© U.S. Navy/Chief Mass Communication Specialist Eric S. Powell/Handout Source: Reuters

Nouveau coup de pression : les Etats-Unis envoient un porte-avions et une force de bombardiers au Moyen-Orient, afin d'adresser un message «clair et indubitable» à l'Iran, selon le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton.

Washington a décidé de déployer de nouvelles forces militaires au Moyen-Orient, en faisant valoir de supposées intentions belliqueuses iraniennes dans la région.

28-04-2019 reseauinternational.net 11 min #155487

Le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique est-il un groupe terroriste ou un sauveur du Moyen Orient ?

par Adeel Abbas Mangi

La récente annonce des États-Unis concernant le Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne (IRGC) a changé le cours de l'histoire. Washington a défié les lois et les normes internationales en désignant une armée d'État de jure comme une organisation terroriste.

Le clivage actuel entre Washington et Téhéran remonte à la Révolution Islamique de 1979 et met fin à la politique à deux piliers des États-Unis au Moyen Orient.

25-04-2019 lesakerfrancophone.fr 10 min #155381

Les États-Unis mènent une guerre économique totale contre l'Iran

Moon of Alabama] - Le 24 avril 2019

La levée des exemptions des sanctions sur le pétrole iranien nuira au soutien de Trump par ses électeurs.

La guerre économique est  totale :

Les États-Unis ont annoncé le 22 avril qu'ils n'accorderaient plus d'exemptions de sanctions à huit pays, dont la Turquie....

25-04-2019 thesaker.is 11 min #155328

War on Iran & Calling America's Bluff

cross-posted with the Consortium News]) by special agreement with the author

Vast swathes of the West seem not to realize that if the Strait of Hormuz is shut down a global depression will follow, writes Pepe Escobar.

The Trump administration once again has graphically demonstrated that in the young, turbulent 21st century, "international law" and "national sovereignty" already belong to the Realm of the Walking Dead.

24-04-2019 voltairenet.org 2 min #155284

Le Parlement iranien déclare le Centcom terroriste

 voltairenet.org

En représailles à l'assimilation par le département d'État US du Corps des Gardiens de la Révolution à une organisation terroriste étrangère, l'Assemblée consultative islamique (Parlement) iranienne a adopté, le 23 mars 2019, une loi assimilant tous les soldats US stationnés au Moyen-Orient à des terroristes.

Le ministère du Renseignement devra présenter sous trois mois une liste de tous les officiers généraux du Commandement des États-Unis pour la région Centre (CentCom) de manière à ce que puisse se tenir leur procès in abstentia.

23-04-2019 15 articles aa.com.tr 3 min #155221

« c'est de l'arrogance que de proposer d'acheter le pétrole à un autre pays au lieu de l'Iran »

Ankara

AA - Ankara - Tuncay Çakmak

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a fustigé la position américaine proposant d'acheter le pétrole à certains pays au lieu de l'acheter à l'Iran, après avoir annoncé que les exemptions accordées à certains pays sur le sujet ne seront pas renouvelées au-delà du 2 mai prochain.

Le Chef de la diplomatie turque a une nouvelle fois critiqué la décision américaine de ne pas reconduire les exemptions accordées à plusieurs pays, dont la Turquie, leur permettant de continuer à acheter du pétrole iranien malgré l'embargo américain.

23-04-2019 voltairenet.org 3 min #155211

Washington désarçonné par les réseaux de financement du Hezbollah

 voltairenet.org

Le département d'État US a doublé la prime offerte à toute personne qui lui fournira des informations permettant de couper des revenus du Hezbollah libanais.

Le programme « Récompenses pour la Justice » (Rewards for Jutice) désormais jusqu'à 10 millions de dollars, particulièrement pour des informations sur les activités de trois personnalités suspectées de collecter jusqu'à 1 milliard de dollars par an [1].

10-04-2019 lesakerfrancophone.fr 10 min #154575

Pourquoi Trump a-t-il dénommé le Corps des Gardes de la Révolution iranien une organisation terroriste ?

Par  Moon of Alabama - Le 8 avril 2019

Après l'échec de sa tentative de coup d'Etat au Venezuela, l'administration Trump a lancé un autre  plan dingue :

10-04-2019 entelekheia.fr 6 min #154537

Usa : Trump ajoute encore plus de poison à sa confrontation avec l'Iran

Par George Galloway
Paru sur  RT sous le titre Trump pumps new poison into US confrontation with Iran

L'action américaine contre les Gardiens de la révolution iraniens (GRI) est une escalade dangereuse qui ne peut que mettre en danger une paix mondiale fragile et aggraver les tensions entre l'administration Trump et nombre de ses plus proches alliés, principalement l'UE.

09-04-2019 francais.rt.com 10 min #154530

L'Iran va classer les troupes américaines dans la région sur sa liste des organisations terroristes

© Stringer Source: AFP

Le Conseil suprême de sécurité nationale iranien a répondu à la décision de Washington de placer les Gardiens de la Révolution sur sa liste noire : les forces américaines au Moyen-Orient ont été placées sur la liste iranienne des groupes terroristes.

Répondant à  la décision de l'administration Trump de placer les Gardiens de la Révolution (GRI), tout comme la Force al-Qods, sur la liste noire des «organisations terroristes étrangères», à compter du 15 avril 2019, l'Iran a immédiatement dénoncé dénonçant «un dangereux fiasco des Etats-Unis dans la région», ajoutant désormais considérer le «régime américain» comme un «Etat parrain du terrorisme».

 Référencé par : 1 article